Relation toxique : comment la reconnaître et s’en sortir !?

Une relation toxique est comme l’intérieur d’une maison qui s’affaisse lentement sous le poids d’importantes quantités d’eaux. À force, l’eau finira par briser la vitre et peut-être bien que vous serez noyé.

En effet, les relations humaines n’ont jamais été simples. Parce que chaque individu est unique et soumis à des forces très complexes, il n’est pas rare que le fait de fréquenter une personne crée des tensions qui finissent par être destructrices.

Il est donc indispensable de savoir reconnaitre ce type de relations, pour mettre en œuvre des actions efficaces afin d’en sortir au plus vite.

Qu’elle soit de nature familiale, amoureuse, amicale ou même professionnelle, une relation toxique aura toujours tendance à vous rendre complètement dépendant de l’autre.

Cette dépendance peut agir autant au niveau de votre capacité à accomplir une tâche spécifique, qu’au niveau même de votre volonté de passer à l’action ou encore de faire des choix dans votre intérêt. C’est une relation qui vous contraint à toujours vous servir en dernier, après l’autre. C’est une relation qui vous détruit en silence.

Dit ainsi, on comprend aisément qu’il est urgent d’apprendre à connaitre le profil des personnes avec il est possible de se retrouver dans des relations toxiques. Il est difficile d’identifier un profil type propre à de tels individus. Une personne en apparence inoffensive peut s’avérer être la plus grande des manipulatrices.

Une chose est certaine, une telle personne se servira toujours de la manipulation. Un individu qui apparait dans votre vie et qui se montre trop vite aimable, un peu trop disponible, disposée à vous écouter à tout instant, à vous dire quoi faire, comment vous comporter, et qui tombe facilement dans les excès, présente de fortes chances d’être une manipulatrice. Mais bien entendu, il existe des exceptions. Ouvrez donc grand les yeux et les oreilles.

Ceux qui exploitent la dépendance émotionnelle

Leur objectif premier est de vous endormir afin de mieux vous tenir enfermés. De ce fait, la personne qui vous maintient dans la relation toxique mettra tout en œuvre pour occuper le plus grand espace dans votre vie. Plus vous lui ouvrirez les bras, plus vous vous confierez à elle, plus elle vous tiendra, et plus il vous sera difficile de vous en éloigner. Créer la dépendance émotionnelle est l’objectif final.

La façon la plus simple de voir les choses venir, c’est d’analyser l’attitude des personnes qui vous entourent. De façon générale, bien qu’il existe des personnes qui posent des actions désintéressées, l’homme agit le plus souvent sur la base de ses intérêts. Alors si la bienveillance d’autrui est trop belle pour être sincère, vous feriez mieux de vous en méfier.

La dépendance émotionnelle est beaucoup plus utilisée dans les relations amoureuses. Parce qu’une personne qui aime réellement est prête à faire de nombreuses concessions, l’étau se resserre très rapidement sur la victime.

Ceux qui rabaissent les autres

Il est aussi important de savoir que les personnes qui maintiennent les autres dans des relations toxiques, les pervers narcissiques par exemple, souffrent le plus souvent de véritables troubles émotionnels. Une personne qui a longtemps été rabaissée aura tendance à reproduire le même schéma dans ses relations avec les autres, si tant est qu’elles se trouvent un peu faibles, car tout devient un conflit d’égo. Ainsi, cette personne pense redorer son égo en rabaissant les autres, en poussant les autres à se retrouver plus bas qu’elle. C’est dans ce cas une sorte d’obsession, et donc des actions inconscientes, presque instinctives qui s’en suivront.

Le cadre professionnel est l’environnement dans lequel ce type de relation toxique prospère le plus. Le fait qu’un rapport hiérarchique soit établi à l’avance ne fait que plonger la victime dans un labyrinthe plus profond. La peur des représailles et du qu’en-dira-t-on ou même des contraintes d’ordre financières ne font que complexifier la situation.

Ceux qui font du chantage

Menacer de se suicider, crier partout de ne plus trouver un sens à sa vie, de ne plus savoir quoi faire… autant d’arguments utilisés par une personne, peuvent maintenir une autre dans une relation toxique. La victime est battue sur le champ de l’émotion.

De plus, c’est après avoir soigneusement étudié sa victime qu’un manipulateur avance ses pions. Il sait alors comment s’y prendre, quels arguments avancer pour faire plier sa victime et l’empêcher de partir, ou même la contraindre à poser certaines actions qui ne sont pas toujours dans son propre intérêt.

Dans un autre sens, un manipulateur peut utiliser un secret qu’il détiendrait pour inciter une personne à rester sous son emprise. Le chantage prend alors une tournure plus offensive et plus brutale.

Ceux qui procèdent par la victimisation

Il est possible de se retrouver au cœur d’une relation toxique et d’en être la victime sans le savoir. Le manipulateur trouvera les moyens de se faire passer pour la victime alors qu’elle est celle qui actionne chaque composante de la machine. Les mots utilisés, l’attitude adoptée après chaque coup, tout est fait de manière à vous maintenir sous le poids la relation. Votre conscience sera donc constamment éprouvée. Et pour y arriver, il existe un outil extrêmement efficace : la persuasion.

La persuasion si elle est bien maitrisée a un pouvoir extraordinaire. Ainsi, chacune de vos actions tendra chaque fois à vous conforter dans votre mauvaise position. Vous en arriverez vous-même à vous en vouloir, alors que vous êtes la personne qui encaisse les coups.

Les égoïstes

Une personne qui utilise de tous les moyens pour que vous soyez disponibles pour elle et qui ne se tourne pas le pouce quand il s’agit de vous renvoyez l’ascenseur, une telle personne ne pense qu’à elle. Une personne qui fait toujours passer ses intérêts en premiers, et vous range constamment au second plan, une telle personne ne pense qu’à elle. Quand une personne compte pour vous, vous trouvez les moyens de le lui faire savoir par les actes que vous posez. Alors pourquoi pas elle ?

S’il vous revient à chaque fois de demander de l’attention pour en recevoir alors que vous en donnez sans relâche, ne chercher par plus loin, vous êtes au cœur d’une relation toxique. La seule voie de sortie c’est de partir de cette relation.

Sortir d’une relation toxique n’est pas chose aisée. L’opération est d’autant plus complexe que le bourreau ne lâchera pas facilement prise une fois que sa victime aura manifesté le besoin de se tirer d’affaire. Ne l’oubliez pas, le bourreau est parfois aussi dépendant que la victime. Mais avant d’en arriver là, il faut tout d’abord admettre et prendre conscience que l’on est pris dans le piège d’une relation toxique.

Admettez que vous êtes la victime !

Une relation toxique a pour procédé de vous anesthésier tout doucement. Ne vous attendez pas à ce qu’un pervers narcissique vous jette clairement au visage qu’il vous mène par le bout du nez. L’un des obstacles les plus difficiles à franchir, c’est d’arriver à se dire que l’on n’est en rien le coupable. Lorsqu’une relation se termine, chacun des acteurs tente par tous les moyens de montrer à l’autre qu’elle est la fautive. C’est le premier combat que vous devez remporter. Une fois que vous aurez écarté le sentiment de culpabilité, vous verrez beaucoup plus clair pour envisager la suite des choses.

La dissimulation, la persuasion, et l’intimidation sont les armes qui rendent de telles relations dangereuses, dévastatrices, et destructrices en silence. C’est bien pour cela que le déclic peut venir d’une personne tierce. Il est difficile de s’ouvrir les yeux soi-même. Mais le plus difficile après l’acceptation, c’est de prendre la décision de sortir de cette relation. Il s’agit à ce niveau de prendre toute la mesure de ce qu’une telle décision implique : pressions, regrets, perte de certains avantages, solitude…

Il faut tout couper

Pour se défaire de l’emprise d’une relation toxique, il va falloir prendre le terreau par les cornes. Comme nous le disions plus haut, le bourreau est tout aussi dépendant de cette relation. Elle lui apporte quelque chose. Il va sans dire qu’il ne laissera pas les choses lui échapper si facilement.

Pour limiter l’emprise de celui qui maintient la relation toxique, il faut lui couper l’oxygène. Il faut donc trouver le moyen de limiter les rencontres physiques, et même les appels. L’objectif est de vous mettre à l’abri des actions qui vous causent du tort. Qu’il s’agisse d’une relation amicale ou amoureuse, vous devez partir.

Trouvez le moyen de couper tous les liens qui vous retiennent. Bien sûr ce ne sera pas forcément facile, surtout si vous avez été longtemps attachés à cette personne. Mais pensez surtout à ce que cette relation vous vole, à ce qu’elle vous empêche d’avoir et aussi aux séquelles qu’elle vous a laissées. S’il s’agit d’une relation professionnelle, la situation est un peu plus délicate. Dans la mesure où vous avez la possibilité d’être muté dans un autre service, n’hésitez pas à en formuler la demande. Mais si cela est impossible, et que vous avez déjà tout essayé pour quitter sous l’emprise de cette personne qui vous mène la vie dure au bureau, tout ce qu’il vous restera à faire sera de rendre votre démission.

C’est finalement un exercice qui consiste à comparer ce qu’on perd à ce qu’on pourrait gagner. C’est un choix difficile, mais c’est un choix qui doit être fait et assumé.

Se reconstruire

Une relation toxique laisse ses traces. Votre amour propre prendra forcément un coup, sans parler de votre confiance en vous-même. Certaines relations laissent leurs victimes en lambeaux. Une fois que les chaines sont tombées, démarre alors un long processus qui consistera à se refaire.

Dans un premier temps, vous devez vous recentrer sur vous-même. Faites le point de votre vie. Où en êtes-vous avec vos projets personnels ? Depuis combien de temps avez-vous laissé vos intérêts passer en seconde position ? Qu’en est-il de vos amis, de votre famille. N’oubliez pas qu’une relation toxique aura tendance à vous éloigner des autres, de vous isoler… Maintenant que vous êtes libres, vous devez vous rapprocher des autres. Mais attention, vous devez vous y prendre avec patience et indulgence.

Les séquelles d’une relation toxique peuvent aller d’une tendance à vouloir rendre son coup, à une facilité à tomber dans la paranoïa. Tout le monde n’est pas comme cette personne que vous enfin réussi à sortir de votre vie. Ne laissez pas son ombre vous poursuivre et gâcher le bonheur qui vous tend à nouveau la main. C’est en cela qu’il peut être important de prendre un petit temps d’observation pour se rééquilibrer avant de laisser d’autres personnes prendre de l’importance votre quotidien.

Tenir ferme

Une personne que vous avez réussi à sortir de votre vie ne restera surement pas les bras croisés. Par plusieurs moyens, elle tentera de reprendre le contrôle. Soyez apprêtés à cela et tenez ferme. Ne soyez pas surpris de la voir essayer de ternir votre image. Pour de telles personnes, tous les coups sont permis. Elle tentera par tous les moyens de vous atteindre. Parce qu’elle ne peut plus vous avoir sous son emprise constamment comme par le passé, ses coups se feront plus violents.

Dans certains cas, attendez-vous aussi à ce que la tentation de retourner avec elle vous frôle l’esprit. Ne dit-on pas que les habitudes ont la peau dure ?

Parlez pour se libérer

Le plus grand allié d’un pervers narcissique c’est le silence. Il n’hésitera pas à utiliser les moyens à sa disposition pour vous contraindre au silence. N’hésitez pas, une fois qu’une relation commence à vous paraitre pesante, à en parler autour de vous.

Consulter un psychologue pourrait vous être aussi très bénéfique. N’oubliez pas, l’écoute est la première porte à franchir pour trouver la liberté.

Les relations toxiques sont bien plus présentes autour de nous que nous le pensons. Nombreuses sont les personnes qui vivent dans une prison sans même s’en rendre compte. La prise de conscience vient parfois un peu trop tard. Dès lors, prendre le chemin de la liberté demande beaucoup de courage et de détermination.