Prendre sa vie en main en 7 étapes

prendre sa vie en mainChaque personne a des objectifs précis dont la majeure partie ne peut être atteint que si l’on décide de prendre sa vie en main.

Les objectifs dont il est question ici peuvent connaître des changements avec le temps et ils conditionnent toutes les décisions qui sont prises au quotidien, dans le but de réussir à les atteindre.

Les ambitions peuvent être excellentes, les buts à atteindre parfaits, mais le chemin pour y arriver lui est très rarement droit et sans obstacles. Les obstacles lorsqu’ils ont du mal à être surmontés, peuvent réussir à éloigner certains des objectifs qui leurs étaient si chers.

Lorsque le bouchon du découragement est poussé un peu trop loin, on assiste par moments à des abandons, au point que l’individu concerné ne soit plus maître de quoi que ce soit, et se retrouve à subir tous les évènements qui surviennent dans sa vie. Une fois que ce niveau est atteint, prendre sa vie en main devient un impératif pour espérer remonter la pente.

1- Il faut une prise de conscience

Il existe deux types de personnes : celles à qui la vie impose ses choix, et celles qui parviennent à faire leurs propres choix par les actions qu’elles posent. De quelle catégorie êtes-vous ? Si la réponse à cette question n’est pas spontanée, alors vous êtes certainement de la deuxième catégorie.

Votre vie suivait bien son cours, tout semblait se dérouler normalement, jusqu’à ce qu’un jour, vous réalisiez que non, vous n’étiez pas en train de vivre votre vie, mais plutôt de la subir. Vous vous êtes alors rendu compte qu’il vous fallait prendre une décision pour changer les choses. Mais par où commencer ? Vous devez savoir que vous ne pouvez peut-être pas avoir une influence sur les évènements qui vous arrivent, mais leur impact dans votre vie dépend fortement de vous. Sans prise de conscience, il ne peut avoir d’action et donc pas de réaction qui conduit au changement.

Il peut arriver que votre décision de vouloir prendre votre vie en main soit motivée par des remarques émanant de personnes de votre entourage. Si c’est le cas, n’hésitez pas à échanger avec ces dernières, afin qu’elles vous expliquent clairement les constats qu’elles ont faits. Des regards extérieurs perçoivent parfois mieux ce que vous avez du mal à voir. Cette étape est d’autant plus déterminante que sans elle, c’est un peu comme prendre une décision sans en connaître les motivations. C’est un saut dans le vide. Sans cela, à coup sûr, au bout d’un moment, les bonnes résolutions tombent dans l’oubli et on se retrouve à la case départ. Il vous faut donc prendre cette décision à la lumière de toutes vos motivations, si bien entendu vous en voyez la nécessité.

2- C’est à vous qu’il revient de décider !

Décider de prendre sa vie en main est un choix qui est fait de façon ferme et radicale. C’est à la suite d’un constat clair que l’on se sent au carrefour là où provoquer un changement s’impose. Si vous en êtes à ce point, cela sous-entend que vous avez pris le temps de réaliser que certaines choses ne fonctionnaient pas normalement dans votre vie. Quelles sont donc ces choses ? Une identification formelle s’impose à vous. Pensez donc à ce qui a provoqué le déclic.

Il vous faudra prendre un temps raisonnable sans vous précipiter, afin d’être persuadé que vous ne faites pas fausse route. Une fois que cela est fait, vous allez devoir remonter plus loin encore pour identifier les défaillances que vous aviez constatées et les différents niveaux auxquels ce constat a été fait. Ce n’est qu’à la suite de cela que vous pourrez décider de la conduite à tenir pour espérer arriver à des résultats concrets.

Passons maintenant au concret. Munissez-vous d’un carnet de notes. Il sera votre compagnon dans les prochains jours, voire les prochains mois. Que souhaitez-vous changer ? Établissez une liste à la lumière de vos divers constats. Ne vous souciez pas de la longueur de cette liste, mettez-y tout ce qui vous vient à l’esprit. Si vous vous êtes rendu compte par exemple que vous avez perdu énormément d’opportunités du fait de votre manque de ponctualité, votre liste devra le mentionner clairement. Passez votre vie antérieure au crible, avant de poser les premières pierres du chantier de votre nouvelle vie.

3- Trouvez votre voie

Trouver sa véritable voie est l’un des objectifs les plus importants à atteindre lorsqu’on décide de prendre sa vie en main. C’est d’ailleurs l’attitude qui consiste à tout remettre en question, qui contribue à dégager les chemins à éviter, afin de se focaliser sur les bons, ou encore les plus importants. C’est l’objectif ultime de toute personne qui n’est pas encore parvenue à atteindre le sommet.

Pourtant, la remise en question n’est pas toujours accessible à tout le monde. Parfois, on se sent tellement convaincu d’avoir fait les meilleurs choix de carrière, de métiers, d’orientation, en gros les meilleurs choix dans sa vie, qu’il apparaît inconcevable de se demander si l’on est sur la bonne voie. Pourtant, il faut savoir que rien n’est jamais acquis. Il faut accepter de tout passer à la loupe de ses convictions et de ses rêves d’antan. Enfant, vous aviez sûrement des rêves, des plus fous aux plus fantaisistes qui, alors que vous grandissiez, ont été passés au tamis très sélectif. Réveillez cette âme d’enfant qui sommeille en vous. Est-elle satisfaite ? Si oui, alors vous êtes peut-être sur la bonne voie et dans la meilleure configuration. Mais si vous sentez une soif qui a du mal à être étanchée, alors vous devez avoir un manque à satisfaire.

Pensez à reconsidérer les choses et ne restez surtout pas focalisé sur un idéal. C’est l’un des excellents moyens de s’éloigner de sa véritable voie, et d’en retarder la découverte. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à vous retrouver à cet endroit précis ? Peut-être la vie vous a-t-elle imposé certaines réalités qui ne sont pas sous votre contrôle ? Peut-être avez-vous pensé que votre rêve était trop grand, trop fou ? Peu importe la réponse, la situation reste la même, mais des solutions sont envisageables dans certains cas et dans d’autres non.

Alors, que vous vous trouvez à ce carrefour, faites preuve de réalisme et surtout de maturité pour éliminer les différentes cartes à votre disposition. Ce n’est pas parce que vous venez subitement de vous souvenir de votre rêve d’enfant que vous devez y aller du jour au lendemain, et tout abandonner pour rejoindre l’aventure. Vos choix doivent s’intégrer à votre vie actuelle, et provoquer en cas de besoin, des changements de façon graduelle. Ne laissez pas la frustration obstruer votre raison, au risque de vous retrouver dans une situation bien pire. Et il n’y a rien de plus frustrant.

4- Approchez-vous des personnes adéquates

Il n’est pas impossible de faire cavalier seul lorsqu’on décide de prendre sa vie en main. Mais en général, le chantier est tel qu’il est raisonnable de partager sa charge avec des personnes ou du moins, de se faire aider par ces dernières. Première chose à faire, trouvez des personnes de confiance. Un mauvais commentaire, une remarque déplacée peuvent mettre fin à un grand rêve. Alors, ouvrez grand les yeux et regardez avant de considérer une personne comme étant de confiance.

  • Trouvez des personnes positives

Sachez choisir autour de vous des personnes positives qui ont la capacité de vous faire découvrir vos potentialités et qui vous aideront à les mettre en valeur. Il existe des personnes qui ont cette capacité de toujours vous ramener sur le droit chemin lorsque vous prenez la mauvaise décision. En règle générale, ce sont des personnes qui vous connaissent et qui ont pris le temps de se faire une idée claire sur votre personnalité. Leurs avis sont donc à prendre avec beaucoup de considération. Identifiez de telles personnes autour de vous et profitez de leur apport.

  • Trouvez des personnes qui ont de l’expérience

Dans tous les domaines de la vie, l’expérience n’a jamais eu de prix. C’est elle qui permet d’éviter les pièges que le quotidien dispose à tout bout de champ. À défaut de l’avoir, approchez-vous de personnes reconnues comme telles. Auprès d’elles, n’hésitez pas à apprendre et encore apprendre. L’expérience de cette personne vous aidera à vous projeter dans le futur avant toute décision importante. De cette manière, vous pourrez éviter, pas tous les pièges, mais une grande partie d’entre eux.

5- Apprenez à surmonter les échecs

Personne ne peut réaliser de grandes choses sans passer par des épreuves plus ou moins importantes. Cela est tout simplement impossible. Bien sûr, il existe plusieurs niveaux de difficulté et certaines personnes en rencontreront bien moins que d’autres, et vice-versa. Le monde est ainsi fait. En réalité, les échecs viennent pour favoriser la remise en cause. C’est à la suite de cela que l’on est capable de puiser au fond de soi, pour sortir le meilleur. Vu sous cet angle, l’échec a  bien des avantages.

C’est votre capacité à reprendre la circulation après une sortie de route qui déterminera vos aptitudes enfouies. Lorsque vous tombez, pensez à vite vous relever pour reprendre la route. Des fois aussi, un échec viendra simplement pour vous aider à réaliser que vous n’êtes tout simplement pas sur la bonne voie et que vous devez changer d’orientation ou même de direction. Ce sera alors à vous d’avoir la capacité de lire à travers chaque échec pour déterminer le bien que vous pouvez en tirer.

Prendre sa vie en main est une suite de décisions motivées par des constats clairs, qui eux même doivent être soutenus par des prises de risques raisonnables, qui en valent vraiment le coup.

6- Sortez de votre zone de confort

La routine est un vilain compagnon. À force de voir les mêmes choses durant un bon moment, on finit par s’accommoder à cela, et on accepte même la médiocrité. Si votre désir le plus ardent est de prendre votre vie en main, vous devez accepter de sortir de votre zone de confort. L’une des plus grosses craintes de l’homme a toujours été de s’aventurer dans l’inconnu. Pourtant, il a bien fallu que des personnes décident un jour d’aller outre le globe terrestre, pour savoir ce qui se trouve sur la lune. Ce qui était une idée de fous a fini par se réaliser un jour, au grand bonheur de tous ceux qui avaient rêvé de cela depuis bien longtemps. Mais pour y arriver, il a fallu sortir de la zone de confort habituelle.

Si jusque-là vous avez réussi à accomplir de grandes choses, c’est déjà un bel acquis. Mais pour aller plus loin, il vous faudra donner un peu plus. C’est une simple logique. Et si au contraire, vous avez l’impression que rien ne vous réussit, il vous faudra alors donner deux fois plus. Dans un cas comme dans l’autre, vous allez devoir vous surpasser. Et vous surpasser implique de faire des sacrifices.

Rester retranché dans votre confort ne vous emmènera jamais rien. Qu’est-ce que vous redoutez le plus lorsque vous pensez à sortir de votre zone de confort ? Votre objectif majeur sera de vous donner les moyens de corriger cette incohérence, en affrontant cette crainte.

Avez-vous peur de la critique, au point de ne pas vouloir prendre des initiatives ? Soyez rigoureux envers vous-même et vous vous rendrez compte que la critique peut vous aider à vous améliorer. Quoi que l’on dise, vous êtes libres de prendre les avis qui vous sont adressés, ou même ne pas en tenir compte, c’est à vous de voir. De quoi avez-vous donc peur ?

7- Fixez-vous des objectifs clairs

Il est impossible de faire le moindre saut, si l’on n’a pas idée de la hauteur de l’obstacle qui se trouve devant. Chaque obstacle est fonction des objectifs que vous vous fixez. Le point de départ est alors de vous fixer des objectifs clairs. Vous pouvez avoir une forte envie de tout changer à la fois. Pourtant, à y regarder de plus près, vous vous rendrez compte que tous ces objectifs peuvent être agencés de façon intelligente de sorte que l’accomplissement de l’un vous rapproche de celui de l’autre.

Soyez réaliste et prenez votre temps, car vous n’êtes en compétition avec personne. Munissez-vous à nouveau d’un bout de papier et d’un stylo. Plongez dans votre esprit, visualisez votre présent et faites une projection dans le futur. À quel niveau êtes-vous et où voulez-vous arriver ? Vous devez trouver des réponses claires à ces questions pour pouvoir tracer une trajectoire qui est toute aussi claire. À première vue, vous pourrez constater qu’il existe un grand fossé entre votre position actuelle et le point que vous souhaitez atteindre. Ne vous laissez pas désarmé par cette fausse impression. En effet, vous devrez atteindre plusieurs objectifs qui pourraient être qualifiés d’intermédiaires. L’atteinte de chacun de ces objectifs vous confortera dans votre course vers le sommet.

Faites attention à ne pas vous fixer d’objectifs trop grands, dans un délai trop bref. Faites preuve de réalisme et de patience. À chacun des objectifs que vous voulez atteindre, faites correspondre les acquis que vous allez devoir assurer.

  • Exemple concret :

Vous souhaitez sortir de votre timidité et réussir à prendre la parole en public comme un as du micro. Soyez rassuré que vous ne pourrez le faire en deux semaines. Il vous faudra tout d’abord vaincre votre timidité, ensuite apprendre les techniques de la prise de parole en public, telles que réussir à avoir une bonne diction, avoir de la prestance, avoir de la suite dans les idées… Vous vous rendrez vite compte que pour chaque étape, vous allez devoir travailler un point particulier de votre personnalité, vous instruire, vaincre votre peur… ce n’est qu’après l’atteinte de ces divers objectifs que vous parviendrez à atteindre votre objectif ultime qui est de vous exprimer en public comme un as du micro.

Sur ce chemin, sans persévérance, vous abandonnerez très vite. C’est à ce niveau que vos prises de notes montreront toute leur importance. Afin de toujours les avoir sous les yeux, vous pouvez les marquer sur des bouts de papier que vous fixerez dans un endroit que vous fréquentez au moins une fois par jour. Le fait de toujours avoir ces objectifs sous les yeux vous aidera à mieux vous disposer pour y arriver. Votre subconscient en sera influencé. Aussi, prenez la peine de marquer chacune de vos progressions, aussi minime soit-elle, car elle vous aidera à vous souvenir du fait que vous avez entrepris une démarche qui est dans le sens de son accomplissement.

Pour finir, accordez-vous des délais pour chaque objectif que vous voulez atteindre. Ces délais vous aideront à prendre des dispositions pour rattraper les éventuels retards que vous aurez engagés sur le parcours. N’y voyez en aucun cas une sorte de compte à rebours, sinon, ces délais produiront l’effet contraire. Une fois de plus, gardez à l’esprit que vous n’êtes en compétition avec personne d’autre que vous-même.

7 façons de changer ses croyances limitantes

Changer ses croyances limitantesL’une des plus grandes vérités que tout être humain devrait découvrir c’est qu’il est possible de changer ses croyances limitantes.

L’Homme est le résultat de ses convictions les plus enfouies. C’est de ces convictions qu’il tire toutes les énergies et les motivations qui orientent sa marche de tous les jours.

Il va de soi que des croyances qui montrent rapidement leurs limites ne peuvent permettre d’atteindre un objectif clair, aussi minime soit-il.

C’est en effet en réalisant que l’on a focalisé la base de sa vie sur des croyances limitantes, que l’on en est influencé de façon forte et profonde, qu’on peut prendre la décision ferme de ne plus se laisser malmener. Les sept points suivants s’apparentent à une thérapie lente, mais dont les effets sont perceptibles au fil du temps. Leur succès dépendra du sérieux et l’importance avec lesquels ils seront appliqués.

1-     Le présent peut marquer la rupture avec le passé

Aucune loi physique, scientifique, sociologique… n’impose au présent d’être la suite logique et linéaire du passé. Si vous n’avez expérimenté qu’échec et désillusion par le passé, rien ni personne ne vous impose de reproduire cela dans le présent ou encore dans le futur. Il est bel et bien possible de marquer la rupture et le changement. Pour cela, tout commence par l’inscription de cette vérité dans votre esprit. En effet, vous devez l’inscrire très profondément de manière à obliger les réalités de votre quotidien à suivre cette tendance. Tant que cette rupture n’est pas marquée, rien de nouveau ne se présentera.

Les croyances limitantes sont des vérités qui se sont imprimées dans votre esprit depuis tellement longtemps qu’elles finissent par faire partie de votre façon d’être, de vos convictions personnelles, et même de votre inconscient.

La plupart du temps, ce ne sont pas des choses que vous avez installées vous-même, mais elles se sont imposées à vous et parfois à votre insu. Ce sont les circonstances de la vie, les péripéties qui croisent votre chemin, les paroles que vous entendez, les expériences de vies que vous observez, qui finissent finalement par vous imposer une façon particulière de voir, de penser, de concevoir, d’appréhender les choses. Pour que cela change, il faut tout simplement être persuadé que c’est possible avant même de penser à mener des actions qui vont dans ce sens.

2-     Identifiez-les, pour mieux les combattre

Si vous êtes arrivé à ce niveau de cet article, cela signifie certainement que vous êtes conscients du fait que vous êtes influencés par des croyances limitatives. Mais comment les changer si vous n’êtes pas encore parvenus à les identifier clairement ? N’est-il pas admis que mieux l’on connaît ses ennemis, mieux l’on peut les combattre ? Identifier vos croyances limitantes est donc très important. Mais pour cela, il est impératif de faire une immersion totale dans les réalités de votre quotidien.

Ne vous précipitez surtout pas pour établir une liste qui en définitive se révélera être en rupture totale avec la réalité. Prenez le temps de réfléchir, tranquillement et à tête reposée. Regardez dans le passé et faites un diagnostic intégral. Quelles sont les craintes qui vous envahissent à chaque fois que vous devez prendre une décision importante ? Quelles sont les pensées qui vous poussent à vous confiner dans une zone de confort pour éviter tout gène ? Quelles sont les actions qui vous freinent dans votre élan ? De quoi avez-vous le plus peur ?

Voici autant de questions que vous devez vous poser pour identifier vos croyances limitantes. Une fois que vous les avez identifiées, prenez un bout de papier et marquez-les toutes. Marquez tout ce qui vous vient à l’esprit sans toutefois en juger la pertinence dans un premier temps. Puis, classez-les des plus influentes à celles qui le sont moins.

Votre liste finira par faire ressortir des vérités que vous n’aviez jamais pris le temps de regarder en face. Ne fuyez pas cette réalité, mais décidez à l’instant même de l’affronter afin de changer les choses dans votre vie.

Votre liste pourrait comporter des mentions comme :

  • Je ne peux que me contenter des places secondaires
  • Je ne peux parler correctement en public
  • Mon physique m’empêche d’être à mon aise quand je suis en face des autres
  • Je ne pourrai jamais construire quelque chose de grand tout seul
  • J’ai toujours besoin des autres pour réussir
  • Sans les avis de tierces personnes, je risque de me casser la figure
  • Les gros challenges ce n’est pas trop mon truc
  • Le temps est une ressource qui jouera toujours contre moi
  • Il m’est difficile de saisir une belle opportunité qui se présente sur mon chemin
  • J’ai beau débuter un projet fabuleux, il finit par s’écrouler tout seul
  • Personne ne peut devenir riche sans être malhonnête, donc moi également
  • Changer, c’est remplacer

Changer ses croyances limitantes ne se limite pas à une simple volonté. C’est déjà une bonne chose de le vouloir, mais il faut faire le pas et arriver de façon concrète à faire bouger les lignes. Une fois que vous les avez identifiées de façon claire et précise, la prochaine étape consistera à réduire totalement ou partiellement l’influence de chacune d’elles.

Pour chaque croyance limitante, une attitude réparatrice doit être adoptée. Si par exemple vous avez toujours été persuadé que votre temps ne vous sera jamais suffisant pour atteindre vos objectifs et que vous serez toujours en train de courir après lui, la solution consistera pour vous à mieux vous organiser désormais pour que le temps devienne un allié et non un ennemi qui vous met au tapis à chaque fois. Pour y arriver, de nombreuses possibilités s’offrent à vous.

L’objectif final est d’imprimer ces nouvelles croyances dans votre esprit afin de changer définitivement votre perception des réalités qui vous limitent. Elles consistent pour la plupart à essayer de vous convaincre d’une chose. Ces exercices puissants n’auront d’effets que si vous vous appliquez à les faire sur une certaine période avec constance.

L’autosuggestion

L’autosuggestion consistera ici à remplacer des pensées négatives par d’autres qui sont plus positives. C’est une manière de gommer ce dont vous n’avez plus besoin, et écrire autre chose à la place. Vous devrez alors vous convaincre de ce que vous voulez voir se manifester en vous. Plus vous serez conséquent avec vous-même en pratiquant cela dans la discipline, plus vous en remarquerez l’efficacité.

Les croyances limitantes sont souvent issues de préjugés ou encore de considérations qui remontent à votre enfance. Autant dire que ce ne sera pas suite à un coup de baguette magique que les choses changeront. Établissez un programme clair qui consistera à vous imposer un moment d’exercice, à intervalle de temps régulier, que vous serez tenu de respecter. Les deux moments les plus adaptés sont, le matin dès votre réveil, et avant de vous endormir la nuit.  Le premier parce que c’est en quelque sorte une mise à niveau de votre esprit que vous faites chaque matin, lui suggérer des pensées positives sera donc efficace. Et avant couché, vous sèmerez de bonnes graines que votre esprit digérera durant votre sommeil.

Concrètement le procédé est très simple. Tenez-vous devant un grand miroir, regardez-vous droit dans les yeux, continuez jusqu’à avoir l’impression d’avoir une autre personne devant vous. Maintenant que cela est fait, parlez-vous à vous-même, toujours comme s’il s’agissait d’une autre personne. Au préalable, vous aurez défini des phrases fortes que vous voudrez imprimer dans votre esprit. Vous pourrez les trouver en jetant un coup d’œil au point (2).

  • Je peux aussi être à la tête, je peux être premier
  • Je suis éloquent, je suis très à l’aise en public
  • Mon physique ne peut en aucun cas constituer une barrière à mon épanouissement
  • Tout seul, je peux arriver à accomplir des choses fabuleuses
  • Je peux me passer des autres, je peux avancer tout seul
  • Les avis restent les avis, je suis capable de décider par moi-même
  • Je peux relever de gros challenges
  • Le temps est mon meilleur allié, je sais l’utiliser efficacement
  • Aucune opportunité ne peut m’échapper
  • Je termine tous les projets que je débute et le succès est au rendez-vous
  • La richesse n’est pas toujours liée à la malhonnêteté. Ce sera mon cas, je serai riche honnêtement

Répétez ces phrases plusieurs fois, tout en faisant le vide dans votre esprit.

Les messages subliminaux

Les messages subliminaux sont d’une efficacité redoutable. Cependant, il est conseillé de les manipuler avec délicatesse. En effet, un message subliminal est un message envoyé directement à votre subconscient afin de lui imposer une certaine manière de voir les choses et de conditionner même ses réactions. Il va sans dire qu’un mauvais message subliminal pourrait vous causer des torts qu’il sera difficile de réparer. Assurez-vous donc d’avoir le bon message avant de vous lancer dans un quelconque exercice. Ce sera un message qui est de nature à vous emmener à croire en vous, afin de changer vos croyances limitantes, et en regardant à ce qu’il y a de meilleur en vous.

Une fois que ce préalable est acquis, vous allez devoir vous isoler dans un endroit calme et écouter ce message en boucle, sans distraction. Même si vous avez l’impression que cela ne produit rien sur vous, continuez, les résultats de cet exercice ne sont pas perceptibles d’un seul coup d’œil. Avec de la régularité et de la patience, vous commencerez à voir des changements s’opérer en vous.

La lecture

Pour changer ses croyances limitantes, la lecture peut être une puissante arme. Il faut savoir que la lecture a une puissance qui est telle qu’elle est capable de changer la perception que vous vous faites de certaines réalités. Cependant, ce n’est naturellement pas toutes les lectures qui sont indiquées en pareilles circonstances. Privilégiez la littérature spécialisée. Bon nombre de livres sont capables de vous faire explorer des univers de votre personnalité que vous ignoriez, ce sont ces livres-là que vous devez privilégier.

Lorsque vous vous mettrez à lire, vous devez garder à l’esprit que quelque chose doit changer en vous après cette lecture. Prenez donc le temps de préparer le chemin sans vous précipiter. Tenez un carnet de lecture qui vous imposera de faire ressortir les points positifs que chaque nouvelle lecture vous apporte, notez-les et gardez-les à portée de main afin de les relire de temps en temps. C’est en le faisant que vous pourrez tirer le meilleur de vos lectures.

Qui s’assemble se ressemble

Changer ses croyances limitantes peut aussi consister à changer ses fréquentations. Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs, dit-on. Vous devez passer vos fréquentations au peigne fin. Quelles sont parmi les personnes que vous fréquentez celles qui ont tendance à vous confiner dans vos croyances limitatives ? Quelles sont celles qui au contraire prennent plaisir à vous pousser vers l’avant, à vous motiver, à vous montrer le chemin à suivre pour atteindre le sommet ? C’est cette deuxième catégorie de personne que vous devez conserver parmi vos fréquentations. Bien entendu il faudra trouver les moyens de vous « débarrasser » d’eux. Dans un premier temps, rien ne vous oblige à couper les ponts brusquement. Vous pouvez le faire de façon graduelle. Toujours est-il que cela s’impose si vous ne voulez plus subir les influences négatives de ces amis. Le choix vous revient.

Apprendre de ses erreurs

Se débarrasser de ses croyances limitantes ne se fait pas facilement. Vous devrez faire preuve de beaucoup de patience, de constance dans vos exercices, de rigueur, mais vous devrez surtout apprendre de vos erreurs. Avancez en gardant un œil sur chaque pas que vous faites, de manière à pouvoir mieux orienter le prochain. S’il vous arrive d’avoir l’impression que malgré tous vos efforts les choses ne changent pas, n’hésitez pas à mettre une pause et analyser la situation. Êtes-vous dans la bonne direction ? N’avez-vous pas établi un blocage un peu trop profond qui vous empêche d’évoluer ?

En fonction des réponses que vous aurez tirées de là, faites un diagnostic pour en sortir des conclusions. Si malgré tout cela vous pensez que le problème est bien plus coriace, n’hésitez pas à vous rendre chez un spécialiste qui essaiera d’aller un peu plus loin avec vous, dans votre noble volonté de changer vos croyances limitantes.

Comment attirer une personne par la pensée en 7 étapes

attirer-personne-penseeNous avons tous déjà vécu ces moments où l’on pensait très fort à quelqu’un, espérant que l’autre de son côté en fait de même pour nous.

Parfois aussi, on se retrouve dans une situation vraiment particulière au cours de laquelle nous souhaitons vivement la présence d’un être cher si ce n’est que pour lui partager nos ressentis, nos joies ou nos problèmes.

Bonne nouvelle : chaque personne possède la faculté d’attirer une personne par la pensée. Encore une fois, la loi d’attraction nous fait bénéficier de sa puissance.

Pour preuve, nous en faisons quelques fois l’expérience. C’est comme lorsqu’on se met à espérer un appel d’un tiers et que ce dernier comme par hasard nous appel au même moment. Mais quand cette faculté est inexploitée, les faits relatifs relèvent pour nous du pur hasard. Le comble dans ce cas, c’est qu’on ne peut en profiter pleinement, on n’en a pas le contrôle, et pire, on n’a pas le pouvoir de le faire au moment où on en a vraiment besoin. Pour pallier à ces problèmes, cet article vous révèle les 7 étapes qui vous mèneront à un total contrôle de cette faculté.

Mais il faut savoir que cette technique n’est pas de la télépathie ou de la télékinésie. En effet, dans ces autres méthodes, on tente d’agir sur la pensée de quelqu’un en lui ordonnant entre autres de faire quelque chose. Leur point commun par contre étant qu’il n’y a aucun contact physique et souvent les personnes ne se voient pas, mais effectivement cette option est quand même tout à fait possible.

Vous devez nécessairement le vouloir

La seule chance de réussir ce projet est de commencer par s’assurer que vous voulez vraiment attirer cet homme ou cette femme et que votre souhait de l’avoir à vos côtés est ardent. Il doit s’agir surtout de l’existence affinités communes. Dans le cas contraire, le reste des étapes vous paraîtra presque impossible. Et d’ailleurs, si vous manquez de motivation, vous allez sûrement vous arrêter en chemin.

Visualisez des images nettes de vos envies

La nature dispose du pouvoir de rendre réelles et palpables nos pensées. Vous pouvez le constater par diverses manières : comme quand vous avez très peur que quelque chose ne vous arrive et que cette dernière survienne effectivement, ou comme quand vous avez un rêve auquel vous placez tous vos espoirs et que ce dernier se réalise tout d’un coup.

La méthode est la même pour attirer une personne par la pensée. Vous devez imaginer de façon claire et nette ce dont vous souhaitez réellement. Et puisque votre cerveau prend chacune de vos pensées comme des affirmations, celles-ci lui sont alors perçues comme des réalités surtout lorsqu’elles sont persistantes ou envahissantes. D’ailleurs, quand vous êtes attirés par quelqu’un, vous commencez déjà à penser souvent à elle et à vous imaginer avec elle avant même la connaissance de la loi d’attraction. C’est précisément cette réaction logique que vous devez développer pour pouvoir vous faire insistant, étant à distance et sans contact effectif.

Vous vous placez avec la personne concernée dans le scénario

Cette attirance par la pensée est très efficace si on l’exerce sur une personne qu’on aime beaucoup. Ainsi, votre visualisation créatrice peut effleurer le parfait, une condition essentielle à l’atteinte de votre but. Imaginez quelque chose de vraiment exceptionnel que vous espérez vivre prochainement avec la personne visée, comme de faire ensemble des activités qui vous passionnent toutes les deux.

Construisez-vous mentalement un décor extraordinaire dans lequel vous serez placés ensemble toujours par l’intermédiaire de votre imagination. Voyez comme vous êtes heureux l’une près de l’autre, baignant dans le bonheur total. Adonnez-vous à cet exercice au moins une fois par jour afin de bien encrer les pensées en vous et laisser ensuite la nature faire son travail. Mais comme la loi de l’attraction ne peut construire de lien qu’à travers deux personnes possédant des affinités, jouant alors les rôles d’un aimant et d’un métal, vous devez vous assurer que vos sentiments soient plus ou moins réciproques.

Concentration maximum

Accordez un temps suffisant pour votre visualisation créatrice au quotidien. Lorsque ce moment arrive, abandonnez tout ce que vous êtes en train de faire et ne pensez à aucune autre chose. Mettez-vous à l’aise, car dès qu’il y a quelque chose qui ne vous fait pas sentir bien, celle-ci deviendra de suite un obstacle. Vous devez être concentré à cent pour cent, autrement les images ne seront pas nettes dans votre tête et alors vous allez forcément rester à la case départ.

Restez positif

Il faut toujours rester positif et optimiste si vous voulez réussir le défi. En effet, le négatif et le pessimisme vous retarderont, sinon la réalité risque d’être différente de ce que vous espérez, car votre esprit transforme aussi les ondes négatives en vérités. Alors, vous risquez d’éloigner davantage la personne de vos rêves, plutôt que de vous en rapprocher.

Croyez que votre rêve soit déjà réalité

Vivez comme si votre rêve s’est déjà réalisé. Au cours de cette étape, vos pensées se rapprochent encore plus de la réalité souhaitée, ce qui permettrait sans aucun doute la réalisation de votre plan et rapidement. Il ne faut pas exagérer quand même, en croyant notamment à la présence physique de la personne. Ce serait fou de lui laisser déjà une place à table ou dans le lit.

Agissez plutôt comme si la personne en question est toujours à vos côtés pour partager vos soucis et vos joies. Vous pouvez alors commencer à les lui transmettre mentalement à tout instant, comme si vous conversiez. Lui sera déjà votre confident. Faites comme si la distance n’existe plus. Vous pouvez également préparer d’avance sa place dans votre maison si cela fait partie du but, ce que vous ferez une fois ensemble, comment vous vous comporterez face à elle.

N’abandonnez jamais

N’abandonnez pas, même si au début, rien ne semble fonctionner. Soyez patient, car il ne s’agit pas d’un travail d’une journée, mais d’étapes continues. Ne vous laissez pas abattre par vos différences, mais concentrez-vous sur ce qui vous attire chez cette personne, gardez à l’esprit ses qualités qui vous ont fait flasher. Plus tard, vous trouverez ensemble des compromis. Bref, ne voyez en elle que son côté positif pour ne pas être dissuadé, car personne n’est parfait.

25 moyens de changer ses habitudes pour de bon

changer ses habitudesChanger d’habitudes…

Nous aurons des milliers de raisons de le faire au cours de notre vie.

Soit pour des motifs médicaux ou professionnels, soit plus fréquemment pour des motifs personnels, touchant notre épanouissement, celui de notre entourage ou encore nos ambitions.

Des plus anodins aux très importants changements, il important pour nous de les faire et surtout d’arriver jusqu’au bout.

Voilà pourquoi nous vous avons préparé une liste des 25 moyens de changer ses habitudes pour de bon.

Boostez-vous le moral

Changer d’habitudes, ce n’est pas comme changer de vêtements. Il faut voir plus grand, ce serait plutôt comme changer de look. Il faudra beaucoup de travail et de préparation, surtout moralement. Mais sachez que ce n’est pas impossible et d’ailleurs comme le nom l’indique, une habitude est un geste du quotidien que l’on fait presque automatiquement. Ce qui signifie qu’une fois que vous aurez acquis le rythme, tout viendra naturellement, plus besoin de faire de gros effort. Toutefois, le chemin est long et semé d’embûches, alors il faut rester fort et courageux, la victoire est au bout du chemin et à portée de main.

Imaginez un monde meilleur pour la fin

Généralement, une personne change ses habitudes pour de meilleurs. Ce sera pour lui une occasion d’avancer dans la vie et de se rapprocher de ses rêves. À plus court terme, changer d’habitudes lui permettrait d’améliorer son quotidien. Pour pouvoir atteindre ces changements, cette personne devrait donc au préalable modifier ses visions et imaginer le monde meilleur apporté par ses propres changements. Tout le bien qui en découlera dans sa vie.

Un exemple proche serait l’employé qui arrive toujours en retard au bureau et qui veut corriger ça. Il devrait alors le plus simplement du monde s’imaginer devenant très ponctuel, recevant les compliments de son chef et réussir à faire beaucoup plus de choses dans son bureau qu’avant.

Prenons un autre exemple : vous voulez garder votre maison propre et bien rangée, pour changer du désordre d’avant. Imaginez-vous alors tout ce que vous gagnerez de ce geste. Entre autres, vous serez plus à l’aise dans un espace bien aménagé et du coup plus convivial, vous retrouverez plus facilement tous vos objets et mieux encore, cela contribuera à diminuer suffisamment votre stress quotidien.

Remémorez-vous chaque jour de votre défi

Faites une liste des motifs qui vous poussent à changer vos habitudes, et les raisons qui vous attirent vers les nouvelles. Mettez ces listes bien en évidence dans votre maison et dans votre bureau, de façon à ce que vous puissiez tomber sur elles le plus souvent possible. Cet aide-mémoire vous sera largement utile, surtout si vous êtes impatient de toucher vos objectifs.

Le but est de pouvoir les avoir en tête tout au long de vos journées. Alors, inconsciemment, vous aurez tendance à travailler dans leurs sens et consciemment vous pourrez adapter vos activités quotidiennes et vos comportements en fonction. Vous pouvez même choisir un mantra qui sera plus court à mémoriser, mais assez parlant pour vous rappeler votre but. L’idéal serait après ce stade de commencer à les mettre en œuvre.

Listez les blocages

Essayez de savoir pourquoi vous vous accrochez à vos habitudes. Demandez-vous pourquoi vous êtes comme ça ? Est-ce pour faire plaisir à quelqu’un ? Est-ce par paresse ou par lâcheté ? Est-ce que vous manquez de motivation ? Une fois que vous aurez trouvé les réponses, vous pourrez commencer à lutter contre tout cela et vous saurez mieux comment les traverser, bref, vous saurez contre quoi lutter. À partir de là, vous arriverez à faire un plan d’attaque efficace.

Fuyez vos démons

Vos habitudes sont intimement liées à vos comportements. Alors, si certains de ces comportements vous semblent nuire aux buts que vous vous fixez ou que vous les trouvez négatifs, c’est qu’il est temps de vous en débarrasser.

La paresse, le laisser-aller, la peur de changer, les doutes et bien d’autres sentiments sont parmi les principales sources des mauvaises habitudes acquises au fur et à mesure dans la vie. Alors si vous voulez avancer et laisser derrière vous une bonne fois pour toutes les anciennes, sautez ces obstacles. Ce ne sera pas facile, mais vous devriez vous accrocher le temps qu’il faudra. Ne faites surtout pas l’erreur de jeter la faute sur autrui, car vos habitudes vous appartiennent.

Travaillez par étapes progressives

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point. » En d’autres termes, vous ne pourrez pas tout avoir d’un coup, surtout pas un changement d’habitudes. C’est pourquoi il faudrait que vous avanciez petit à petit. Fixez-vous des sous objectifs à court terme, contentez-vous d’atteindre ces premiers accès qui vous mèneront vers votre but ultime.

Vous pouvez par exemple commencer par vous motiver, ensuite essayer de trouver comment surmonter vos faiblesses avant de s’attaquer aux changements proprement dits. D’ailleurs, un homme averti en vaut deux. Prenez donc le temps d’imaginer tous les obstacles qui pourront vous perturber, cherchez comment les éviter, passez à l’action en luttant contre ; le reste suivra.

Concentrez-vous

Puisque la tâche ne sera pas chose aisée, changer ses habitudes impliquera alors de se concentrer sur cette intention plus que sur autre chose. En effet, il faudra mettre toutes ses ressources au service de ce projet, car si vous l’avez décidé c’est que c’est important. Et si vous ne voulez pas que ça tombe dans l’oubli, ne lâchez prise que quand vous aurez acquis vos nouvelles habitudes. Travaillez sans relâche dans l’application de ces changements et ainsi, vous pourrez constater très rapidement des résultats et pourrez alors passer à autre chose avec un meilleur de vous-même.

Prenez votre temps

Un changement d’habitudes ne pourra pas se faire sur un coup de tête. Déjà, il faudrait que vous édifiiez de fortes motivations pour espérer trouver la force de le faire. Vous devez également bien préparer votre plan d’action et vous assurer que votre décision est prioritaire sur d’autres. La précipitation n’a donc pas lieu d’être dans ce genre de projet. Aussi, il vous faudra faire des pauses en chemin. Ayez donc un plan bien aéré et ne soyez pas trop exigeants envers vous-même.

Définissez un délai

Quand arriverais-je à changer telle ou telle habitude : vous êtes-vous déjà posé la question ? Vous-même pourrez fixer à l’avance la réponse à cette question. Effectivement, ce sera à vous de définir le délai et de faire en sorte que vous-même le respectiez, cela rajoutera du sérieux. La date du début serait aussi importante que la date de fin. Vous pourrez alors suivre de près vos avancements et alimenter vos excitations par rapport à votre rapprochement du but initialement fixé. Dans le cas contraire, vous pourrez être amené à vous demander plus de temps encore et encore. Évidemment, demain vous ne serez alors pas plus avancé qu’aujourd’hui.

Néanmoins, il ne faut pas que ce délai soit trop court au risque de vous bousculer, ou qu’il soit trop long pour que vous perdiez le fil de vos actions en chemin. Essayez de trouver le meilleur compromis correspondant aux capacités que vous vous trouvez.

Écoutez-vous

La décision de changer ses habitudes doit venir de vous et pas d’une influence extérieure. En effet, les autres ont le droit de vous donner des conseils, mais ils n’ont pas le droit de décider pour vous, sinon vous ne serez pas vraiment motivé. Cette information vous parvient grâce à une écoute de soi qu’il faut cultiver chaque jour. Vous saurez mieux ce qui vous bloque, vos envies et donc vos motivations. Vous comprendrez mieux vos attentes pour adapter vos actions en leur faveur.

Ayez confiance en vous

La confiance en soi est primordiale à la réussite de votre plan. Vous devez cultiver coûte que coûte cet état d’esprit. Si vous doutiez de vous, vous serez vite rattrapé par l’échec. Dites-vous que si d’autres ont réussi le pari alors vous aussi vous pouvez y parvenir, et quel que soit la difficulté de ce défi vous avez toutes les qualités pour arriver au bout. Vous aurez ainsi, continuellement, une bonne dose de motivation en plus.

Entretenez votre physique

Pour pouvoir changer d’habitudes, vous avez du travail d’ordre moral et physique à faire. Les deux nécessitent une bonne condition physique. Il ne s’agira de posséder de beaux abdos, mais d’avoir au moins l’essentiel. Pour cela, vous devez au moins veiller à bien dormir et suffisamment toutes les nuits, et puis à boire la bonne quantité d’eau au quotidien. Il en sera de même pour votre alimentation qu’il faudra être équilibré. Pratiquez également un peu de sport le matin juste après le réveil pour éventuellement vous garder éveiller toute la journée et vous donner la forme et le tonus nécessaire à votre quotidien et aux tâches qui vous attendent.

Comptez sur vos soutiens

Si vous voulez changer une habitude qui vous a déjà suivi depuis pas mal du temps ou qui vous tient tête, vous devez compter sur des soutiens en plus de votre propre appui. Ce peut être le cas des fumeurs qui veulent arrêter. Votre famille, vos amis ou même des anonymes qui vivent la même situation que vous formeront cette équipe de soutien. Ces derniers vont jouer un rôle important, car vous permettront entre autres de garder le moral et de savoir quoi faire face à une situation. Leurs aides pourront aller jusqu’à vous hisser sur le podium des vainqueurs.

Appelez de l’aide si le soutien ne vient pas

À par votre cercle privé, Internet est à ce moment-là un endroit idéal pour trouver des groupes de soutien. N’hésitez pas à demander de l’aide au lieu de jouer la victime qui pense que l’on ne s’intéresse pas à elle. Personne, pas même ceux qui vous sont proches, ne pourra pas toujours deviner ce qui vous tracasse, ni ce que vous faites ou avez envie de faire.

À vous alors dans ce cas de faire le premier pas. Leurs conseils pourront vous mener plus loin que ce que vous avez planifié et sinon ils serviront à fortifier vos plans. Prenez toutefois garde à ne pas vous confier à des gens malintentionnés au risque d’être rempli d’idées plus nuisibles que productives.

Changez vos habitudes une à une

Vouloir tout changer d’un coup ne vous mènera nulle part, vous devez commencer par changer une seule et unique habitude avant de s’attaquer à une autre. C’est le moyen le plus simple pour parvenir à grande chose. Comme ça aussi, vous aurez le temps et l’énergie nécessaire à consacrer à votre plan. Il faut simplement que vous trouviez ce qui est le plus urgent. Et si en chemin vous vous rendez compte qu’un autre changement doit s’opérer avant, laissez le premier en plan et consacrez-vous entièrement au nouveau.

Priorisez vos changements

Un changement amène toujours un autre. Et comme nous en avons déjà parlé, vous voudriez très souvent procéder à ce genre d’opération. Au risque de se perdre dans un labyrinthe de projets, mieux vaudrait commencer par le plus important ou le plus petit, cela va de soi. Quitte à dessiner l’arbre des habitudes que vous voudriez acquérir, en précisant qui implique quoi, ou encore qui vient après qui, tous les moyens sont bons pour définir ces priorités. Alors, sereinement, vous vous attaquerez en toute logique et avec une grande confiance en soi au travail qui vous attend, et saurez ce qui vous attend encore et surtout ce que vous aurez réellement effectué.

Restez positif

Essayez de n’aborder dans vos pensées et même dans vos partages que le côté positif de votre geste et de votre but. N’imaginez que ce qui est positif, car votre cerveau ne connaît que l’affirmatif, en d’autres termes il croit tout ce que vous pensez : il vous croit quand vous vous dites que vous n’allez pas y arriver, de même que quand vous avez la conviction de réussis. Et à chaque fois, votre cerveau fera tout pour vous mener vers ce qu’il a enregistré comme étant la vérité. La solution sera alors de lui insuffler des directions positives. Vous serez plus fort et plus convaincant que l’autre face négative de vous-même. Votre tête pourrait alors produire de plus en plus d’idées fructueuses au lieu de se rabattre sur son sort et ses faiblesses.

Ayez un plan de secours

Vous devez vous munir de la solution en plus qui vous permettra de faire face à l’imprévu et de combattre les pulsions qui vous font brûler d’envie de retourner en arrière. Il n’y aura pas de nouvelles habitudes qu’après que vous quittiez les anciennes pour de bon. Trouvez des méthodes pour contrer les envies qui reviennent inévitablement et qui frappent toujours à l’improviste.

Ces retournements de situation constituent le plus difficile dans le programme que vous entreprenez. Vous devrez dans ces situations déployer toutes les ressources dont vous disposez sans lésiner. Une fois que vous aurez passé une de ces grandes barrières, soyez sr que vous êtes capable et que le reste se fera alors avec un peu moins de complication.

Soyez prêt à tout

Vous devez être prêt à tout, car les obstacles se feront nombreux, de même que les tentations. Il se pourrait même que certaines personnes vous posent des bâtons dans les roues, la vie est ainsi faite. Vous ne devrez surtout pas avoir à dire : celui-là je ne l’ai pas prévu. Soyez toujours aux aguets et réfléchissez à des solutions de ripostes au lieur de vous laisser faire.

Il est très crucial de ne plus succomber ne serait-ce qu’une fois à ces habitudes que vous désirez de toute façon abandonner. Mais si jamais vous étiez vaincu une fois, reprenez-vous et faites en sorte que cela ne vous revienne plus. Apprenez de cette défaite et fortifiez vos armures.

Soyez patient

Il faut être quelqu’un de patient pour arriver à terme d’un grand défi, pour réussir à garder le moral et d’avoir la force d’agir dans un même sens durant une si longue épreuve. C’est aussi le cas en ce qui concerne le changement d’habitude. Quelles que soient les embûches, votre patience ne doit pas fléchir, elle se transformera ainsi en endurance. Ce qui vous permettra de traverser l’épreuve de plus en plus facilement. Imaginer incessamment votre quotidien une fois que votre objectif sera atteint.

Évacuez le stress quand il faut

Vous devez également prévoir des méthodes qui vous aideront à décompresser. Accordez-vous des pauses de temps à autre. Lorsque vous sentez que vous avez beaucoup travaillé pour ce projet et que ça commence à vous monter à la tête, pratiquez des activités de détente : massage, marche, respiration, parler, boire ou manger quelque chose de revigorant, etc. Le but est de vous relâcher un moment afin de revenir plus frais et avec de nouvelles idées.

Accordez-vous des récompenses

Là, il ne s’agit plus de décompresser, mais de savourer les premières petites victoires qui vous mèneront sans aucun doute à la plus grande. N’hésitez pas à vous complimenter par des mots réconfortants et à vous donner des primes pour le chemin effectué. Par exemple, si vous avez divisé votre périple en trois étapes, achetez-vous un super cadeau à chaque fois que vous aurez accompli une étape, peu importe qu’il soit onéreux ou pas. L’essentiel est que vous reconnaissez que vous avez avancé et que vous en tiriez du plaisir et surtout de la satisfaction. Permettez-vous des folies, ce ne sera que plus motivant. D’ailleurs, vous le méritez.

Publiez vos avancées

Faites savoir au monde que vous avez décidé quelque chose et que vous êtes en train de l’avoir. Il serait préférable d’attendre qu’il y ait des résultats au lieu de publier dès le début sinon les découragements de la part de l’extérieur risquent d’arriver en premier. En appliquant cette méthode, vous aurez tendance à travailler dur pour ne pas que l’on vous voie échouer après cette démonstration. Vous risquez d’être discrédité et vous sentir mal après. Montrez-leur plutôt que changer d’habitudes, c’est une affaire d’hommes et qu’ensuite avec votre réussite alors, vous servirez de modèles aux prochains qui voudront tenter le coup.

Soyez vous-même

Aristote disait : « Nous sommes ce que nous répétons chaque jour ». Ce qui implique que l’on ne doit changer ses habitudes que par ses propres convictions. Nous devons puiser profondément en nous et prendre des décisions sur ce qui nous importe vraiment de modifier. Ces changements doivent donc mener vers ce que nous croyons meilleur. Les autres n’ont pas vraiment leur mot à dire puisque vous seul connaissez mieux votre véritable identité.

Si vous échouez, réessayez encore

Ne baissez pas les bras si vous avez échoué une fois. Revenez plus fort, réadaptez vos stratégies et essayez à nouveau. Rien ne sert de culpabiliser, au contraire tirez des leçons et recommencer. Vouloir atteindre un but, c’est avancer quoiqu’il arrive, une occasion de découvrir des qualités que vous n’auriez pas soupçonnées disposée. Abandonner vous fera perdre encore plus de choses que si vous décidez de reprendre en main. D’ailleurs, sachez que c’est exactement la situation actuelle que vous vouliez quitter et qu’en laissant tomber donc vous revenez à l’état initial.

12 clefs pour aborder des inconnus n’importe où

aborder des inconnusL’Homme a cette tendance à vouloir toujours être dans son élément pour être en mesure de laisser s’exprimer le meilleur de lui.

La raison principale quoi explique cette réalité est tout simplement que hors de sa zone de confort, on se sent en position d’insécurité et cela devient très vite inconfortable.

Aborder des inconnus, c’est donc essayer de reconstruire ce cadre idéal là afin qu’ils aient toujours l’impression de tout maîtriser et d’être encore maître du jeu.

Aborder un ou une inconnue n’est pas une tâche aisée. Même pour les plus grands orateurs, le tout n’est pas de réussir à trouver un sujet ou une approche irrésistible, mais aussi de réussir à faire bonne impression dès le premier contact, de maintenir un échange intéressant, et surtout de laisser une bonne image dans, l’esprit de la personne avec qui l’on a échangé.

Quoique difficile, cela est possible en appliquant les douze règles qui vont suivre :

1 – Se jeter à l’eau, mais ne jamais se précipiter

La première règle à suivre pour aborder des inconnus n’importe où c’est bien celle-là : se décider, mais jamais dans la précipitation. Parler à une personne inconnue exige que vous fassiez preuve de beaucoup de qualités, de maîtrise de soi, mais aussi de capacité d’improvisation. Pour cela, évitez de vous précipiter au risque de vous prendre une belle claque, qui vous emprisonnera à jamais dans votre coquille.

Tout d’abord, prenez le temps d’observer votre « cible ». Cela peut prendre quelques secondes ou des minutes. Toujours est-il que vous devez rapidement trouver un déclencheur pour entamer l’échange. Cela peut être une remarque banale, un compliment, une question innocente… Vous devez faire le bon choix en fonction des circonstances. Cela fait référence au cadre dans lequel vous vous trouvez. En général, si vous regardez autour de vous, vous trouverez facilement un « indice » qui vous permettra d’entamer un échange : le décor, un fait anodin

2 – Soigner son apparence

Quoi que l’on dise, le premier détail qui se remarque lorsque l’on rencontre une personne, c’est son apparence physique. Avant d’envisager d’aborder des inconnus, pensez à soigner votre apparence afin de ne pas paraître repoussant dès la première approche. Même si votre interlocuteur ne vous le dit pas ouvertement, par bienséance ou par respect, vous pouvez être persuadé qu’un mur de méfiance insurmontable s’installera très rapidement entre vous et ce sera impossible d’aller plus loin. Plus largement, soigner son apparence fait référence à l’hygiène. Et à ce niveau, l’haleine est la première à être éprouvée. Comme solution temporaire et immédiate, avant de vous lancer, vous pouvez mâcher du chewing-gum pour que votre haleine soit beaucoup plus fraîche.

3  – Se préparer (rapidement), mais savoir improviser

N’abordez jamais des inconnus avec un schéma déjà tout fait dans votre esprit. Bien sûr vous devez avoir votre approche, mais après cela, vous allez devoir improviser sur bien de points. De votre capacité à improviser dépendra l’intérêt que votre interlocuteur vous accordera. Vous devrez avoir de la repartie. Écoutez, analysez, puis répondez.  Le plus important est de faire en sorte que votre interlocuteur se sente à son aise. Créez autour de cette personne les éléments qui l’emmèneront à vous suivre sans hésitation.

4 – Faire preuve de discrétion et de courtoisie

Une fois que vous avez décidé de vous lancer, vous ne devez plus reculer. Ici, un élément crucial, l’approche, est à prendre en compte et peut se résumer en quatre points :

  • Arrêtez-vous à la hauteur de votre interlocuteur (jamais derrière)
  • Saluez poliment
  • Présentez-vous en affichant un sourire sincère
  • Entamez la causerie (remarque, compliment, question…)

Les trois derniers points peuvent être intervertis en fonction de l’approche que vous décidez d’adopter. Vous pouvez par exemple faire une remarque pour attirer l’attention de la personne inconnue et lorsque cela est fait, saluer et vous présenter. Par contre, vous pouvez d’abord opter pour la salutation, vous présenter et poser votre question. Tout et une question de bon sens.

5 – Rester naturel

Il n’y pas plus facile à détecter, en même temps plus agaçant, qu’une attitude créée de toutes pièces. La volonté de surprendre ou encore de vous faire remarquer, peuvent vous emmener à perdre de votre naturel. C’est une grave erreur et cela se remarque très rapidement. Vous devez rester vous-même, sans plus. Plutôt que de vouloir vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas, essayer plutôt de faire découvrir à l’autre ce que vous avez de meilleur en vous. Plus simple vous serez, plus vous ferez bonne impression.

6 – Mener la danse

Ne vous faites pas voler la vedette. C’est vous qui avez entamé la conversation et vous devez continuer à la mener, au risque de perdre le contrôle. N’hésitez pas à varier les sujets en faisant la part belle aux sujets qui peuvent avoir de l’intérêt pour votre interlocuteur. Posez des questions s’il le faut, faites des suggestions lorsque le besoin se fait sentir, entraînez l’autre à votre rythme. Cependant, ne prenez jamais un air condescendant, la personne en face de vous se sentira malmenée et le mur de méfiance s’installera aussitôt.

7 – Accorder véritablement de l’intérêt à son interlocuteur

Il serait insultant de s’adresser à une personne et de se rendre compte qu’elle ne vous accorde aucune attention. Évitez donc d’être évasif. Écoutez votre interlocuteur avec beaucoup d’attention pour lui faire comprendre que vous lui accordez de l’intérêt. Aborder des inconnus et les faire se sentir importants, les oblige à baisser tous les garde-fous et à lever les barrières de méfiance.  L’une des techniques qui marchent toujours à ce niveau est de rebondir sur une opinion et de vouloir en savoir plus. Vous pourriez par exemple poser des questions comme : « pourriez-vous m’expliquer ce que vous entendez par… », « Pensez-vous réellement que …. », « Je suis de votre avis, mais je pense que… » « Vous avez sans doute raison, mais… »

8 – Trouver des sujets qui tiennent la route

Entamer une discussion en abordant le sujet de la dernière sortie de Pokémon risque d’agacer votre interlocuteur. À moins que ce soit tout comme vous un féru de ce jeu. Soyez simple, réaliste et vrai. Évitez d’aborder des sujets trop complexes, du moins dès les premières minutes. L’idée est de chercher à découvrir les centres d’intérêt de votre interlocuteur et de vous orienter vers ces sujets. Dans un premier temps, un sujet banal peut être la porte d’entrée : le temps qu’il fait, l’actualité, une remarque… Puis vous vous orienterez vers des sujets plus élaborés.

9 – Ne pas essayer d’être trop parfait

Il est connu de tous que la perfection n’existe pas. Évitez donc de vouloir paraître trop parfait. Si vous entamés une discussion et que juste après tout l’échange tourne autour de vos qualités, vos accomplissements, votre succès… vous pouvez être certain que si cette personne vous apprécie dès ce premier échange, ces sera alors une relation intéressée. Évitez d’être narcissique, trop fière de vous, votre interlocuteur s’en sentira rabaissé.

10 – Éviter les clichés

Les clichés ont la peau dure. Aborder des inconnus a toujours été au centre des préoccupations des Hommes. Au fil du temps, des habitudes se sont ancrées dans les relations humaines et quoiqu’elles aient été efficaces dans certaines circonstances, le fait qu’elles ressemblent aujourd’hui à des « clichés » leur fait perdre leur force. Ne vous engagez donc pas sur des approches de ce genre : « Votre beauté m’a attiré jusqu’à vous », « En vous voyant debout à cet endroit, j’ai tout de suite remarqué que vous aviez besoin de compagnie » « Avez-vous égaré quelque chose ? »…. Faites preuves d’originalité et laissez les choses suivre leur cours.

11 – Ne pas brusquer, ni contrarier

S’il y a une attitude que l’être humain supporte mal, c’est de se sentir contrarié. Cela le sera plus encore si vous êtes en face d’un inconnu. Ne prêtez pas le flanc au risque de vous laisser frapper.

12 – Éviter d’être trop direct

La subtilité est le point commun entre les personnes qui obtiennent ce qu’elles veulent.  Tout réside dans la manière de demander. Si par exemple vous désirez rencontrer à nouveau cette personne, ne vous précipitez pas à demander son contact téléphonique. Assurez-vous que le courant est bien passé entre vous avant de faire le pas. Si vous avez agi conformément à toutes les prescriptions mentionnées plus haut, il n’y a pas de raison que cette personne refuse de vous rencontrer à nouveau.

La meilleure manière de trouver l’attitude à tenir lorsqu’on veut aborder des inconnus n’importe où, c’est finalement de se demander comment l’on aurait réagi face à telle ou telle autre approche. Bien que les êtres humains soient différents, ce qui vous contrarie par-dessus tout a de fortes chances de produire le même effet auprès de beaucoup d’autres personnes. Trouvez donc les bonnes méthodes et découvrez par vous-même. Ne l’oubliez pas, c’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est en parlant aux inconnus qu’on devient très sociable. La véritable clé c’est celle-là.

25 règles pour réussir sa vie

réussir sa vieL’épanouissement appartient à ceux qui ont réussi dans la vie. Ce succès peut se manifester différemment selon la personne, comme de voir ses rêves se réaliser ou d’avoir amassé beaucoup d’argent et ainsi être en mesure de vivre dans le confort.

Mais il y a du chemin avant d’y arriver, chemin qui n’est pas nullement impossible, voyez combien sont nombreux ceux qui ont déjà atteint ce stade.

Alors, si vous aussi vous voulez faire partie du lot, il vous faudra appliquer certaines règles. Vous m’en direz autant après lecture de cet article.

Se faire confiance

Si vous voulez réussir dans la vie, il vous faudra en tout premier lieu avoir confiance en vous. Vous devez à tout instant avoir conscience de vos capacités comme de vos points faibles. Bien sûr, si vous avez pensé à un tel but, c’est que vous vous en sentez capable. Continuez alors dans ce sens et cultivez cet esprit de motivation et d’assurance. Donnez-vous une chance, laissez vos atouts faire ses preuves. Grâce à cette liberté, ces derniers auront tendance à se manifester au point de vous surprendre vous-même. Douter de vous et de la faisabilité de votre objectif ne doit plus être à l’ordre du jour.

Être autodiscipliné

Les plaisirs de la vie sont assez nombreux pour vous détourner chaque jour de votre but. C’est à ces moments surtout que vous devez vous montrer fort. Vous devez apprendre au plus vite comment les combattre en vous créant votre discipline et après en s’y tenant fermement. Vous pouvez commencer par réglementer vos réveils, apprendre à vous concentrer sur une seule tâche à la fois, bien gérer vos finances. Vous ne pourrez être que plus productif.

Vos règles de conduite, il faut vous les répéter aussi souvent que nécessaire afin de les avoir encrées en vous. Sinon, écrivez-les sur un support à afficher en évidence dans votre maison de façon à pouvoir tomber fréquemment dessus.

Comme il s’agit de vous faire sortir de votre zone de confort habituel pour pouvoir se consacrer à quelque chose de plus important, ayez conscience que ce ne sera donc pas une partie de plaisir. C’est plus comme partir à la guerre, il faut souvent lutter longtemps et faire des sacrifices plus grands les uns que les autres.

Ne rien attendre des autres

Quoi que vous entrepreniez, vous ne devez compter que sur vous-même. N’attendez pas que les autres fassent le travail à votre place, parce que c’est votre but, c’est votre bataille. Les autres ont eux aussi leurs soucis. Bref, vous n’êtes pas le centre du monde pour que tout oublie leurs propres besognes afin de se mettre à travailler sur le vôtre. Par contre, il y a l’adage « aide-toi et le ciel t’aidera » qui vous permet toujours d’avoir de l’aide, venant de vous-même en premier, tant que vous vous impliquez profondément.

Être prévenant

Rien ne se passe presque jamais comme on l’espère. C’est pourquoi il ne faut pas se contenter d’un plan pour chaque projet que vous entrepreniez, une règle valable jusque dans ses plus petits détails. Vous devez à tout prix avoir des plans de secours et des stratégies d’adaptation par rapport aux situations qui se présentent. D’ailleurs, on dit qu’un homme averti en vaut deux. Ainsi donc, vous serez deux et donc plus fort à vous attaquer à chaque problématique. Il faut toujours bien se tenir prêt à l’avance.

Faire attention aux détails

Dans ce même sens, vous devez apprendre à être attentif à tout ce que vous voyez ou ce que vous faites, jusqu’aux plus petits détails. Ainsi, vous serez assuré de faire les choses bien, ou même proche de la perfection, et de ne rien rater d’important ou d’opportun sur votre passage. Vous serez aussi mieux protégé des erreurs, qu’ils viennent de vous ou des autres. Vous vous ferez berner difficilement.

Savoir rêver

Réussir sa vie, c’est surtout avoir réalisé ses rêves. Vous n’aurez aucune idée de cette réussite que si vous ne l’avez imaginé auparavant. C’est uniquement de cette façon que vous arriverez à vous motiver suffisamment. Il est donc nécessaire d’arriver à vous créer des images de ce que vous entendez vraiment par réussite.

Et d’un autre point de vue, quelqu’un qui n’a pas de rêves n’a pas à espérer réussir. Il va se contenter de vivre au jour le jour et de suivre le cours de la vie sans direction ni attente particulière. Dans ce cas, il n’aura pas vraiment besoin d’effort. Cela n’est pas une vie pour nous. Car nous, c’est le rêve qui nous fait vivre, l’envie de se dépasser, d’avoir toujours plus et mieux qu’hier, et ce, sur tous les plans. Alors, vous aussi, prenez le temps de rêver. Imaginez un avenir meilleur, votre épanouissement et vos envies.

Voir grand

Toujours dans ce sens des rêves, osez rêver de tout, même l’impossible. Qui aurait cru qu’il y aurait un jour Internet, un outil en mesure de connecter le monde entier ? Qui aurait pensé que la chirurgie esthétique allait pouvoir faire autant de prouesses ? Qui aurait pu deviner avant que les fast-foods allaient devenir si populaires ? Bref, il n’y a pas de hontes à avoir des idées folles, même si le commun des mortels les jugera utopiques.

Croire et s’accrocher en ses rêves

Pour avancer et réussir dans la vie, et pour donner un sens à celle-ci, il faut toujours croire en ses rêves. De nombreuses histoires vraies prouvent que tous les vœux peuvent s’exhausser quand on s’y attelle. Et puisqu’elles sont vraies, c’est qu’elles ont donc été rendues possibles par les efforts des personnes concernées. Vous en connaissez sûrement des dizaines voir plus. Vous pourrez même en constater dans votre entourage. Ce qui permet de croire que tout le monde a la chance de réussir, quelles que soient ses conditions de vie, sa capacité financière ou encore son milieu social.

À vous de suivre leur pas. Accrochez-vous à vos rêves,  gardez-les toujours en tête. Si tous vos efforts se conjuguent dans leur sens, vous les atteindrez tous.

Rester positif

Quoi qu’il se passe dans la vie, prenez toujours les choses du bon côté. Gardez l’habitude de voir votre verre à moitié plein. Lorsqu’il s’agit d’un échec, le mieux que vous puissiez faire est de tirer des leçons au lieu de perdre votre temps à vous lamenter. De cette manière, vous garderez une bonne humeur et vous serez alors plus ouvert, plus créatif et plus efficace.

Développement personnel

Le développement personnel est la clé à beaucoup de portes. Un grand nombre d’entre nous l’a bien compris, vu le fulgurant progrès des activités qui y sont liées. C’est quelque chose à laquelle on doit toujours réserver un peu de son temps au quotidien. Le but est de mieux se connaître soi-même, pour pouvoir s’améliorer et se dépasser de jour en jour.

Vous trouverez maintenant sur de nombreux sites Internet les techniques de développement personnel. Mais au lieu de vous contenter de lectures, appliquez-les concrètement et incessamment dans votre vie et bénéficiez de résultats efficaces. Cette culture d’esprit vous permettra d’être fort et courageux, d’être ouvert et attentif, bref, d’être meilleur. Elle vous aidera à avoir de plus nettes images sur ce qu’est pour vous la réussite et donc à trouver le chemin le plus adapté pour y parvenir. Vous aurez toujours la bonne humeur et la sérénité.

Faire de sa santé une priorité

Chaque jour, vous devez être en forme pour pouvoir mieux réfléchir à ce que vous voulez ou avez à faire, et effectivement les mettre en réalisation. Alors, avec un but de cette envergure, telle que de réussir sa vie, les tâches seront nombreuses et le travail sera laborieux. Il vous faudra garder la forme pour pouvoir suivre le rythme et le plan que vous vous êtes fixé, et même après pour profiter de votre réussite.  Ce doit être une priorité et un souci au quotidien.

Arrêter de croire aux miracles

La vie ne fait pas de cadeau, tout est résultat des efforts que vous décidez de fournir. N’attendez pas à ce que les circonstances aillent en votre faveur, car sur ça, vous n’avez pas de contrôle. Le mieux que vous puissiez faire, c’est de vous préparer, d’avoir des plans B au cas où, de vous adapter avec ce qu’il y a. Il ne vous servira à rien de vous plaindre parce que ce n’est pas comme ça que vous l’avez imaginé.

Avoir un bon sens organisationnel

Comme vous le savez, une réussite doit se gagner pour être méritée. Un dur et gros travail vous attend. Sans organisation, vous n’arriverez jamais au but, au lieu de ça vous vous perdrez dans un labyrinthe que vous vous serez vous-même créé. Alors dès maintenant, définissez vos priorités, répartissez toutes les tâches chronologiquement, bien planifiez chacune de vos journées, vos mois, etc.  Fixez-vous des durées pour chacune. Avec votre sens organisationnel, vous verrez mieux et en temps réel ce qui est fait, ce qui est atteint, ce qui reste à faire et combien de temps environ il va falloir. Ce serait une motivation non négligeable d’avoir toutes ces informations.

Ne jamais cesser d’apprendre

La vie est un éternel apprentissage. Évidemment, vous ne pourrez pas tout apprendre et tout savoir en un jour ou même en quelques années. C’est l’école de la vie qui vous en apprendra davantage, si vous acceptez de recevoir ses leçons. Pour pouvez tout aussi continuer à suivre des cours ou des formations, à faire des stages pour étoffer vos expériences, quel que soit votre âge. Il n’est jamais trop tard pour apprendre et se perfectionner.

Soyez toujours curieux et attentif à tout ce qui est susceptible d’intérêt, partez aux découvertes et voyagez autant que possible. En effet, voir d’autres lieux vous permettra d’être à la connaissance d’autres méthodes, d’autres points de vue et d’autres mentalités, car le monde n’est jamais les même, à commencer par deux villes différentes. En voyageant, vous aurez également l’occasion de multiplier les listes des opportunités et des idées qui pourront vous mener à votre objectif et de trouver de potentielles solutions aux problèmes qui pourront se poser.

S’ouvrir au monde

Vous ne pourrez pas vraiment recevoir les apprentissages de la vie si vous n’êtes pas ouvert au monde. Soyez attentif, car c’est souvent dans les situations les plus anodines que peuvent apparaître les plus grandes idées. Où que vous soyez, à la maison, dans le métro, dans des lieux publics ou ailleurs, il est important de garder son esprit ouvert et d’avoir avec soit quelque chose sur quoi noter ses trouvailles, ces petits quelques choses qui nous ont intéressés, intrigué ou surpris. Il peut s’agir d’une constatation, d’une idée qui a germé à partir de ce que vous avez vu, d’une technique apprise par hasard sur le moment. Notez-les, même si pour le moment vous êtes sceptiques par rapport à leur utilité future. Vous pourrez changer d’avis sinon regretter, car ces notes peuvent cacher de grandes inspirations ou des solutions efficaces.

Communiquez, partagez, discutez. Néanmoins, ne perdez pas votre temps avec n’importe qui, surtout avec ceux qui ne sont là que pour vous distraire ou vous détourner du chemin de votre quête, ceux qui n’ont pas la même ambition que vous. Au contraire, multipliez les expériences et les partages avec les personnes qui pourront vous servir de bon exemple. N’ayez pas peur d’engager des conversations si cela peut servir votre intérêt.

Travailler sans relâche

Pour pouvoir réussir sa vie, on doit savoir où on va et comment on va faire. Sûrement, vous aurez du pain sur la planche. Ce qu’il vous faudrait alors c’est d’acquérir un certain rythme auquel vous devez tenir afin d’équilibrer les efforts et les résultats. En effet, se lâcher un certain temps avant de reprendre comme un forçat ne permet pas d’être efficace. Sinon, la fatigue va se sentir et la lassitude se faire envahir.

Un travail continu par contre vous fera garder conscience de ce qui est ou reste à faire. Vous garderez tout aussi facilement le punch. En effet, les efforts ne se feront pas trop sentir en étalant ainsi les tâches le plus équitablement possible, sur toute la durée estimée de votre projet.

Savoir gérer son argent

La gestion financière est essentielle dans la vie. Si vous en avez peu par exemple, le mot économie prend tout son sens. Il y a d’un autre côté ceux qui ont de gros projets nécessitant d’importants fonds, ils ont également besoin d’économiser quel que soit leurs revenus. Précisément, économiser c’est planifier toutes ses dépenses en les réduisant le plus possible.

Vous ferez des sacrifices en privilégiant certains achats ou dépenses pour d’autres, ou en abandonnant même temporairement le temps que vous aurez besoin pour amasser la somme envisagé. Vous oubliez toutes vos petits caprices qui sont loin d’être des priorités, surtout ces dépenses qu’on fait d’habitude sans beaucoup réfléchir.

Investir

Le plus intelligent serait, quelle que soit votre capacité financière, d’économiser ou de tirer un fond sur ce que vous avez pour les investir. Réussir sa vie nécessite de l’argent, et beaucoup, si ce n’est pour dire qu’elle est le sens même de la réussite pour la plupart des gens. C’est pourquoi il faut chercher à continuer par tous les moyens de multiplier ce qu’on a déjà.

Les investissements sont donc d’efficaces solutions, en plus de trouver un bon boulot qui vous rapportera déjà pas mal. Ils vous permettront de générer des revenus, soient passifs, soient actifs. Ce ne sont pas les choix qui manquent avec notamment les différents types d’épargne ou de placement, les actions en entreprise ou les actions boursières, le travail en ligne ou les diverses exploitations possibles d’Internet, les ventes en ligne ou hors ligne d’œuvres manuelles, ou encore l’auto entreprenariat.

Avoir le goût du risque

Ce qui ne fait rien n’obtient rien, il faut décider sans attendre quand les opportunités se présentent. Il faut alors prendre des risques, moins importants quelques fois, mais colossaux dans d’autres cas. Le succès d’un projet n’est jamais sur, mais c’est en compilant plusieurs victoires qu’on peut arriver à la réussite tant attendue. À chaque fois, il faudra du risque, il faudrait surtout en avoir le goût. Ce sera le petit plus qui pimentera votre dur labeur. Surtout parce qu’en gagnant ainsi, vous sentirez une profonde satisfaction.

Être malin

Il faut apprendre à être le plus possible au bon endroit et au bon moment si on espère réussir sa vie. Effectivement, les plus belles opportunités ne se présentent souvent qu’une  fois et il faut être là pour les saisir. D’un autre côté, il est également nécessaire de savoir tourner les situations en sa faveur, et de savoir négocier pour ses intérêts. Parfois, vous allez perdre, mais vous pouvez chercher des idées ou solutions pour récupérer cela ailleurs. Dans une telle quête, les calculs doivent effectivement primer sur les sentiments. Soyez plus malin que les autres et vous les devancerez, multipliant de même ainsi vos chances de réussir plus vite.

Avoir l’esprit créatif

Les personnes avec qui vous aurez à faire voudront eux aussi se faire beaucoup d’argent ou obtenir plus de bénéfices pour leurs propres comptes. Sinon, ils auront l’impression de travailler pour vous. C’est pourquoi il faut avoir le sens de l’imagination pour prendre quand même le dessus et jouer sur leur vision des choses pour faire en sorte qu’ils pensent avoir gagné autant que vous. Ainsi, vous ne risquez pas de perdre des partenaires, mais au contraire de continuer à avoir leur confiance.

Pour y arriver, ayez des idées prêtes à chaque fois que le besoin se présente. Ce qui implique une bonne préparation à chaque fois que vous allez attaquer un terrain étranger. Développez entre autres votre esprit créatif pour surprendre aussi vos potentiels clients et collaborateurs, pour qu’ils acceptent de s’embarquer dans votre projet à un prix attrayant ou même dans un élan de générosité.

Savoir se relever des échecs

Quelques échecs accompagnent toujours une bataille. Mais il ne faut surtout ni baisser les bras, ni perdre son temps à se lamenter et à placer les fautes sur les autres.  Au lieu de ça, tirez des leçons de vos défaites. Faites en sorte que cette expérience n’aura pas été vaine, en vous servant de ce que vous y aurez appris pour avancer.

Persévérer

Rien n’est acquis dans la vie, ce n’est pas toujours facile et rien n’est jamais comme l’a imaginé. Alors, dans cette longue bataille, la persévérance est de mise. Elle vous permettra d’essuyer rapidement et de façon moins douloureuse les échecs, d’arriver au bout d’une longue négociation et de trouver la sortie à divers problèmes.

Suivre son intuition

Accordez une attention particulière à votre intuition, car la vie est faite d’opportunités à saisir, pas toujours facile à discerner et à peser afin de voir si ça vaudrait le coup ou pas. Il arrive alors que ce soit la seule et la meilleure solution quand vous êtes assailli par le doute. L’intuition a déjà pu mener loin beaucoup de gens. D’ailleurs, c’est la marque d’une grande confiance en soi, une grande qualité qui permet d’avancer sûrement.

Mettre ses rêves à réalisation

Ceux qui ont réussi dans la vie sont arrivés au bout de leurs rêves. Quels que soient vos rêves, retenez-les et mettez-les à réalisation dès que possible. Il ne faut surtout pas se laisser influencer par les autres qui souvent nous découragent. Mais ce que vous devez savoir, c’est parce qu’eux n’y tiennent pas, ou qu’ils soient jaloux, ou qu’ils n’y croient simplement pas. Alors, ils préfèrent vous faire penser que c’est impossible.

77 affirmations positives pour attirer le meilleur

affirmation-positiveAttirer le meilleur grâce à de simples affirmations positives est possible.

Contrairement aux idées reçues, on ne reçoit pas le meilleur par hasard. C’est à la suite d’une disposition particulière que l’on parvient à avoir les propriétés d’un aimant. Le fait est que l’un ne va pas sans l’autre.

Lorsque vous vous disposerez à attirer le meilleur dans votre vie, votre position vous éloignera par la même occasion de toute négativité.

Les affirmations positives qui sont présentées dans cet article doivent être dites à haute voix, et cela, continuellement. L’objectif ici est de vous adresser à votre subconscient qui à force, sera mis dans les meilleures conditions pour atteindre vos objectifs.

Vous méritez le meilleur

Pour attirer le meilleur vers vous, vous devez vous faire d’abord à l’esprit que vous méritez le meilleur. Sans cette conviction, tous vos efforts seront vains, car votre nature actuelle vous ramènera toujours à la question de savoir si ce que vous désirez tant vous revient, si vous en avez le droit. Tant que la réponse à cette question sera ambiguë, vous aurez l’impression de réclamer une chose à laquelle vous n’avez droit que partiellement ou pas du tout. Pourtant, c’est votre droit le plus absolument.  Voici des affirmations positives pour obtenir le meilleur dans votre vie :

  • Je mérite le meilleur, c’est mon droit le plus absolu
  • Je n’ai rien de moins que les personnes qui vivent le meilleur au quotidien
  • Moi aussi je dois expérimenter le meilleur, car mon esprit est conditionné pour cela
  • Non, je n’ai pas d’excuse pour ne pas attirer le meilleur à moi. Toute raison que j’avancerai n’a pas lieu d’être
  • Si je ne parviens pas à attirer le meilleur vers moi, ce sera par simple refus, car il me revient déjà de vivre ainsi
  • Tout repose sur ma volonté à vivre réellement comme une personne qui mérite le meilleur
  • Je ne compte pas sur le hasard pour m’apporter ce qui me revient. Je vais le chercher, et c’est ce qu’il y a de meilleur
  • Ma disposition d’esprit est telle que seul le meilleur peut se manifester dans ma vie
  • Autour de moi, tout est disponible pour que je vive dans l’abondance
  • Si l’on m’annonce de mauvaises nouvelles, je garde mon calme, car je sais que c’est juste un passage, le meilleur se présentera
  • Il m’est impossible d’échapper au bonheur, même si je m’en éloigne, il viendra à moi
  • On ne me le dit peut-être pas assez, mais je suis conscient du fait que la première énergie que je dégage pousse les autres à me faire du bien
  • Autour de moi, seules les personnes positives m’entourent
  • Mes paroles sont des paroles inspirantes
  • Les seules fois où j’ai échoué, c’était pour que j’apprenne une leçon

Vous devez influencer votre environnement

Autant qu’une flamme allumée dans le noir parvienne à changer l’atmosphère du lieu qu’elle pénètre, autant vous devez être capable d’influencer votre entourage. Puisque vous avez les atouts pour attirer le meilleur à vous, vous devez imprimer cela dans votre esprit. Voici des affirmations positives pour vous aider à influencer votre environnement :

  • J’inspire les autres, je dois donc agir en fonction
  • Chaque propos que je tiens m’engage, je dois donc faire attention à ce qui sort de ma bouche
  • Je suis un exemple, j’ai des attitudes exemplaires
  • Le temps finira par jouer en ma faveur
  • Je partage la bonne humeur autour de moi
  • Je change les autres, je les influence
  • Je suis écouté, mes opinions sont acceptées autour de moi
  • Chaque matin à mon réveil, ce sont des opportunités énormes qui me sont offertes
  • Je fais du bien autour de moi, les autres me le rendent
  • Les hypocrites n’ont pas accès à moi, je m’entoure de personnes vraies
  • À chaque difficulté que je rencontre, je trouve des personnes pour me tirer d’affaire
  • Ce qui fait tomber les autres, je suis capable d’y résister, car je suis bien plus fort
  • J’ai des rêves, je me lève pour les réaliser, et mon entourage participe à cela
  • Je prends des risques et je réussis, car je sais que plusieurs m’observent et en feront de même
  • Lorsqu’une personne s’approche de moi pour trouver une solution, je sais que j’ai déjà cette solution, car je suis une personne très inspirée

Vous n’êtes pas troublés par tout le remous autour de vous

Attirer le meilleur à vous ne sera en aucun cas possible si vous continuez à être influencés par ce qui se passe de négatif autour de vous. Votre capacité à être fermé et à demeurer confiant est déterminante. Voici des affirmations positives pour garder le contrôle de votre vie :

  • Aux autres les peines peuvent enlever toute envie de continuer le chemin, mais à moi, elles ne viennent que pour amplifier ma volonté de me battre davantage
  • Je décide de ne prendre en compte que les bonnes influences autour de moi
  • Je me bats pour faire taire autour de moi les propos négatifs
  • Je m’entoure de personnes positives qui peuvent m’inciter à avancer
  • Je suis capable de faire changer mon environnement
  • Je ne me limite pas à accepter les situations qui se produisent autour de moi sans rien faire
  • Je suis responsable de mes actes, je les pose avec attention
  • Je ne laisse aucun mauvais souvenir me barrer la voie de la réussite
  • J’avais mal hier, mais aujourd’hui tout cela est passé
  • Je ne marche pas, je cours pour atteindre mon but
  • Même si tout m’indique que c’est fini, je reste persuadé que l’espoir est permis
  • Tant que mon souffle me le permet, je relèverai les défis
  • Je ne laisse pas le mal me ronger, je pardonne
  • J’aime les autres et je le leur démontre par mes actions
  • Les autres me rendent le bien que je leur fais

Vous allez y arriver, car vous avez les atouts

Si des défis se présentent à vous, vous devez vous souvenir que la nature vous a doté des moyens nécessaires pour les surmonter. Votre talent, vos valeurs intrinsèques… sont des atouts qui doivent vous permettre d’atteindre vos objectifs.  Voici des affirmations positives pour croire en vous :

  • Ma créativité est unique
  • Ma disposition d’esprit à attirer les bonnes choses à moi est particulièrement inébranlable
  • Je suis une source intarissable de bonnes idées
  • Je suis unique, j’ai des idées uniques
  • J’essaie et je réussis, je suis appelé au succès
  • Les autres peinent pour y arriver, la vie m’a donné l’avantage de faire des exploits
  • J’ai une santé solide
  • J’ai en moi les qualités et le leadership d’un champion
  • Je suis visionnaire, j’agis par anticipation
  • Je ne suis pas en retard, je prends juste le temps de bien faire les choses
  • Tout ce que je commence, je l’achève
  • Même lorsque je prends des risques, la nature finit par tout faire tourner en ma faveur
  • Le vent souffle favorablement pour moi
  • Je ne me précipite pas pour m’engager, mon esprit critique m’éloigne de tout mauvais choix
  • Je parle avec assurance, je n’ai peur de rien

Vous devez aspirer au meilleur

Attirer le meilleur passe nécessairement par un désir ardent d’attirer les bonnes choses à vous. Tout part de là. Tant que vous n’avez pas la ferme volonté d’attirer ces choses à vous, vous ne pourrez que les regarder de loin. Un désir ardent crée autour de vous les conditions qui vous disposent à recevoir les meilleures choses. Voici des affirmations positives pour aspirer au meilleur :

  • J’aspire toujours à ce qu’il y a de meilleur
  • Je ne me contente pas des petites choses qui m’arrivent, j’en veux plus
  • Je ne laisse pas les commentaires désobligeants me faire douter de mon talent
  • Je veux chaque jour prendre les décisions qui attirent le bonheur vers moi
  • J’aime l’abondance
  • Je suis sur le chemin de la réussite, je garde mon rythme sans jamais ralentir
  • Mes yeux voient de grandes choses et ma détermination me pousse à les réaliser
  • Je prends peut-être mon temps, mais rien n’est perdu, j’avance avec assurance
  • J’aime vivre dans l’abondance
  • Je n’aspire pas aux miettes, je vaux bien plus que cela
  • Ma nature m’incite à toujours vouloir plus
  • Le temps finit toujours par me donner raison
  • J’attire vers moi les plus belles opportunités
  • J’aime relever les défis, ma nature est ainsi
  • Mon esprit est dépouillé de toute pollution
  • Les autres sont disposés à m’aider lorsque j’ai besoin d’eux
  • L’abondance me poursuit et me procure le bien que je désire

Toutes ces affirmations positives pour attirer le meilleur à vous n’auront de pouvoir que si vous les pratiquez avec assurance. Ne vous limitez pas à les prononcer, mais mettez-y votre cœur et toute votre assurance et vous serez surpris de voir le changement qui commencera à s’opérer en vous.

Une fois que ce changement sera assez poussé, les résultats ne tarderont pas à être visible de l’extérieur. Faites preuve de patience et de persévérance. Ce sont les deux plus grandes qualités des personnes qui attirent le meilleur à elles.

Comment changer de vie du jour au lendemain ?

changer-de-vie1La vie est une poursuite constante d’objectifs.

Lorsque l’on réalise que ces objectifs ne sont pas atteints ou encore que le chemin que l’on a emprunté est carrément opposé à notre destination, il peut arriver de vouloir changer de vie du jour au lendemain.

Contrairement aux idées reçues, transformer sa vie rapidement ne se fait pas toujours en un claquement de doigts.

Même si cela paraît simple, il n’en est rien. En réalité, il faut bien s’y prendre et demeurer pointilleux, méthodique et surtout persévérant pour espérer voir les premiers résultats.

Il faut un déclic

Ce n’est pas sur un coup de tête que l’on décide de changer de vie. Il faut un déclic qui fait déclencher cette révolte intérieure sans laquelle il est impossible d’atteindre le moindre objectif. Imaginez que vous vous retrouviez dans une situation dans laquelle vous faites face à une frustration tellement grande que vous décidiez dès ce jour-là de changer de vie pour faire cesser ce que vous considérez comme une injustice.

Ensuite, imaginez que par effet de mode vous vous mettiez à vouloir changer de vie, sûrement pour ressembler à quelqu’un autour de vous. Sans hésitation, il ressort que dans le premier cas votre détermination sera plus grande que dans le second. Cette remarque traduit bien la nécessité d’être « confronté » à un déclic pour avoir la détermination nécessaire.

Prendre les choses en main

La phase suivante consiste à passer à l’action. Par où devez-vous commencer ? Bien évidemment par le commencement. Quels objectifs voulez-vous atteindre ? Disposez-vous des moyens pour y parvenir ? Êtes-vous réaliste dans les objectifs que vous vous fixez ? De combien de temps disposez-vous pour accomplir cet exploit ? Toutes ces questions doivent avoir des réponses claires avant de vous lancer dans une quelconque course.

Des objectifs clairs, des acquis bien déterminés, des obstacles identifiés, tout ce qui vous manque maintenant, c’est la manière de procéder pour y arriver. Prendre l’initiative de changer sa vie, c’est un peu vouloir réparer une erreur. Vu sous cet angle, vous disposez d’une expérience que celui qui n’a jamais échoué ne connaît pas. C’est à votre avantage et vous devez l’exploiter au mieux. Vous ne savez peut-être pas quel chemin il faut prendre exactement, mais au moins vous avez à l’esprit celui qui vous conduira vers un mur certain. Qu’attendez-vous donc pour vous lancer ?

Sans rupture, pas de changement

Pour changer de vie du jour au lendemain, il faut faire preuve d’une volonté farouche de rompre avec beaucoup de mauvaises habitudes. Que considérez-vous comme attitude qui vous a freiné jusque-là dans l’atteinte de vos objectifs ? Il y a-t-il des choix que vous avez fait par le passé et qui vous ont valu de lourdes répercutions ? C’est le moment idéal de vous replonger dans ce passé-là afin de ressortir ce qui n’a pas marché.

Heureusement, bien que vous ayez sûrement perdu beaucoup, tout n’est pas perdu. Le simple fait d’avoir décidé de changer de vie est un grand pas vers la victoire. Mais pour y arriver, il va falloir rompre avec beaucoup de choses. Les mêmes causes produisent les mêmes effets, cela est admis. Il vous faudra donc sortir de votre zone de confort et faire des infidélités au  mode de fonctionnement que vous avez longtemps suivi. Identifiez ce qu’il y a à changer et mettez-vous à la tache !

Dans certaines circonstances, changer de cadre, effectuer un voyage peut suffire à vous rapprocher de cet objectif.

L’influence des autres

Vouloir changer de vie du jour au lendemain vous concerne directement certes, mais un tel choix influencera forcément ceux qui sont dans votre entourage proche. Si vous êtes en couple, par exemple, c’est un choix qui doit impliquer votre conjoint(e), et peut être bien même vous enfants si vous avez. Vous devez en discuter avec ceux qui seront, peut-être malgré eux, acteurs de ce bouleversement que vous vous apprêtez à vivre. Tirer les choses au clair dès les débuts afin de savoir à quoi chacun doit s’en tenir une fois la machine engagée est un impératif.

Ne vous attendez pas à ce que tout le monde vous soutienne, certains y verrons une aventure folle, une décision tardive, un choix dangereux… Ce sera à vous de les convaincre et pour cela, vous devez vous-même être persuadé que c’est le choix qui vous convient. Nous en revenons au premier point. Mieux vous aurez perçu la raison de votre volonté de vivre ce changement, plus vous serez aptes à convaincre votre entourage à vous suivre.

Dans certaines circonstances, il sera plus indiqué de ne pas en parler à certaines personnes. De nature pessimiste, elles trouveront des arguments bien placés pour vous éloigner de votre nouvelle destination. Faites preuve de bon sens et de retenue quand il le faut.

C’est avec la détermination et la persévérance que vous y arriverez

Changer de vie du jour au lendemain ne se fait pas en un coup de baguette magique. C’est le choix de changements drastiques, parfois contraignants que vous allez devoir opérer dans votre quotidien. Dans ces conditions, sans une détermination inébranlable, vous abandonnerez dès les premiers obstacles et il faut admettre qu’il y en aura plusieurs sur votre chemin. À cela, il faudra ajouter la persévérance pour voir se dessiner les premiers résultats. Si vous avez la volonté de vraiment changer, rassurez-vous que vous avez déjà fait un pas important et ce serait un gâchis de plus de vouloir tout laisser tomber à ce niveau.

Pour une raison ou pour une autre, l’on peut décider de changer de vie. Avant tout engagement, vous devrez vous appuyer sur les véritables raisons qui vous poussent à vouloir faire du changement une réalité dans votre vie. Autour de vous, rassurez-vous d’avoir les bonnes personnes qui pourront vous encourager sur ce chemin qui, admettons-le, n’est pas de tout repos. Si vous réussissez, vous aurez réussi un exploit.

C’est peut-être là une dernière chance que la vie vous offre de pouvoir enfin réaliser ce rêve qui vous était tant à cœur alors faites le pas et accomplissez ce que les autres croient impossible.

Burn out : Comment s’en sortir et quelles solutions utiliser ?

burnoutLe burn out ou épuisement professionnel est un mal qui s’installe de façon lente et subtile, pourtant, ses conséquences peuvent être désastreuses.

Directement lié au milieu professionnel, il résulte d’un engagement excessif à accomplir ses tâches et à atteindre les objectifs que l’on s’est fixés, volontairement ou le plus souvent par contrainte.

Lorsqu’il est engagé, il devient indispensable de trouver des moyens rapides et efficaces pour se sortir la tête de ce cercle vicieux.

Comment donc se remettre d’un burn out et quelles solutions utiliser ?

Identifier le burn out

Avant même de penser à sortir du burn out, le plus important est de réussir à vous faire à l’idée que vous foncez directement vers celui-ci. Ceci étant dit, il faut garder à l’esprit que mieux vaut prévenir que guérir.  Pour cela, il est nécessaire d’en connaître les symptômes et les manifestations.

Le burnout se manifeste par une fatigue excessive tant physique qu’émotionnelle. Concrètement, vous vous retrouvez au centre d’un cercle qui se résume à Travail – Objectif à atteindre – Travail.

Le hic c’est que les objectifs à atteindre sont le plus souvent en constante évolution et parfois même ils se trouvent au-delà de vos capacités.  Mais votre engagement trop profond vous conduira à vouloir toujours en faire plus, pour arriver à les atteindre.

D’un autre côté, si vos supérieurs hiérarchiques feignent de ne pas voir les efforts surhumains que vous engagez, cela ne fera que vous enfoncer émotionnellement. Dès lors, vous serez constamment en train de vous creuser les méninges, prendre des risques, faire des sacrifices, vous surpasser, pour trouver des solutions et finalement tomber dans le burn out.

L’évolution de notre société, avec l’apparition des moyens de communication des plus sophistiqués, n’a fait qu’accroître la pression que l’on peut subir dans le milieu professionnel. Les délais de réponse aux mails deviennent de plus en plus serrés, l’on peut même continuer à travailler depuis chez soi, il faut rester joignable 24h/24, voire même 7J/7, ce qui donne l’impression que le travail ne s’arrête jamais. C’est cette constante exposition au cadre professionnel et à ses exigences contraignantes, qui amplifie les risques de burn out.

Les symptômes les plus récurrents peuvent être listés comme suit, quoique ce ne soient pas les seuls :

  • La nervosité
  • L’anxiété
  • Le manque de concentration
  • Une fatigue physique excessive et continue
  • L’insomnie
  • Le manque d’appétit
  • La volonté d’être seul(e)
  • La baisse de la productivité

Plusieurs autres signes, pas nécessairement physiques, peuvent permettre d’identifier clairement le burnout. Que faut-il donc faire lorsque l’on est persuadé d’être tombé dans ce piège ?

Prendre du recul

Que faut-il faire pour arrêter un feu qui se propage ? Tenter de couper oxygène qui l’alimente est la solution la plus efficace. Mais pour cela, il faut agir vite. Eh bien, il faut savoir qu’il n’y a rien de bien différent dans le cadre d’un surépuisement causé par le travail. Si vous souhaitez sortir du burn out, vous n’avez rien d’autre à faire que de mettre fin à votre travail excessif et de vous mettre au repos, afin de retrouver votre équilibre émotionnel et physique. Il ne s’agit pas forcément de rendre votre démission, mais vous devez réaménager votre rythme de travail et le ramener à un débit normal.

Il sera peut-être indispensable que vous preniez quelques jours de repos avant de pouvoir aller de plus belle. Évitez de laisser votre travail consommer votre vie. À un moment donné, il faut admettre que votre santé doit passer avant tout, elle, passer en premier.

C’est en étant constamment exposé aux stress, aux pressions du milieu professionnel que l’on finit par être une victime du burn out. Séparez-vous donc de tout, sur une période bien déterminée. Vous devrez tout mettre en œuvre pour ne pas être soumis à une pression constante sur cette période. S’il est nécessaire que vous changiez de cadre de vie durant ce laps de temps, n’hésitez pas à la faire. La routine est aussi l’un des catalyseurs du burn-out.

Respectez-vous la durée légale de travail ? N’allez-vous pas au-delà de la durée quotidienne moyenne admise ? Il est possible que sur une période donnée, vous soyez dans l’obligation de faire des heures en plus, et que vous excédiez la durée moyenne requise. Mais cela ne doit pas s’inscrire sur une période trop longue. La fatigue, les stress et les pressions accumulés ne feront qu’accélérer le processus d’atteinte du burnout. Sachez donc prendre du recul.

Imposez-vous des contraintes horaires que vous vous efforcerez de respecter à la lettre même si cela vous empêche d’évoluer au rythme que vous souhaitez. Vous pouvez par exemple décider de marquer une pause à une heure précise, ou encore arrêter complètement de travailler à une autre heure… Bref, vous devez trouver les moyens de faire baisser votre rythme de travail. La réalité est que bien souvent, on est plus efficace en marquant des pauses et en continuant plus tard, qu’en se tuant à la tâche sur une longue période sans marquer de pause. Faites preuve de bon sens et de prudence.

Réorganiser son cadre du travail

Les exigences professionnelles sont très souvent chronophages. Elles vous emballent tellement qu’en définitive, votre vie tourne exclusivement autour de votre travail et rien d’autre. Vous ne devez pas en arriver à ce point. Réorganisez-vous, réorganisez les choses et définissez vos priorités. Que devez-vous faire passer en premier et qu’est-ce qui doit suivre ?

Il peut arriver que vous vous retrouviez dans une posture qui demande de vous que vous accomplissiez des tâches qui ne sont normalement pas de votre ressort. Soit en raison de l’incompétence de l’un de vos collègues ou encore du fait d’objectifs trop grands que votre hiérarchie vous demande d’atteindre. Il ne faut pas passer par quatre chemins, votre bien-être passe en premier. Trouvez donc le moyen de revenir à un rythme normal au risque de voir graduellement baisser votre efficacité et votre santé. Il deviendra alors nécessaire d’en informer votre collègue sur le prix que vous devez payer en raison de son manque d’efficacité ou et des conséquences qui peuvent en découler ou encore en tenir informé votre hiérarchie. Faites des propositions, ne laissez pas le silence vous tuer à petit feu.

Des actions trop répétitives donnent le sentiment d’instrumentalisation. Vous devez vous sentir valorisés dans vos tâches quotidiennes. L’idée c’est de trouver le moyen de vraiment aimer ce que l’on fait. Dans le cas contraire, lorsque la motivation n’est pas au rendez-vous, on peut facilement sombrer dans la déprime. Dans ces circonstances, il est envisageable de demander à être muté dans un autre service, d’être commis à d’autres taches… en gros, de changer d’environnement de travail.

Se construire une vie en dehors du cadre professionnel

La vie professionnelle est absorbante. En fonction des métiers, ou même des postes de responsabilités, certaines personnes finissent par « être prises » au piège par leur travail. Pour ces personnes, plus rien n’a de sens. Tout se résume au cadre professionnel. De telles personnes sont plus susceptibles de sombrer dans le burnout.

La famille et les amis

Il est indispensable de trouver les moyens de sortir de la bulle professionnelle. La première des choses, c’est de faire passer la famille et les amies en priorité. Pour le réussir, imposez-vous des jours et des heures, où vous levez carrément le pied pour vous consacrer exclusivement à ceux qui sont autour de vous. À y regarder de plus près, vous remarquerez que ceux-ci n’attendent que cela. Parlez leur de votre volonté de passer davantage de temps à leur côté, vous verrez qu’ils contribueront à vous encourager dans cette entreprise.

Les sorties entre collègues ne sont pas à proscrire, mais le fait est que bien souvent, vous vous retrouverez à revenir sur des sujets professionnels, de quoi vous garder dans cette même bulle professionnelle. Puisque l’objectif ici est de sortir du burnout, mieux vaut vous tourner vers des personnes qui vous entraineront vers des sujets qui n’ont rien à voir avec votre travail.

Les loisirs, ça compte

Les loisirs contribuent à l’équilibre physique et émotionnel. Avez-vous une passion ? Avez-vous un loisir favori ? Pourquoi ne pas l’inclure dans votre emploi du temps hebdomadaire ? Dégagez du temps pour vous consacrer à cette activité et vous contribuerez à faire baisser le stress du travail. Plus vous vous engagerez sur ce chemin, mieux vous vous sentirez, car vous permettrez à votre corps et à votre esprit de faire sa cure de façon naturelle. Il y a une multitude d’actions que vous pouvez mener : regarder un film que vous appréciez, live un livre, écouter de la musique… L’idéal serait que vous trouviez votre passion, vous découvririez certainement une manière de « fuir » la pression professionnelle sans la considérer comme une contrainte.

Prévenir le burnout

Ne pas prendre des dispositions pour éviter le burnout, c’est un peu comme voir une étincelle s’agrandir et la laisser gentiment poursuivre son chemin, pour revenir plus tard essayer de contenir un incendie plus important et dévastateur. Une telle attitude est tout simplement inconcevable, pourtant c’est l’image la plus proche de la réalité. Il est possible de prévenir le burnout si tant est que l’on reste attentif à ses signes et que l’on agit rapidement et efficacement.

Prévenir le burnout consiste donc à être attentif à l’apparition de l’un des symptômes cités plus haut. Leur apparition ne signifie pas forcément que le burnout est consommé, mais cela peut être un bon indicateur. Il vous reviendra après cela de pousser votre observation plus loin pour en déceler les véritables raisons, mais aussi comment y mettre fin.

Il existe aussi des dispositions d’esprit qui sont enclines au burnout. C’est le cas des personnes un peu trop perfectionnistes et qui ne laissent aucune place à l’erreur dans leur vie professionnelle. Il est évident qu’il s’agit d’une qualité, mais cette qualité peut accélérer le burn out. Le fait de ne laisser aucune place à l’erreur est aussi une attitude qui dispose l’esprit à voir le moindre échec comme un fiasco total. C’est le cas dans les milieux professionnels ou la concurrence est rude ou encore dans les milieux ou les résultats professionnels sont intrinsèquement liés à la valeur de chacun. Il se crée alors un fort attachement émotionnel entre le travailleur et son activité professionnelle. Lorsque le deuxième est atteint, c’est le premier qui en pâtit. Trouvez donc le moyen de garder une « distance de sécurité » entre vos valeurs en tant qu’individu qui vit dans une société où l’erreur est permise et où la perfection n’existe pas, et votre travail. Ne confondez jamais ces deux réalités même si elles évoluent de façon parallèle.

En cas de doute, consultez un spécialiste

Il est important de consulter un spécialiste en cas de doutes, celui-ci, à la suite d’un diagnostic poussé sera en mesure de vous indiquer les mesures à prendre pour garantir votre bien-être professionnel. La communication compte énormément. Plus vite vous agirez, plus vite des solutions pourront être trouvées et mieux ce sera.

Le burnout est l’un des maux les plus récurrents dans le cadre professionnel. Dans une société où les pressions se font de plus en plus constantes, il est simple de se retrouver en train de poursuivre un objectif, parfois irréalisable, et cela, dans des délais très brefs. C’est donc les conditions professionnelles dans lesquels l’on évolue qui influent directement la manifestation du burn out. Heureusement, vous êtes en mesure de prendre les choses en main. Cela passe par plusieurs actions dont l’objectif sera d’améliorer vos conditions de travail. Ce sont entre autres :

  • Diversifier vos tâches
  • Prendre des pauses conséquentes
  • Éviter de faire le travail de d’autres à leur place
  • Accorder du temps à la famille, aux amis et proche
  • Trouver une passion et la pratiquer
  • S’accorder des moments de loisir

Plus important encore c’est réussir à faire le distinguo entre la valeur que l’on représente en tant qu’être humain et les exploits professionnels que l’on est capable d’accomplir. Tant que la réussite professionnelle sera le seul indicateur de satisfaction, un mauvais pas sera synonyme de burn out. Ne laissez pas le cadre professionnel vous voler votre vie, car elle va bien au-delà du travail !

Changer de vie à 40 ans: pourquoi et comment faire?

changer de vie à 40 ansSe fixer des objectifs dans la vie est une chose, les atteindre en est un autre. Entre ces deux réalités, plusieurs facteurs peuvent vous empêcher d’atteindre vos buts.

De nombreuses personnes se sont fixé très tôt des objectifs plus ou moins réalisables. Avec le temps, par manque de rigueur, par contrainte ou bien même pour des raisons difficiles à déterminer, il est possible de se retrouver à 40 ans, sans avoir accompli ce que l’on pensait possible à 20 ou 25 ans.

La première image à laquelle cette situation renvoie est celle d’un échec lamentable et irréversible. Pourtant, tout n’est pas perdu.

Il est encore possible de changer de vie à 40 ans.

De toute évidence, vous n‘aurez pas les mêmes chances de réussite qu’un jeune homme qui a 15 ou 20 ans de moins que vous. Aussi vous faudra-t-il faire preuve d’une très grande détermination.

Changer de vie, mais pourquoi ?

On ne décide pas de changer de vie à la suite d’un coup reçu sur la tête. C’est une décision qui se prend à la suite d’une longue réflexion et d’une analyse minutieuse de sa condition actuelle. Si vous avez décidé de changer de vous, vous avez surement des raisons valables pour justifier une telle décision. C’est donc à la lumière de ces raisons que vous vous orienterez vers une vie supposée être meilleure.

Les raisons peuvent être multiples : prise de conscience de votre situation, frustration, défi personnel, déception… Quoi qu’il en soit, tant que vous garderez à l’esprit la raison de votre volonté de changer de vie, vous resterez en équilibre sur bien de points.

Le Point de départ de tout

Vous devez commencer à évaluer ce que vous souhaiteriez changer dans votre vie, car changer de vie n’est rien d’autre que prendre le chemin vers une existence plus épanouie et plus adaptée à votre vision. Que voulez-vous donc changer exactement ? Cela peut concerner plusieurs aspects de votre vie (professionnel, familial, amoureux…). Armez-vous donc d’un bout de papier et d’un stylo et passons à l’étape suivante.

D’une part, vous marquerez ce que vous considérez comme la situation qui vous arrache votre épanouissement et que vous souhaitez changer. Vous ne devez pas vous limiter à énumérer des points de façon lapidaire, mais plutôt prendre le temps de bien réfléchir à trouver avec exactitude ce qui vous frustre, vous limite au quotidien.

D’autre part, en face de chaque situation que vous voulez changer, marquez toujours avec la même précision, les objectifs que vous souhaitez atteindre. Si possible, marquez le temps que vous pensez nécessaire pour atteindre cet objectif.

Passez à l’action

Lorsque vous aurez ciblé ce que vous souhaitez changer pour vivre une vie plus heureuse, plus harmonieuse, vous devrez maintenant passer à l’action. Soyez honnêtes avec vous-même, il serait insensé de tout balancer du revers de la main et se jeter à l’aventure, comme le ferait un jeune homme de 20 ans, surtout si vous avez des engagements (mariage, vie de famille…). À 40 ans, changer de vie s’apparente plus à embellir la vie que vous avez en ôtant ce qu’elle a de désagréable.

Sur le plan professionnel

Vous venez de vous rendre compte que le travail que vous exercez depuis toutes ces années ne vous a jamais vraiment fasciné. Vous avez longtemps essuyé de nombreuses frustrations et vous voulez tout changer. C’est déjà une bonne chose de le vouloir, mais faire preuve de sagesse est indispensable dans de tels cas de figure.

D’abord, vous devriez songer à trouver des moyens pour aimer votre travail actuel. Peut-être est-ce la routine qui vous a donné ce sentiment désagréable vis-à-vis de votre travail ou encore la présence d’une personne qui vous fait tant de mal… Parlez-en à vos collègues, tentez de trouver un compromis en changeant de service, en diversifiant vos activités… bref, essayez de trouver une solution qui est autre que partir. Si rien de tout cela ne vous satisfait, alors prenez le large. C’est peut-être ce départ qui vous permettra de vous découvrir d’autres talents et peut être même de vous lancer à votre propre compte. Dans tous les cas, ce genre de départ se prépare bien longtemps à l’avance. Ne vous précipitez surtout pas.

Sur le plan familial

Trouvez-vous que votre vie de couple cous apporte plus de peine que de joie ? Trouvez-vous que votre conjoint(e) vous mène la vie dure ? À 40 ans, aller tenter une nouvelle aventure amoureuse n’est pas une balade tranquille. Partir est la solution extrême. Pensez à vos enfants, à toutes ces années traversées ensemble, aux défis relevés à deux… Changer d’angle de vue aide parfois à mieux percevoir la réalité de la situation.

Tentez de recoller les morceaux et si rien de tout cela ne fonctionne, vous devrez faire preuve de beaucoup de prudence avant de vous lancer dans une quelconque nouvelle aventure. Prenez le temps nécessaire pour mieux observer la situation et redéfinissez vos objectifs. Vous n’êtes plus à vos balbutiements, de ce fait, vous supporterez difficilement certains coups. Gardez-le à l’esprit.

Votre joie… allez le conquérir

Il faut peut-être un changement radical pour que vous sentiez la joie de vivre et dans de telles circonstances changer de vie peut signifier quitter votre environnement, effectuer un voyage, tenter une aventure autre part. Cela reviendra à effectuer le grand saut, au risque d’être victime d’une chute très douloureuse. À 40 ans, tout abandonner et aller à l’aventure présente beaucoup plus de risque, mais c’est aussi un engagement qui vous garantit des choix qui s’appuieront sur votre longue expérience de vie, afin d’éviter certaines erreurs. Quel que soit le choix que vous aurez fait, pensez à vous laisser une porte de sortie qui vous permettra de revenir vous poser si une situation de désillusion se présente.

Changer de vie à 40 ans est possible. Mais avant cela, pensez à rendre des décisions qui vous exposent le plus à un minimum de risque en essayant d’améliorer vos conditions actuelles. Si cela ne résout rien, faites le grand saut.