Qu’est-ce qui se vend le mieux sur internet? Voici les meilleurs produits !

Vous voulez savoir ce qui se vend le mieux sur internet ces derniers temps ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui dans cet article où je veux vous présenter une trentaine de produits qui marchent très bien sur Internet.

Comprenez bien que ce sont des produits que vous pourrez vendre assez facilement si vous avez une stratégie adaptée.

Quelques standard sont donc à respecter, et je voudrais, dans un premier temps, vous les partager.

4 conseils pour mieux vendre sur Internet

Choisissez bien votre cible

Si vous vendez des préservatifs à des moines, vous comprenez que ça ne va pas le faire. Vous devez bien choisir votre cible pour pouvoir vendre comme il se doit.

Choisissez un bon fournisseur

Choisissez un fournisseur qui vous donne des produits de qualité et qui respecte les délais. Parce que si vous vendez un produit qui n’est pas aux normes et qui est de fausses qualités, soyez assuré que le retour du client pourrait être fatal. Et vous pourrez ainsi perdre une belle marge de ce que vous aurez dû gagner assez facilement.

Assurez-vous du stock du produit

Ne vous engagez pas dans un produit qui pourrait être en rupture de stock assez facilement. Si vos clients commandent et ne peuvent pas être livrés dans un délai raisonnable, soyez sûr d’être grillé.

Présentez bien votre produit

Si vous présentez une montre sertie de diamant dans un box endommagé, soyez sûr de ne pas avoir le retour escompté. Prenez donc la peine de bien présenter votre produit, avec des photos de très bonne qualité.

Vous êtes d’accord ?

Bon bref, assez donné de conseils, allons-y aux produits.

Des produits qui se vendent bien sur Internet

Je ne citerai pas de produits spécifiques, parce que cela peut varier et/ou changer en fonction des tendances. Je serai plutôt intemporel et je citerai des domaines qui se vendent bien. Vous y retrouverez au total une trentaine de produits et pleins d’idées afin de vous faire votre propre catalogue.

Le monde de la femme

Dit ainsi, ça peut paraître vraiment vaste. Oui, je l’avoue. Mais je classifierai tout ça.
Dans un premier temps, je m’intéresserai au monde de la mode chez les femmes.

Les femmes font la plupart du temps très attention à leur ligne de vêtement, leurs chaussures, et autres accessoires. Et ça, c’est un marché qui ne désemplit pas.

Vous pouvez donc vous mettre dans la vente de vêtements tendance pour les femmes. Idem pour les sacs à main, chaussures, et autres boucles d’oreille et colliers. C’est un marché qui se vend très bien.

Un autre marché aussi tendance dans le milieu des femmes : la lingerie.

Oui, les femmes font très attention à leur dessous, et donc ne lésinent pas sur les moyens pour s’en approprier. C’est un des produits qui se vend le mieux sur Internet.

Petit apartheid ! Les femmes aiment bien aussi ces petits objets qui stimulent l’amour : les sex toys et autres gadgets.

C’est un produit que vous verrez rarement en publicité, mais rassurez-vous, c’est un produit qui se vend très bien.

Si une femme s’intéresse à son style, bien évidemment qu’elle fait attention aussi à son hygiène. Et comme, qui dit hygiène, dit aussi beauté, les produits de beauté pour femmes, quel qu’il soit, sont aussi très demandés. Et donc les produits du genre maquillage, fond de teint, crème épilatoire se vendent aussi très bien.

Le monde de l’enfance

Nous connaissons tous, l’intérêt que tous les parents accordent au bien-être de leur progéniture ?

Pour cela, ils sont généralement prêts à débourser beaucoup d’argent pour acquérir de quoi satisfaire, éduquer et rendre beau leurs bambins.

Les produits allant dans ce sens peuvent donc être vendus assez facilement sur Internet. Il faut simplement savoir les choisir et le tour est joué.

Comme exemple, je pourrai citer les vêtements pour bébé et enfants, les chaussures, les peluches et gadgets en rapport par exemple avec des dessins animés très en vogue, etc.

Je voudrais mettre un point d’honneur aussi sur les nœuds papillon. C’est un produit tendance aujourd’hui qui se vend facilement.

Les joujoux et babioles pour animaux de compagnie

Les animaux de compagnie font maintenant partie de notre quotidien, et sont même dans certaines familles, considérés comme des membres à part entière. Leur satisfaction et leur hygiène de vie font partie de la normale et intéressent fortement les propriétaires. D’où leur intérêt à leur offrir de quoi satisfaire ce besoin.

Dans cet ordre d’idée, les laisses et colliers anti-puces et anti-chiques pour les chiens et chats par exemple sont très prisés. Il y a  aussi les toys qui leur permettent de jouer, les couchages pour garantir leurs nuits, sans oublier leur nourriture.

Voilà des produits qui intéressent aujourd’hui les propriétaires d’animaux de compagnie et qui peuvent se vendre très bien.

Les articles pour le bien-être

Nous recherchons tous notre bien-être, n’est-ce pas ? Pour cette raison, soyez-en sûr, beaucoup de personnes sont prêtes à y mettre les moyens nécessaires pour obtenir le meilleur de leur bien-être. C’est pourquoi les produits qui contribuent à notre bien-être sont parmi ceux qui se vendent le mieux.

Entre autres produits, nous avons les huiles essentielles, les anti- fatigues, les anti-âges, les compléments alimentaires, etc.

C’est un créneau à ne pas négliger.

Les articles de sport et associés

Qui dit bien-être, dit forcément sport.

Oui, il est très important de nos jours de faire du sport, tant pour notre bien-être que pour notre propre santé.
De ce fait, de nombreuses personnes se tournent vers le commerce en ligne pour obtenir les meilleurs équipements et outils pour une meilleure adéquation.

Comprenez donc que si vous optez pour de tels équipements dans vos produits à vendre en ligne, vous pourrez avoir une clientèle assez conséquente.

Comme exemple de produits liés au sport, je citerai les montres-bracelets connectées. Ce sont des montres qui en plus de te donner le temps comme toutes les autres montres, te communique le nombre de calories perdu pendant ton sport, ta fréquence cardiaque pendant 24 heures, la gestion de ta durée d’activité et de ton sommeil et bien d’autres choses. C’est un tout-en-un qui est très prisé sur Internet.

Comme autres produits liés au sport, il y a les pantalons et les ceintures de sudation. Ce sont des tenues qui favorisent la transpiration. Ils permettent de transpirer plus avec moins d’effort.

Il y a aussi les produits minceurs.

On sait aujourd’hui que l’obésité est un gros malaise de vie. Beaucoup de personnes qui ont du gras de ventre veulent le réduire. D’où l’affluence vers les produits pouvant contribuer à satisfaire à ce besoin. Ils se tournent donc vers les gélules bruleurs de graisses, les ceintures abdominales, les appareils de massage, mais aussi vers les appareils aidant à faire des jus de fruits et de diverses plantes, les produits bios et les aliments sans gluten.

J’ajouterai en dernier point les outils de contrôle : contrôle de tension, contrôle de glycémie, etc.

Pensez-y !

Les produits liés à la sécurité et à la surveillance vidéo

Voilà un secteur qui de plus en plus est pris en considération dans nos familles : la sécurité et la surveillance vidéo, surtout pour les biens, mais aussi pour les enfants ou les animaux de compagnies.

Ces produits sont divers et peuvent aller de la caméra de surveillance, aux trackers GPS, en passant par les alarmes de protections. Tant de petits gadgets qui peuvent aider à sauver ou à retrouver quelqu’un ou quelques choses.

Il y a aussi les outils simples de protection contre les claquages de portes ou d’armoires, les bracelets anti-perte pour bébé, les stops coince-doigts…

Le champ est si vaste.

Les produits liés à un évènement ou à une tendance

Vous avez vu ce qui s’est passé dans la période de la coupe du monde de football en Russie en 2018 par exemple. Tous les articles qui avaient un rapport avec cet évènement étaient très prisés, et ce, dans bien des pays : t-shirt, maillot, drapeau, vuvuzela, gadget souvenir…

Ce sont des moments propices pour vendre assez facilement le bon produit.

Prenez donc la peine d’observer, et même de voir venir, les tendances et grosses attractions du moment.

Voilà ! À travers cet article, j’ai cité pêle-mêle des produits qui se vendent le mieux sur Internet, en fonction de différentes catégories. Je suis sûr que vous en serez inspiré.

De nombreuses autres idées de produits pourraient germer dans vos esprits, et je vous invite à les exploiter. De l’extérieur, il est très facile de se dire : « est-ce que ce produit pourrait bien se vendre ? ».

Tentez le coup. C’est mon conseil.

Si en tout cas, le sujet du commerce électronique vous intéresse, lancez-vous. Ouvrez votre boutique, vendez des trucs et vous verrez. Vous perdrez peut-être dans les premiers temps. Mais avec l’expérience, vous vous en ressortirez. Il y a une grosse opportunité à votre nez. Ne la négligez pas.

Dites-moi maintenant dans les commentaires, si vous vous lancez ou pas.

Je serai très intéressé de vous entendre.

Dites-moi aussi sur quel produit vous voulez vous lancer.

À toute suite dans les commentaires.

Comment changer ?

Savoir comment changer est une préoccupation qui peut s’imposer à une personne à un moment de sa vie.

Les circonstances du parcours peuvent vous contraindre à vous retrouver à ce carrefour.

Mais cela peut être aussi une décision motivée par la volonté de réorienter sa vie, ou encore d’atteindre des objectifs bien particuliers.

Il n’existe pas de plan standard pour changer. Cependant, la discipline et une volonté ferme sont des valeurs indispensables pour y arriver.

Identifiez pourquoi vous voulez changer !

Pourquoi voulez-vous changer ? Cette question est la clé de tout ce qui va suivre. Vos motivations détermineront non seulement le procédé que vous utiliserez, mais aussi le travail préalable qu’il vous faudra faire.

Bon nombre de personnes se demandent comme changer simplement pour faire comme les autres. Pourtant, ce genre de motivations, parce qu’elles n’ont pas de bases solides, ne parviennent pas à engager toute l’énergie nécessaire. Votre quête de changement doit être motivée par une force vive. Plus vous aurez des raisons solides, plus vous serez à même de fournir l’effort qu’il faut pour amorcer ce changement.

Posez-vous donc les bonnes questions. Et si ce dont vous avez réellement besoin ce n’est pas de changer vous-même, mais d’engager des changements, vous n’aurez pas à fournir les mêmes efforts que celui qui doit changer. Vous aurez compris qu’il est possible d’apporter des changements dans votre vie sans réellement changer. Changer est beaucoup plus global.

Définissez un plan clair

Une fois que vous avez les bonnes motivations et que changer se présente comme une nécessité, définissez un plan clair. Vous voulez passer d’une étape A à une étape B. Comment comptez-vous y arriver ? Un état des lieux s’impose. Après avoir clairement identifié vos « ennemis à abattre », donnez-vous un plan capable d’y arriver. Quand cette phase sera exécutée avec succès, vous pourrez vous attaquer aux ingrédients à ajouter.

De façon générale, vous aurez un double objectif à atteindre, et cela se fera en deux étapes. Chaque étape étant elle-même subdivisée en plusieurs phases.

Avancez par palier

L’avantage de vous fixer des objectifs bien précis vous aide à évaluer votre état d’avancement. Des objectifs trop flous vous donneront l’impression d’avancer en terrain inconnu. Par contre, si vous prenez le temps de vous fixer des paliers précis à atteindre en fonction de votre objectif global, vous pourrez vous situer comme sur une carte et savoir ou vous en êtes à chaque étape.

Pour faire simple, identifiez votre point de départ, et votre point d’arrivée. Entre les deux, il pourrait avoir un palier intermédiaire. De chaque côté, intercalez des objectifs selon que dans la première moitié, il vous faudra déconstruire, et que dans l’autre vous devrez construire.

Séparez-vous des mauvaises habitudes

Le premier travail que vous devrez faire une fois que vous serez à fond dans votre processus de changement sera de laisser tomber les mauvaises habitudes.  Que ce soit un objectif mental ou même physique que vous souhaitez atteindre, vous devrez impérativement passer par cette étape de déconstruction.

Vous avez entendu au moins une fois que les habitudes ont la peau dure. C’est malheureusement une vérité indéniable. Vous devrez vous faire violence. Parce qu’elles ont mis du temps à s’installer là, il vous faudra aussi du temps et surtout de l’énergie pour les déloger. Commencez par réduire leur impact tout doucement jusqu’à les voir complètement quitter vos habitudes.

Prenons l’exemple d’une personne qui ne lisait pas du tout et qui veut s’y mettre parce que cela fait partie de son processus de changement. Une fois qu’elle aura déterminé le moment de la journée où elle voudra lire dorénavant, elle devra commencer par se débarrasser de l’activité qu’elle effectuait à cette heure de la journée. C’est une fois qu’elle aura réussi à s’en défaire qu’elle pourra espérer installer la lecture comme une nouvelle habitude. Une autre personne qui veut désormais pratiquer une activité physique devra suivre exactement le même schéma. Pour trouver comment changer, il faut appliquer une bonne discipline et des efforts relativement importants, et l’habitude viendra.

Détachez-vous des personnes négatives au profit de celles qui vous motivent

Les personnes que vous côtoyez joueront un rôle d’amplificateur ou bien au contraire, elles vous retarderont dans l’atteinte de vos objectifs. Vous devez en tenir compte. De toute évidence, pour avancer rapidement, l’idéal serait de trouver une personne qui s’est fixé les mêmes objectifs que vous. Sinon, trouvez au moins une personne qui pourra vous accompagner en vous rappelant que vous avez un but à atteindre. Ce sera elle qui jouera le rôle de « contrôleur ». Impliquez là et assurez-vous qu’elle ne soit pas trop tendre avec vous. Il y va de votre réussite face à vos objectifs.

Ce sera peut-être difficile, mais, des personnes qui vous ramènent aux habitudes qui s’opposent à vos objectifs, vous devrez vous en éloigner. Quand vous trouvez comment changer, votre environnement doit être favorable.

Offrez-vous des récompenses

Pour changer, vous allez devoir faire preuve d’indulgence vis-à-vis de vous-même. Des objectifs trop grands, une volonté surréaliste, un temps trop court peuvent être des facteurs qui feront prendre un coup à votre courage et votre détermination. Et un esprit qui se sent lésé de la sorte n’est pas capable de poursuivre le chemin qui mène à vos objectifs.

La parade consiste à vous récompenser pour chaque palier que vous aurez atteint. En vous appuyant sur le plan que vous vous serez fixé préalablement, encouragez-vous pour chaque petite victoire. Il s’agit ici d’activer la zone de récompense du cerveau. La récompense peut être banale, c’est plutôt le mécanisme qui compte. Ainsi, ça pourrait être une glace, un voyage, un livre, un tour au ciné… l’essentiel est de vous faire plaisir.

Qu’importe l’objectif qui vous pousser à vouloir changer, vous devrez faire un travail sur votre façon de penser. Un esprit positif a plus de chance d’atteindre cet objectif qu’un autre qui ne l’est pas. C’est donc un véritable travail que vous devrez faire afin de devenir plus optimiste que vous l’êtes.

Si changer devient une corvée pour vous, il sera plus difficile d’y arriver.  Trouvez le moyen d’y prendre plaisir. Pensez par exemple à vos motivations du début et aux avantages que vous pourrez en tirer. Pensez à tout ce qui vous a poussé à vous demander comment changer.

La roue de la vie : le concept expliqué

La roue de la vie est un concept simple qui permet de faire un état des lieux, à travers l’évaluation des principaux domaines qui composent la vie d’un individu.

Mise au point par l’américain Paul J. Meyer, fondateur de Succes Motivation Institute, Inc., elle est une image du niveau d’épanouissement d’un individu et aide à rééquilibrer les différents domaines de la vie.

Le bonheur est la quête de tout individu.

Tous les individus se donnent tant de mal pour l’atteindre.

Bien que ce soit une notion très subjective – car elle diffère complètement d’un individu à l’autre et selon plusieurs considérations – le bonheur est le reflet de l’épanouissement qu’une personne connait dans les différents domaines de sa vie.

L’idéal est d’atteindre un équilibre parfait. Le fait est que tous les domaines de la vie étant liés, l’épanouissement qui est vécu dans un domaine peut rapidement être atténué par la frustration que l’on vit dans un autre domaine.

Ainsi, la roue de la vie permet de faire un diagnostic clair de tout ce grand ensemble.

Identifiez les domaines principaux de votre vie

La roue de la vie est efficace pour rééquilibrer la vie d’un individu. Imaginons une personne qui connait un succès fulgurant sur le plan professionnel, qui est même adulé et citer en exemple par plusieurs, mais qui ne connait pas de satisfaction dans sa vie matrimoniale. Supposons même qu’il passe par une procédure de divorce. La frustration qu’il connaitra en amour aura un impact négatif sur lui, d’une manière ou d’une autre : manque de concentration, déception, manque de motivation…

Imaginons encore une autre personne qui est très bien épanouie dans sa vie amoureuse, mais qui, socialement, peine à trouver ses marques. Si elle n’y prend garde, ce grief peut avoir une incidence sur sa vie amoureuse : dépendance, chantage de la part de l’autre, frustration…

Les exemples peuvent être cités encore et encore. Ce qu’il faut donc comprendre avec la roue de la vie, c’est qu’elle vient pour mesurer à quel niveau l’on se situe dans chaque domaine, afin de savoir quelles actions mener pour se rapprocher de l’équilibre, qui put prétendre garantir un épanouissement total.

Commencez par identifier les domaines importants de votre vie. Ici, nous en citerons six :

  • La santé / le bienêtre physique :

Sans elle, il est impossible de rechercher un quelconque bonheur. La santé est primordiale.

  • La vie sociale :

Elle régit nos relations avec les autres. La vie sociale a pris des formes diverses aujourd’hui. Elle part des échanges physiques que nous avons avec les autres, aux interactions que nous nous avons sur les réseaux sociaux. Tout cet ensemble est à prendre en compte.

  • La vie professionnelle / la carrière :

Elle nous suit dès que nous mettons les pieds dans le monde du travail, et elle dure presque toute la vie. La négliger, c’est accepter délibérément de se fier au sort pour être heureux. La vie professionnelle est partie intégrante du quotidien.

  • L’éducation

Elle détermine la considération que les autres peuvent nous porter, dans une société de plus en plus exigeante sur le savoir de chacun. Mais elle continue toute la vie contrairement aux apparences. Apprendre ne s’arrête jamais.

  • La famille

Notre vie de famille a un impact immédiat sur nous. C’est pour nos familles que nous nous donnons tant de mal dans plusieurs aspects de nos vies. Son état et la relation que nous entretenons avec elle peuvent être à l’image de ce que nous sommes.

  • La vie spirituelle :

L’esprit intervient dans tous les domaines de la vie. Son bon état est indispensable. Il s’entretient par des activités bien particulières et une bonne hygiène de vie.

Vous pouvez aller jusqu’à huit voire dix domaines selon ceux que vous aurez identifiés comme importants dans votre vie. Maintenant, prenez une feuille de papier sur laquelle vous marquerez les différents domaines de façon à constituer une figure circulaire.

Tracez votre roue de la vie

Après avoir déterminé les différents domaines importants dans votre vie, vous allez évaluer le niveau de réussite que vous avez atteint dans chacun d’eux, ou le niveau d’attention que vous leur accordez.

Vous pouvez par exemple vous appuyer sur une échelle allant de 0 à 5, ou de 0 à 10. Selon que vous vous sentez très épanouie dans un domaine, vous vous rapprocherez de 5/10, ou de 0 dans le cas contraire.

Chaque point marquera un niveau, de manière à former une roue avec différents niveaux devant chaque domaine. Marquez maintenant le niveau auquel vous vous situez dans chaque domaine, par un point. Rejoignez ensuite les différents points, de manière à former une sorte de toile d’araignée.

Vous obtiendrez une évaluation complète de tous ces différents niveaux. Vous avez devant vous la roue de la vie qui est la vôtre. Analysez ces résultats !

Passez à l’action !

La roue de la vie vous fournit un diagnostic que vous devez analyser pour bien comprendre ou vous en êtes, et surtout pour savoir comment vous devez vous y prendre pour atteindre votre destination, qui n’est rien d’autre qu’un épanouissement plus équilibré. Ne l’oubliez pas, vous êtes en quête d’amélioration et de rééquilibrage.

L’idée est d’utiliser vos plus pour combler vos moins. Dans l’immédiat, vous obtiendrez trois niveaux distincts :

  • Le niveau bas [0 – 4]

C’est le niveau à améliorer en priorité.

  • Le niveau intermédiaire [5 – 6]

C’est le niveau à améliorer

  • Le niveau haut [+7]

C’est le niveau excellent. Il faudra le maintenir.

Dans un premier temps, identifiez les domaines qui se retrouvent au niveau bas. Ce sont ces domaines-là que vous devrez améliorer en priorité. Fixez-vous un niveau raisonnable à atteindre. Faites-en de même pour le niveau intermédiaire. Ce qu’il faut savoir, c’est que vous devez lever un peu le pied sur ce niveau. Cela ne signifie pas que vous allez tout abandonner. Bien au contraire, car il serait bien malheureux de perdre les acquis qui vous permettent encore de tenir la tête haute. Seulement, vous devez changer vos priorités, le temps d’avoir une roue plus équilibrée.

Identifiez les attitudes qui vous portent préjudice d’une part, et prenez la résolution d’y mettre fin. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Prenez garde de ne pas commettre les mêmes erreurs. Si votre vie sociale est au plus bas par exemple, cela est peut-être le fait d’une vie professionnelle trop gourmande. L’un a tendance à asphyxier l’autre. Pourtant, il est possible de trouver un équilibre.

Organisez-vous pour finir plus tôt au bureau, évacuez vos tâches de façon à être libre le week-end… Et d’autre part, engagez-vous à adopter des attitudes qui vous aideront à relever la courbe de votre bien-être dans les domaines où vous êtes au plus bas. Dans le même exemple, vous pourriez par exemple accorder plus de temps à vos amis, à vos enfants, arrêter de travailler au-delà d’une certaine heure…

La roue de la vie a pour objectif de vous ouvrir les yeux. Le reste du travail, c’est vous même qui devrez le faire. Bien sûr, les choses ne se feront pas si facilement, ni trop rapidement. Il vous faudra faire beaucoup de sacrifices. Dans certains cas, vous devrez complètement bouleverser vos habitudes, dans d’autres, il vous suffira de vous faire guider, de prendre conseils, de déléguer certaines tâches, d’être plus entreprenant, moins dispersé…

Bref, il n’existe pas de formule standard. Mais l’objectif est le même : vous améliorer dans les domaines de votre vie où vous êtes en souffrance.

Comment être meilleur ?

Être meilleur a toujours été la quête de toutes les sociétés.

C’est une volonté d’amélioration qui a poussé l’homme à mettre au point les inventions qui font que le monde d’aujourd’hui est très différent de celui d’hier, tout comme celui de demain sera certainement différent de celui d’aujourd’hui.

Ce n’est donc pas une notion qui est nouvelle. Elle a toujours existé et a toute son importance.

À mesure que le temps passe, les objectifs que l’on vise évoluent.

La volonté de devenir meilleur se manifeste quand on décide de déplacer les bornes qui servaient à évaluer notre niveau. Ainsi, on devient meilleur par rapport à une situation antérieure, on s’améliore, on va de l’avant.

Comme pour toute action qui demande des efforts, il faut surtout employer les bonnes méthodes et actions pour atteindre ses objectifs. Et peu importe le domaine, devenir meilleur commence par une prise de conscience qui aboutit à des résolutions, auxquels il faudra ajouter beaucoup de disciplines et de persévérance.

Trouvez votre niche

Pour être meilleur, on doit être motivé par une raison qui en vaut vraiment la peine. C’est cet argument-là qui vous poussera à faire des efforts et à ne pas abandonner en si bon chemin. Alors, pourquoi voulez-vous devenir meilleur ? Répondez-y en toute franchise.

La réponse à cette question ne pourra être claire dans votre esprit que si vous avez trouvé le domaine dans lequel vous voulez être meilleur. Cela va de soi. Et sur ce point, personne ne trouvera la réponse à votre place. Ne vous laissez surtout pas influencer. Si un domaine vous intéresse énormément, il y a de fortes chances que vous ayez en vous des aptitudes pour exceller, au moins dans un domaine qui ne s’en éloigne pas trop. Et si ce n’est pas le cas, vous devenez vous donner les moyens d’y arriver.

C’est parfois les rêves d’enfant qui finissent par remonter. La vie et ses réalités peuvent d’une manière ou d’une autre vous empêcher d’exploiter votre plein potentiel. Mais n’oubliez pas que la passion ne se perd pas, tôt ou tard, elle viendra titiller votre volonté de vous engager dans une course. À partir du moment où vous prenez la résolution de faire le pas pour être meilleur, vous n’avez plus le droit de reculer.

Fixez-vous des objectifs

Pour être meilleur, vous devez adopter les attitudes des gens qui font partie des meilleurs. Et l’une des valeurs communes à toutes ces personnes, c’est leur capacité à se fixer des objectifs clairs. Commencez par vous évaluer. À quel niveau croyez-vous que vous êtes ? Par rapport au niveau que vous souhaitez atteindre, quel est le temps que vous vous fixez ? Soyez raisonnable et réaliste.

Dans un premier temps, ne cherchez pas à être extrêmement précis. Notez tout ce qui vous vient à l’esprit, en prenant en compte les grandes étapes. Supposons que vous vouliez être un bien meilleur pianiste que vous ne l’êtes actuellement. Vous allez devoir vous accorder beaucoup plus de rigueur dans le travail, et surtout beaucoup plus de temps de travail. Ce que vous faites quotidiennement finit par devenir beaucoup plus simple pour vous. Et plus c’est simple, plus vous excellez.

N’oubliez pas que l’objectif n’est pas devenir le meilleur, mais bien de devenir meilleur. Pour faire simple, vous n’êtes en compétition avec personne d’autre que vous-même. Ce que vous visez, c’est une meilleure version de vous dans un domaine bien précis. Ne vous mettez donc aucune pression inutile. Allez à votre rythme.

Trouvez des mentors, des personnes de référence et des ressources

Vous êtes un grand chanceux. En effet, quel que soit le domaine dans lequel vous souhaitez devenir meilleur, vous trouverez une personne qui excelle déjà. Alors, tout ce qu’il vous restera à faire sera d’apprendre de cette personne. Bien sûr, le scénario idéal serait que cette personne vous soit vraiment accessible et que vous puissiez très facilement lui soumettre vos préoccupations et difficultés. Heureusement, si ce n’est pas possible, de nombreuses possibilités s’offrent à vous.

Les livres

Le potentiel de la lecture est énorme. Si un domaine vous intéresse, allez simplement en librairie et recherchez des livres qui traitent de ce sujet. C’est parfois l’expérience de personnes qui ont parcouru le même chemin que vous. C’est parfois des méthodes et des secrets qui sont précieusement donnés. Plus vous en lirez sur le sujet, mieux vous saurez vous orienter. Et si certaines questions ne trouvent pas de réponses, continuez à chercher dans les livres, à coup sûr, vous finirez par vous rapprocher de la réponse.

Internet

Internet est une chance extraordinaire. C’est une pépite d’or. Si vous employez les bonnes techniques de recherche, vous pourrez trouver de véritables fiches et autres listes de choses à faire pour devenir meilleur dans le domaine que vous souhaitez.

Plus efficace encore, il existe des cours en ligne dénommées MOOC (Massive Open Online Course). Véritables formations dématérialisées, elles touchent des domaines variés. Vous pourriez trouver celui qui vous convient, et pourquoi ne pas vous en sortir avec une certification qui donne plus de poids à vos efforts.

À l’ère ou elles se consomment comme des petits pains, les vidéos sont un moyen excellent pour apprendre. On peut facilement trouver des vidéos qui donnent de bonnes petites méthodes pour exceller dans divers domaines.

Prenez de bonnes habitudes

Pour développer vos aptitudes, vous devrez impérativement adopter de bonnes habitudes. Selon le domaine dans lequel vous voulez être meilleur, vous devrez vous imposer une ligne de conduite bien calibrée.

Sortez une feuille, munissez-vous d’un stylo et séparez-la en deux colonnes. À gauche, marquez les mauvaises habitudes que vous avez et qui pourraient vous éloigner de vos objectifs. Marquez tout ce qui vous vient à l’esprit, jusqu’aux détails qui vous paraissent les plus insignifiants.

Vous pourriez avoir des éléments comme, un sommeil trop court, ou même trop long, un manque d’exercice physique, une alimentation inadaptée… À droite, vous marquerez les nouvelles habitudes que vous devrez prendre pour atteindre vos objectifs. À ce niveau aussi, marquez tout ce qui vous passe à l’esprit. Vous remarquerez que de nombreux éléments de cette liste seront les contraires de ceux qui sont à droite. Mais ne vous arrêtez pas à ce niveau. Vous pourriez avoir des éléments comme : élargir votre carnet d’adresses, participer à plus d’évènements de votre domaine, établir un planning journalier, hebdomadaire…

Évaluez-vous ou faites-vous évaluer

Lorsque vous vous engagerez à devenir meilleur, vous aurez forcément besoin d’une bonne visibilité sur votre parcours. C’est d’une part, une bonne façon de savoir si vous employez les bonnes méthodes, mais c’est aussi dans votre intérêt de vous assurer que vous faites du progrès. Referez-vous alors aux objectifs que vous vous étiez fixés depuis le début. Observez le chemin parcouru et adaptez votre direction.

Se faire évaluer est aussi efficace. L’idéal serait de vous faire évaluer par un professionnel du domaine, mais si vous n’en trouvez pas, vous pouvez simplement demander à un de vos proches, une personne qui a vu vos débuts, de vous donner son avis sur votre évolution. Ça ne servirait à rien qu’elle vous dise de belles paroles pour vous faire plaisir. Demandez sa franchise, et comptez sur sa bonne foi.

Si l’occasion se présente de tester vos nouvelles compétences dans une situation réelle, n’hésitez surtout pas.

Apprenez de vos erreurs

Chaque erreur que vous faites réduit les possibilités de faire cette même erreur. C’est un peu comme une porte que vous venez de fermer. Alors, n’ayez pas peur de faire des erreurs. Prenez des risques, mais prenez des risques raisonnables. Ayez l’intelligence d’apprendre de vos erreurs. Trouvez ce qui n’a pas marché et travaillez pour vous améliorer à ce niveau.

Au-delà de tout, vous devez savoir qu’il y a des erreurs qui ne peuvent pas être évitées. Un enfant qui apprend à faire du vélo fera forcement des chutes. C’est inévitable s’il veut vraiment savoir-faire du vélo. Sachez reconnaitre ces erreurs-là, et faites preuves d’indulgence.

Soyez déterminé

Votre volonté d’atteindre vos objectifs fera toute la différence. Forgez-vous un caractère et une mentalité de vainqueur. Arrêtez de vous trouver des excuses à tout bout de champ. Vous avez certes droit à l’erreur, mais vous n’avez pas le droit de renoncer. Vous devez vous coucher chaque soir avec la volonté de devenir meilleur, en vous réveillant chaque matin avec cette même détermination. Votre quotidien doit tourner autour de cet objectif. Plus profondément vous l’intégrerez dans votre quotidien, mieux ce sera.

Faites preuve d’audace et défiez vos limites Demandez à des personnes de votre entourage de vous ramener à l’ordre si vous baissez les bras. Créez autour de vous une atmosphère qui ne vous laissera pas le loisir de vous éloigner de vos objectifs.

Être meilleur est une quête. C’est un voyage avec une destination bien précise. Mais sur le parcours, il peut vous arriver de changer de direction plus d’une fois, sans forcément être en train de vous éloigner de votre objectif, même si vous avez cette impression. Le plus important, c’est d’être persuadé que vous avez fait des progrès. À chaque petit succès, n’hésitez pas à vous offrir une belle récompense. C’est aussi une façon assez singulière de stimuler votre esprit et le préparer pour les prochaines échéances.

Relation toxique : comment la reconnaître et s’en sortir !?

Une relation toxique est comme l’intérieur d’une maison qui s’affaisse lentement sous le poids d’importantes quantités d’eaux. À force, l’eau finira par briser la vitre et peut-être bien que vous serez noyé.

En effet, les relations humaines n’ont jamais été simples. Parce que chaque individu est unique et soumis à des forces très complexes, il n’est pas rare que le fait de fréquenter une personne crée des tensions qui finissent par être destructrices.

Il est donc indispensable de savoir reconnaitre ce type de relations, pour mettre en œuvre des actions efficaces afin d’en sortir au plus vite.

Qu’elle soit de nature familiale, amoureuse, amicale ou même professionnelle, une relation toxique aura toujours tendance à vous rendre complètement dépendant de l’autre.

Cette dépendance peut agir autant au niveau de votre capacité à accomplir une tâche spécifique, qu’au niveau même de votre volonté de passer à l’action ou encore de faire des choix dans votre intérêt. C’est une relation qui vous contraint à toujours vous servir en dernier, après l’autre. C’est une relation qui vous détruit en silence.

Dit ainsi, on comprend aisément qu’il est urgent d’apprendre à connaitre le profil des personnes avec il est possible de se retrouver dans des relations toxiques. Il est difficile d’identifier un profil type propre à de tels individus. Une personne en apparence inoffensive peut s’avérer être la plus grande des manipulatrices.

Une chose est certaine, une telle personne se servira toujours de la manipulation. Un individu qui apparait dans votre vie et qui se montre trop vite aimable, un peu trop disponible, disposée à vous écouter à tout instant, à vous dire quoi faire, comment vous comporter, et qui tombe facilement dans les excès, présente de fortes chances d’être une manipulatrice. Mais bien entendu, il existe des exceptions. Ouvrez donc grand les yeux et les oreilles.

Ceux qui exploitent la dépendance émotionnelle

Leur objectif premier est de vous endormir afin de mieux vous tenir enfermés. De ce fait, la personne qui vous maintient dans la relation toxique mettra tout en œuvre pour occuper le plus grand espace dans votre vie. Plus vous lui ouvrirez les bras, plus vous vous confierez à elle, plus elle vous tiendra, et plus il vous sera difficile de vous en éloigner. Créer la dépendance émotionnelle est l’objectif final.

La façon la plus simple de voir les choses venir, c’est d’analyser l’attitude des personnes qui vous entourent. De façon générale, bien qu’il existe des personnes qui posent des actions désintéressées, l’homme agit le plus souvent sur la base de ses intérêts. Alors si la bienveillance d’autrui est trop belle pour être sincère, vous feriez mieux de vous en méfier.

La dépendance émotionnelle est beaucoup plus utilisée dans les relations amoureuses. Parce qu’une personne qui aime réellement est prête à faire de nombreuses concessions, l’étau se resserre très rapidement sur la victime.

Ceux qui rabaissent les autres

Il est aussi important de savoir que les personnes qui maintiennent les autres dans des relations toxiques, les pervers narcissiques par exemple, souffrent le plus souvent de véritables troubles émotionnels. Une personne qui a longtemps été rabaissée aura tendance à reproduire le même schéma dans ses relations avec les autres, si tant est qu’elles se trouvent un peu faibles, car tout devient un conflit d’égo. Ainsi, cette personne pense redorer son égo en rabaissant les autres, en poussant les autres à se retrouver plus bas qu’elle. C’est dans ce cas une sorte d’obsession, et donc des actions inconscientes, presque instinctives qui s’en suivront.

Le cadre professionnel est l’environnement dans lequel ce type de relation toxique prospère le plus. Le fait qu’un rapport hiérarchique soit établi à l’avance ne fait que plonger la victime dans un labyrinthe plus profond. La peur des représailles et du qu’en-dira-t-on ou même des contraintes d’ordre financières ne font que complexifier la situation.

Ceux qui font du chantage

Menacer de se suicider, crier partout de ne plus trouver un sens à sa vie, de ne plus savoir quoi faire… autant d’arguments utilisés par une personne, peuvent maintenir une autre dans une relation toxique. La victime est battue sur le champ de l’émotion.

De plus, c’est après avoir soigneusement étudié sa victime qu’un manipulateur avance ses pions. Il sait alors comment s’y prendre, quels arguments avancer pour faire plier sa victime et l’empêcher de partir, ou même la contraindre à poser certaines actions qui ne sont pas toujours dans son propre intérêt.

Dans un autre sens, un manipulateur peut utiliser un secret qu’il détiendrait pour inciter une personne à rester sous son emprise. Le chantage prend alors une tournure plus offensive et plus brutale.

Ceux qui procèdent par la victimisation

Il est possible de se retrouver au cœur d’une relation toxique et d’en être la victime sans le savoir. Le manipulateur trouvera les moyens de se faire passer pour la victime alors qu’elle est celle qui actionne chaque composante de la machine. Les mots utilisés, l’attitude adoptée après chaque coup, tout est fait de manière à vous maintenir sous le poids la relation. Votre conscience sera donc constamment éprouvée. Et pour y arriver, il existe un outil extrêmement efficace : la persuasion.

La persuasion si elle est bien maitrisée a un pouvoir extraordinaire. Ainsi, chacune de vos actions tendra chaque fois à vous conforter dans votre mauvaise position. Vous en arriverez vous-même à vous en vouloir, alors que vous êtes la personne qui encaisse les coups.

Les égoïstes

Une personne qui utilise de tous les moyens pour que vous soyez disponibles pour elle et qui ne se tourne pas le pouce quand il s’agit de vous renvoyez l’ascenseur, une telle personne ne pense qu’à elle. Une personne qui fait toujours passer ses intérêts en premiers, et vous range constamment au second plan, une telle personne ne pense qu’à elle. Quand une personne compte pour vous, vous trouvez les moyens de le lui faire savoir par les actes que vous posez. Alors pourquoi pas elle ?

S’il vous revient à chaque fois de demander de l’attention pour en recevoir alors que vous en donnez sans relâche, ne chercher par plus loin, vous êtes au cœur d’une relation toxique. La seule voie de sortie c’est de partir de cette relation.

Sortir d’une relation toxique n’est pas chose aisée. L’opération est d’autant plus complexe que le bourreau ne lâchera pas facilement prise une fois que sa victime aura manifesté le besoin de se tirer d’affaire. Ne l’oubliez pas, le bourreau est parfois aussi dépendant que la victime. Mais avant d’en arriver là, il faut tout d’abord admettre et prendre conscience que l’on est pris dans le piège d’une relation toxique.

Admettez que vous êtes la victime !

Une relation toxique a pour procédé de vous anesthésier tout doucement. Ne vous attendez pas à ce qu’un pervers narcissique vous jette clairement au visage qu’il vous mène par le bout du nez. L’un des obstacles les plus difficiles à franchir, c’est d’arriver à se dire que l’on n’est en rien le coupable. Lorsqu’une relation se termine, chacun des acteurs tente par tous les moyens de montrer à l’autre qu’elle est la fautive. C’est le premier combat que vous devez remporter. Une fois que vous aurez écarté le sentiment de culpabilité, vous verrez beaucoup plus clair pour envisager la suite des choses.

La dissimulation, la persuasion, et l’intimidation sont les armes qui rendent de telles relations dangereuses, dévastatrices, et destructrices en silence. C’est bien pour cela que le déclic peut venir d’une personne tierce. Il est difficile de s’ouvrir les yeux soi-même. Mais le plus difficile après l’acceptation, c’est de prendre la décision de sortir de cette relation. Il s’agit à ce niveau de prendre toute la mesure de ce qu’une telle décision implique : pressions, regrets, perte de certains avantages, solitude…

Il faut tout couper

Pour se défaire de l’emprise d’une relation toxique, il va falloir prendre le terreau par les cornes. Comme nous le disions plus haut, le bourreau est tout aussi dépendant de cette relation. Elle lui apporte quelque chose. Il va sans dire qu’il ne laissera pas les choses lui échapper si facilement.

Pour limiter l’emprise de celui qui maintient la relation toxique, il faut lui couper l’oxygène. Il faut donc trouver le moyen de limiter les rencontres physiques, et même les appels. L’objectif est de vous mettre à l’abri des actions qui vous causent du tort. Qu’il s’agisse d’une relation amicale ou amoureuse, vous devez partir.

Trouvez le moyen de couper tous les liens qui vous retiennent. Bien sûr ce ne sera pas forcément facile, surtout si vous avez été longtemps attachés à cette personne. Mais pensez surtout à ce que cette relation vous vole, à ce qu’elle vous empêche d’avoir et aussi aux séquelles qu’elle vous a laissées. S’il s’agit d’une relation professionnelle, la situation est un peu plus délicate. Dans la mesure où vous avez la possibilité d’être muté dans un autre service, n’hésitez pas à en formuler la demande. Mais si cela est impossible, et que vous avez déjà tout essayé pour quitter sous l’emprise de cette personne qui vous mène la vie dure au bureau, tout ce qu’il vous restera à faire sera de rendre votre démission.

C’est finalement un exercice qui consiste à comparer ce qu’on perd à ce qu’on pourrait gagner. C’est un choix difficile, mais c’est un choix qui doit être fait et assumé.

Se reconstruire

Une relation toxique laisse ses traces. Votre amour propre prendra forcément un coup, sans parler de votre confiance en vous-même. Certaines relations laissent leurs victimes en lambeaux. Une fois que les chaines sont tombées, démarre alors un long processus qui consistera à se refaire.

Dans un premier temps, vous devez vous recentrer sur vous-même. Faites le point de votre vie. Où en êtes-vous avec vos projets personnels ? Depuis combien de temps avez-vous laissé vos intérêts passer en seconde position ? Qu’en est-il de vos amis, de votre famille. N’oubliez pas qu’une relation toxique aura tendance à vous éloigner des autres, de vous isoler… Maintenant que vous êtes libres, vous devez vous rapprocher des autres. Mais attention, vous devez vous y prendre avec patience et indulgence.

Les séquelles d’une relation toxique peuvent aller d’une tendance à vouloir rendre son coup, à une facilité à tomber dans la paranoïa. Tout le monde n’est pas comme cette personne que vous enfin réussi à sortir de votre vie. Ne laissez pas son ombre vous poursuivre et gâcher le bonheur qui vous tend à nouveau la main. C’est en cela qu’il peut être important de prendre un petit temps d’observation pour se rééquilibrer avant de laisser d’autres personnes prendre de l’importance votre quotidien.

Tenir ferme

Une personne que vous avez réussi à sortir de votre vie ne restera surement pas les bras croisés. Par plusieurs moyens, elle tentera de reprendre le contrôle. Soyez apprêtés à cela et tenez ferme. Ne soyez pas surpris de la voir essayer de ternir votre image. Pour de telles personnes, tous les coups sont permis. Elle tentera par tous les moyens de vous atteindre. Parce qu’elle ne peut plus vous avoir sous son emprise constamment comme par le passé, ses coups se feront plus violents.

Dans certains cas, attendez-vous aussi à ce que la tentation de retourner avec elle vous frôle l’esprit. Ne dit-on pas que les habitudes ont la peau dure ?

Parlez pour se libérer

Le plus grand allié d’un pervers narcissique c’est le silence. Il n’hésitera pas à utiliser les moyens à sa disposition pour vous contraindre au silence. N’hésitez pas, une fois qu’une relation commence à vous paraitre pesante, à en parler autour de vous.

Consulter un psychologue pourrait vous être aussi très bénéfique. N’oubliez pas, l’écoute est la première porte à franchir pour trouver la liberté.

Les relations toxiques sont bien plus présentes autour de nous que nous le pensons. Nombreuses sont les personnes qui vivent dans une prison sans même s’en rendre compte. La prise de conscience vient parfois un peu trop tard. Dès lors, prendre le chemin de la liberté demande beaucoup de courage et de détermination.

Planning de travail : 12 conseils pour l’élaborer et le respecter

Le planning de travail n’est pas seulement une suite d’actions à suivre pour être efficace dans l’exécution d’une tâche. C’est aussi un véritable outil qui permet de s’orienter et d’économiser un temps considérable.

Mais pour en tirer un maximum de profit, il faut au préalable qu’il ait été bien élaboré et surtout qu’on engage tous les moyens qu’il faut pour le respecter.

Le bon planning de travail n’est pas celui qui permet de faire un grand nombre d’actions, mais c’est un plan qui permet d’optimiser l’utilisation de son temps.

Les 12 conseils que présente cet article n’ont pour seul objectif que de vous permettre d’y parvenir.

1- Soyez réalistes, ne vous surestimez pas !

Effectuer un grand nombre de taches est une qualité. Cependant, lorsque vous établissez un planning de travail, faites preuve de réalisme. Il ne sert à rien de programmer quatre actions à faire pour n’en faire qu’un seul en fin de compte. La sensation d’inefficacité ne fera qu’accroitre votre frustration et votre détermination en prendra un coup.

Dans un premier temps, vous pourrez établir un programme provisoire que vous affinerez au fil des semaines, sur la base de vos capacités et possibilités. Une journée ne fera jamais plus de 24 H, il faut bien en tenir compte avant tout.

2- Faites une chose à la fois

Une pensée populaire laisse croire que faire plusieurs choses à la fois permet de gagner un temps considérable. Si le résultat semble être évident, l’efficacité d’un tel procédé reste limitée. En effet, focaliser son cerveau sur plusieurs actions au même moment le disperse et lui exige surtout beaucoup d’efforts. De façon simple, on retiendra que pour le même résultat, l’effort à fournir sera plus important. Pour ce qui est du temps d’exécution, rien non plus ne montre qu’on effectue un gain. Alors, mieux vaut économiser de l’énergie si en définitive on arrive au même résultat.

3- Procédez par ordre de priorité

Un planning de travail efficace est celui qui met un point d’honneur sur les tâches prioritaires. Le tout n’est pas d’effectuer des tâches, mais surtout de les exécuter dans un ordre bien pensé et parfaitement organisé. Une tâche pour laquelle vous avez un délai d’exécution très serré passera avant une autre qui ne vous impose aucune contrainte de temps.

Les aiguilles de l’horloge ne vous attendront jamais. Mieux vaut les tourner à votre avantage en composant avec elles.

4- Regroupez les actions similaires

Une action A sollicitera des zones du cerveau qu’une autre, B, ne sollicitera pas forcément. L’avantage qu’il y a à organiser les actions par similitude, c’est qu’on gagne un temps considérable, car le cerveau évite de se disperser.

Aussi certaines tâches exigent-elles une préparation particulière. En agissant de façon groupée, on n’est plus obligé de répéter certaines actions.

Supposons que vous ayez plusieurs appels à passer. Vous sortirez certainement votre annuaire, demanderez à ne pas être dérangé, avant de passer vos appels. Si vous deviez reproduire ces actions plusieurs fois au cours de la même journée, vous perdrez certainement quelques minutes. Supposons encore que vous avez plusieurs courses à faire dans la même zone, les faire toutes lors d’un seul déplacement si cela est possible. Et ce ne sont là que des exemples parmi tant d’autres.

5- Donnez-vous des délais raisonnables et clairs

Quelle est la charge horaire de chaque action ? De quel délai disposez-vous ? Vos capacités vous permettent-elles d’y arriver ? Si oui, allez-y. Dans le cas contraire, programmez une autre action à la place. Avant de déterminer les délais, assurez-vous d’avoir réellement mesuré ce que cela implique.

Les délais aident aussi à éliminer les actions inutiles et à vraiment aller à l’essentiel. C’est un moyen efficace pour gagner en efficacité. Mais une fois de plus, ne vous prenez pas pour un surhomme. Exécutez les tâches à un rythme raisonnable. Quand vous commencez une action, achevez là.

6- Débarrassez-vous des distractions

Certains éléments peuvent facilement se transformer en distraction. Et les distractions sont comme des parasites lors de l’exécution d’un travail donné. Vous devez clairement savoir ce qui peut être pour vous un facteur de distraction. Identifiez-les et écartez-les.

Si vous effectuez une activité qui demande une concentration maximale et que le bruit ne vous aidera pas à vous concentrer, éliminez le bruit tout simplement. Et si cela est impossible, privilégiez une autre action moins délicate à cette heure, et programmez la première action à un moment plus calme.

7- Déléguez certaines tâches

Si vous avez la possibilité de déléguer certaines tâches, n’hésitez pas à le faire. Inutile de préciser que vous pourrez utiliser le temps que vous aurez dégagé pour accomplir d’autres tâches. Mais avant, assurez-vous que vous n’aurez pas à venir reprendre ce travail parce qu’il n’aura pas été bien exécuté. Ne déléguez pas pour déléguer !

8- Ne vous laissez pas prendre au piège de la procrastination

Éviter les pièges de la procrastination est le rêve de toute personne. Mais combien cela est difficile, parfois impossible ! Le fait que la procrastination s’introduise avec discrétion ne facilite pas les choses. On remet à une heure, puis à l’heure d’après, au jour d’après pour se retrouver avec un grand nombre de choses à faire. Et là c’est la panique.

Ne jamais remettre à plus tard, tel est le secret pour éviter la procrastination. Le moindre décalage ouvre la porte à des reports en chaine. Il ne faut donc tout simplement pas laissé une telle pensée se transformer en action. Le report de trop n’est jamais très loin.

9- Sachez refuser quand votre emploi du temps ne vous le permet pas

Filer un coup de main est une bonne action. Mais dans certains cas, trouvez la bonne parade pour refuser afin de ne pas construire vous-même un goulot d’étranglement dans votre planning de travail.

Les imprévus ont la fâcheuse habitude de fausser tout plan établi. S’il ne s’agit pas d’une tâche que vous pouvez exécuter rapidement sans que cela ait une véritable incidence dans le respect de vos planifications, vous pouvez le faire. Sinon, essayez plutôt de reporter cette tâche et utilisez un petit temps libre par exemple.

10- Mettez de l’ordre dans vos dossiers, fichiers

Tout travail bien exécuté repose sur une bonne préparation. Avant de vous lancer dans n’importe quelle activité, faites l’inventaire de ce dont vous aurez besoin, et rendez-les disponibles. Si vous avez des recherches à faire, faites-les en amont. Si vous avez à utiliser des outils, des accessoires… mieux vaut les avoir à portée de main pour ne plus avoir à perdre un temps supplémentaire une fois que vous aurez démarré.

Un autre détail qu’il ne faut pas perdre de vue, c’est la nécessité de mettre de l’ordre autour de vous. Dossier, courriers, livres… disposez tout de sorte à toujours avoir des repères quand il faut chercher. Vous devrez adopter le même principe avec les différents répertoires de votre ordinateur. Même la boite mail ne doit pas être oubliée.

11- Accordez-vous du temps de repos

Vous avez beau être efficace, votre corps doit aussi se ressourcer. Alors, ne négligez pas le temps à dégager pour reprendre des forces. Si c’était le cas, ne voyez plus le repos comme une phase optionnelle que l’on s’offre quand on peut. Le repos est aussi une activité à part entière, et il est bien plus important que certaines tâches que vous jugez indispensables.

Dans votre planning de travail, évaluez la charge de chaque activité et prévoyez un temps de repos après chaque activité intense.

Pour tirer profit du repos, vous devez à ces instants là, vous déconnecter de tout ce qui vous ramène au travail que vous venez d’exécuter, ou que vous allez exécuter plus tard. Musique, relaxation, sommeil, trouvez la bonne solution pour vous remettre d’aplomb afin de pouvoir reprendre de plus belle, et la batterie bien rechargée, une fois votre pause terminée.

12- Soyez à l’écoute et améliorez vos méthodes

Tout individu est unique. Il n’existe donc pas de modèle de planning de travail parfait, ou standard qui s’adapte à tous. Soyez à l’écoute de vos sensibilités, de vos facultés, de vos compétences, et adoptez les bonnes méthodes.

Certaines activités qui seront parfaitement exécutées par une catégorie de personne tôt le matin le seront pour une autre catégorie de personne, tard dans la nuit, ou même en plein midi pour une autre catégorie. Pour cela, optez pour un planning de travail ouvert et flexible que vous pourrez toujours améliorer.

Un planning de travail a pour objectif de vous rendre plus performant dans l’exécution de vos tâches, tout en vous garantissant d’engager le minimum d’effort, afin d’obtenir les meilleurs résultats. C’est également un assistant personnel pour vous aider à ne plus vous perdre sous un grand nombre de choses à faire.

Afin de bien suivre l’avancée de votre planning de travail, vous pouvez utiliser, non pas une liste de chose à faire, mais plutôt une liste de choses faites. Ainsi, vous éviterez de vous mettre des pressions inutiles et constantes, amplifiées par le fait de toujours garder les yeux sur une longue liste qui finit par ressembler à une corvée que vous vous infligez.

17 astuces pour se sentir bien dans sa peau

Pour accéder au bonheur, il faut dans un premier temps se le permettre et se l’autoriser.

Il est important de prendre conscience de qui l’on est, de nos défauts, mais aussi de nos qualités. Dans l’unique but de pouvoir se rendre heureux soi-même.

Se sentir bien dans sa peau, c’est un peu ce que nous cherchons tous, se sentir bien et être en paix avec son corps, mais aussi son esprit. Le bien-être corporel est indissociable du bien-être moral, quand vous aurez appris à vous aimer correctement et à vous faire plaisir, vous vous découvrirez sous un nouveau jour, votre plus beau jour.

Vous trouverez juste en dessous 17 clés et astuces pour partir à la conquête de vous-même.

Penser et vivre positif

Il faut au maximum se prendre par la main et voir le positif dans son quotidien, car à chaque situation il y a un côté positif à prendre, un avantage et une leçon positive à tirer. Si vous pensez positif, vos actions seront elles aussi même inconsciemment positives et vous entrerez dans un cercle vertueux qui vous élèvera.

Si au contraire au moindre défi vous baissez les bras parce que vous avez été contrarié, vous ne pensez qu’au négatif et vous ressassez sans cesse les mauvaises choses, alors vous serez tiré vers le bas et ne vous en sortirez jamais. Pouvoir se sentir bien dans sa peau c’est accepter de ne pas être maîtres à bord et de vivre avec les imprévus, ce sont aussi eux qui vous font tels que vous êtes et qui forgent votre caractère. Voyez positif et une part importante du travail sera fait.

Faites des choses qui vous plaisent

Donnez-vous à fond dans votre passion et dans les choses qui vous font plaisir. Vous aimez les promenades en nature ? Sortez, respirez et faites-le aussi souvent que cela vous chante.

Il pleut, on pense positif sortir sous la pluie ne va pas vous faire fondre, on prend son parapluie et c’est parti. Croyez-en mon expérience, vous serez heureux de vous être octroyé du temps pour vous et pour faire quelque chose que vous aimez. Impliquez-vous dans une association, dans un hobbie, découvrez de nouvelles choses et vous verrez que votre quotidien sera moins morose.

Partagez du temps avec votre animal de compagnie

Les bénéfices de partager un animal de compagnie pour votre bien-être sont désormais prouvés scientifiquement, la ronron thérapie en est le parfait exemple.

Votre animal est en mesure de vous apporter de l’amour en quantité infinie, laissez-le faire et prenez-le à bras ouvert. Jouez à la balle avec votre chien et regardez-le battre de la queue : Il est heureux de partager cet instant avec vous et vous aime d’une façon inconditionnelle. Acceptez cet amour et rendez-lui. Vous vous sentirez élevé de procurer de la joie à une autre personne que vous-même et en serez fatalement plus heureux vous-même.

Améliorez votre santé financière

L’agent ne fait pas le bonheur, cet adage est bien vrai, comme il est aussi vrai que l’argent contribue tout de même à pouvoir vous épanouir. Si vous manquez parfois d’argent, vous n’êtes pas libre de faire ce qui vous plait. Pas question de dépenser sans compter, mais un petit restaurant ou une entrée de musée ne vous ruineront pas et si vous travaillez vous pourrez vous l’offrir et donc, ne pas être forcément plus heureux, mais moins malheureux, car vous ne vous vous serez pas privé.

Faites le ménage dans vos dépenses, abonnements divers, assurances et autres… Avec le temps c’est incroyable de voir comme on se complait dans notre routine vous pourrez très facilement économiser quelques euros par ci et quelques euros par là et vous offrir un peu plus de plaisir chaque mois. Si toutefois votre planning vous le permet il existe désormais beaucoup de jobs en ligne, renseignez-vous de nos jours se faire un complément de revenus est assez facile si on est motivé.

Rigolez de bon cœur

Le rire est un outil formidable et qui ne coûte pas cher pour être bien dans sa peau. Sourire quand on dit bonjour à un inconnu dans la rue, regarder des comédies, aller voir des spectacles d’humoriste. Le choix est très large pour rire à vous en faire mal aux joues et au ventre. C’est terriblement bon pour la santé et le moral d’ailleurs plusieurs thérapeutes base leurs études sur le rire. Remède naturel contre la tristesse et les mauvaises pensées, souriez à la vie en premier, elle vous le rendra !

Il va de soi qu’un rire sur joué ne fonctionnera pas et au mieux n’aura pas d’effet et au pire provoquera les foudres de votre interlocuteur qui pourra penser que vous vous fichez de lui.

Faites des activités manuelles

Poterie, dessin, tricot… Les possibilités sont infinies et en plus de vous occuper, ces activités vous inciteront à fabriquer un ou plusieurs objets matériels. Vous pourrez les utiliser et les montrer autour de vous. Au fur et à mesure des séances vous vous améliorerez et quoi de meilleur pour le moral que d’être fier de soi. Profitez-en pour essayer de partager cette activité avec d’autres personnes, en club, entre ami ou en famille.

Relaxez-vous

Prendre du temps pour se relaxer est très bon pour votre corps et votre esprit. Il existe une multitude de méthodes différentes, pratiquez le yoga, l’hypnose, le tai-chu-chuan, le qi gong pour ne citer qu’eux.

Ces méthodes vous apporteront chacune à leur façon quelques clés pour vous relaxer au quotidien et de vous sentir bien dans votre peau. Ne vous improvisez pas professionnel, suivez à minima quelques cours avec un professeur qui vous indiquera les bons positionnements à prendre et les bonnes techniques dès votre première heure de cours.

Dormez bien

Le sommeil est très important et tient même un rôle capital dans votre humeur. Trouvez votre rythme et tenez-le pour vous sentir bien.

Ne pas avoir assez de temps de sommeil n’est pas bon, mais trop dormir est tout aussi néfaste. Quelques rituels peuvent vous aider à dormir et si vous avez peur de rater la coche, n’ayez pas peur de mettre une alarme en place pour vous rappeler : « Hé, il est l’heure d’aller au lit ». Pour les principales techniques on oublie le smartphone comme lecture d’avant dormir, une infusion de plante par contre est tout à fait compatible

Fixez-vous des objectifs

Se fixer des objectifs est très bon pour le moral. Il vous apporte la satisfaction après vous avoir poussé à donner le maximum de vous-même pour accomplir cet objectif.

Bien entendu, les objectifs doivent être réalisables, pas trop simples, car sinon la satisfaction ne sera pas complète, mais simplement réalisable. Cet objectif peut être professionnel comme prendre en charge telle ou telle charge supplémentaire, personnel comme passer plus de temps avec votre moitié ou apprendre à cuisiner un plat que vous aimez particulièrement. La seule limite est votre imagination. Laissez là s’exprimer et vous verrez qu’il sera beaucoup plus facile d’avancer et de progresser quand des objectifs précis sont définis.

Mangez correctement

Le bien-être corporel et mental passe par l’alimentation. Oui, vous avez bien compris l’alimentation agit directement sur votre moral et c’est un élément capital à respecter pour se sentir bien dans sa peau. Ainsi, plusieurs études ont montré que les personnes victimes de dépressions ont souvent une mauvaise alimentation. Fast-food, plats préparés, sodas beaucoup trop sucrés, abondance d’un seul ingrédient et carence d’autres aliments par exemple trop de charcuterie et aucun légume.

Pour vous alimenter correctement, partez du principe que vous devriez consommer au maximum les ingrédients les plus naturels, vous voulez un bon gâteau au chocolat ? Achetez la farine, les œufs et le cacao et c’est parti. En plus de vous faire mettre la main à la pâte, vous ferez de sacrées économies financièrement parlant. Ne négligez pas les légumes, apprenez différentes façons de les cuisiner, c’est très bon ! Évitez les trop grosses quantités le soir avant d’aller dormir, cela pourrait nuire à la qualité de votre sommeil.

Lisez des livres et écoutez de la musique

Ne vous rangez pas dans une case, soyez ouvert d’esprit et vous risquez d’être surpris. Il existe aussi de nombreux podcasts que vous pouvez télécharger facilement en ligne pour quelques euros et qui traitent de sujets divers et variés. Développement personnel, gestion de vos finances, de votre carrière, de vos relations amoureuses ou professionnelles.

Écouter ce type d’émission possède plusieurs avantages, le premier est d’être très ludique le second est de pouvoir s’écouter partout et sans investissement de temps obligatoire, vous prenez le bus le matin 10 minutes ? C’est largement suffisant pour écouter une émission entière ou une partie et reprendre un autre jour

Dansez et chantez comme si personne ne vous voyait

Mais si, essayez ! Le ménage est une tâche rébarbative, mais nécessaire, mettez votre musique favorite suffisamment fort pour pouvoir bien en profiter et déhanchez-vous comme jamais. En plus de vous faire faire du sport, cela rend le ménage moins ennuyeux et surtout cela vous fera du bien. Personne ne vous regarde, ne soyez pas gêné, faites ce qu’il vous plait telle qu’une bonne séance de ménage endiablée et transpirante. Cela fait tellement de bien à votre corps et votre esprit.

On se débarrasse des toxines

Les toxines ne vous veulent pas du bien ! Elles sont là, bien cachées dans votre organisme et vous empêchent d’être en pleine forme. On leur dit au revoir rapidement pour reprendre le dessus et accompagner son changement d’alimentation. Vous gagnerez en énergie et en motivation, que du positif. Il est conseillé de faire au moins une fois par an ou à chaque début de saison une bonne détoxication de votre organisme. Plusieurs choix s’offrent à vous sur la formule que vous voulez adopter. Pour une efficacité maximale, pratiquez une activité sportive en parallèle.

La sophrologie est votre amie

La sophrologie est une discipline très complète. Quelle que soit votre envie et votre motivation pour commencer la sophrologie vous trouverez ce que vous cherchez. Apprendre à ressentir le bonheur, à prendre plaisir et goût à la vie, à vous sentir zen et détendu dans votre vie quotidienne et même à améliorer votre concentration. Certains programmes de sophrologie vous promettent même d’apprendre à être heureux en seulement 5 jours… On commence quand ?

Faites du jardinage

Le jardinage possède un effet très relaxant à chaque étape depuis la plantation jusqu’à la dégustation de vos légumes vous prendrez du plaisir. Attention, si vous n’avez pas tendance à avoir la main verte, ne faites pas des sessions trop intenses au risque de ne pas tenir sur la durée. Cerise sur le gâteau, le jardinage se pratique à l’extérieur, sous un beau soleil, vous ferez le plein de vitamines en plus de voir pousser vos graines, puis vos légumes. Quelle satisfaction de servir à ses invités de beaux légumes du jardin

Ne négligez pas votre respiration

Au quotidien la respiration est très importante pour vous sentir bien dans votre peau. À plusieurs reprises dans la journée, concentrez-vous sur votre respiration à l’inspiration : inspirez lentement et profondément par le nez essayez de ressentir l’air et sa progression jusqu’à vos poumons. À l’expiration, toujours par le nez laissez sortir l’air lentement et sur un temps plus long que l’inspiration. Un moment stressant, un moment de fatigue ou un moment d’ennui ? Profitez-en pour pratiquer cet exercice, pas besoin de le faire pendant 15 minutes. 5 petites minutes voir même moins seront suffisantes.

Le trampoline

Qui a dit que le trampoline était réservé aux enfants… On laisse de côté cette petite voix intérieure qui vous dit : « Non, tu vas être ridicule et tu n’as plus l’âge pour ces bêtises ». Dans plusieurs villes en France, des centres proposent l’accès à des trampolines. 5 minutes suffisent plusieurs fois par semaine, vous verrez quand vous aurez fait le test, le plus dur sera de ne pas revenir.

Comment s’en sortir financièrement : 7 clefs essentielles

s'en sortir financièrementQuand on ne se pose pas trop de questions à propos de comment s’en sortir financièrement, cela parait impossible. Or, ce n’est pas quelques personnes, mais un bon nombre, qui a besoin d’en connaitre les clés.

Ces gens-là n’arrivent pas à atteindre les fins du mois avec leur budget, tel que souvent ils croulent sous les dettes. La plupart du temps, le problème reste.

Cet engrenage est connu pour être difficile à échapper une fois y avoir mis les pieds, ce qui fait que des mesures plutôt draconiennes sont nécessaires.

Pour d’autres, ils diront que ce ne sera pas possible de s’en sortir alors que ce n’est pas du tout vrai. Tout est question de motivation.

C’est pourquoi il est sûr que vous ne sentirez plus la difficulté de ce projet dès que vous auriez commencé et auriez fait de cette première étape une habitude.

Voici 7 clés pour regagner la stabilité financière.

Planifier son budget

L’erreur que fait la majorité, c’est de ne surveiller ni les entrées ni les sorties d’argent. Ils se contentent de remplir leur portefeuille quand il se vide et ne se soucient pas outre mesure de ce qui leur reste ou non en banque. C’est pourtant un des critères fondamentaux à respecter si on veut s’en sortir financièrement.

Aussi, certaines personnes sont facilement influencées par les publicités et le marketing. Elles résistent difficilement aux nouveautés, aux réductions, aux offres de paiements en plusieurs fois, aux conseils d’achat d’un commercial et autres appâts de notre industrie de consommation. Elles sont maîtres des achats compulsionnels. Il faut dès aujourd’hui changer tout cela.

Désormais, pensez à planifier votre budget. Prenez un papier, un stylo et une calculatrice et commencez les comptes avec ce que vous gagnez en tout. L’idéal est de faire ce calcul pour chaque mois, que vous soyez salarié ou non. Ensuite, totalisez vos charges fixes, celles auxquelles vous ne pourrez dérober chaque mois, comme le loyer, le téléphone, l’eau et l’électricité, le transport, l’internet et le gaz. Déduisez ce qui vous reste de votre argent en enlevant cette partie. Si vous avez des dettes à rendre, ils doivent également être soustraits.

Ensuite, passez à vos dépenses en nourriture. Nous verrons plus tard qu’il est possible de travailler sur tous ces types de dépense dans le but de les réduire. Avec ce qui vous reste, pensez à l’argent qui doit quand même être disponible pour d’autres raisons et pour les imprévus : santé, anniversaire et autres fêtes, accidents, etc.

Cette planification doit avoir lieu dès aujourd’hui et doit être appliqué au début de chaque mois, pas au milieu. Ainsi, vous ne raterez aucune sortie d’argent, dès la première dépense. Le mieux serait de noter toutes les dépenses pour comparer ensuite avec le plan, vous découvrirez vite ce qui pompe votre fric.

Régler ses dettes

Les dettes ne font pas généralement bon ménage avec une bonne situation financière. C’est pourquoi vous devez vous assurer de ne plus en avoir pour vous en sortir mieux financièrement. Il est nécessaire de les régler dans les meilleurs délais. Pensez alors à leur laisser une plus grande place dans le budget que vous avez précédemment préparé. Faites des sacrifices en vous privant notamment d’achats compulsifs. Aussi, ne pensez pas faire de nouveaux emprunts jusqu’à ce que votre situation ait été largement améliorée, afin d’éviter de tomber dans le même panneau à nouveau.

Ne pas gaspiller

Ne gaspillez pas la nourriture, l’eau, vos crédits téléphoniques, votre énergie et surtout votre argent. Apprenez à cuisiner à chaque fois ce que vous allez manger, sinon congelez le reste. Cela vous reviendra toujours moins cher et plus sain que de s’habituer de plats surgelés ou de conserves. Des petits gestes comme celui de couper l’eau pendant que vous vous brossez les dents peut s’avérer bénéfique pour vous en matière de facture. C’est aussi bon pour l’environnement. De même pour l’électricité, apprenez à éteindre les lumières lorsque vous quittez la chambre et à débrancher les prises de vos appareils électroménagers quand ils ne sont pas utilisés.

Concernant le transport également, privilégiez l’usage des transports en commun aux taxis ou à votre voiture particulière et vous constaterez la différence à la fin du mois. Ne vous arrêtez pas là, prenez les offres moins chères pour les communications : téléphone, abonnement TV et internet. Beaucoup de gens achètent des bouquets de chaines de télévision très chers alors qu’ils ont à peine le temps d’y jeter un œil, tout comme ils utilisent rarement le téléphone.

Ne pas gaspiller équivaut à éviter d’acheter tout ce qui vous attire en magasin. Cela signifie surtout acheter moins cher autant que possible, mais toujours en s’assurant de la qualité. Ce qui permet de faire des exceptions. La qualité est effectivement primordiale dans la majorité des cas, car cela vous permet de garder le produit assez longtemps avant de racheter d’autre.

Vous pourrez néanmoins faire de bonnes affaires pendant les soldes ou dans les marchés d’occasion. S’il vous arrive de gagner des bons d’achat, tachez également de les utiliser à bon escient. Continuez votre recherche pour cumuler le maximum de petites habitudes pour ne pas gaspiller et votre finance se portera rapidement mieux.

Vivre avec ses moyens

À ce stade, vous avez sans doute déjà fini de planifier votre budget. Il se pourrait que vous ayez obtenu un résultat négatif à la fin. Cela veut dire que vous viviez au-dessus de vos moyens. Il vous faudra arriver à adapter vos dépenses à hauteur de ce que vous gagnez réellement. Si vous voulez vivre avec plus d’argent, vous devez trouver un boulot qui vous rapportera plus. Vous pouvez également investir pour avoir des revenus automatiques réguliers. Pour le moment, le mieux serait de dépenser moins que d’habitude.

Commencez par vous trouver un studio, ou quelque chose de plus petit que votre appartement actuel, si vous en payez un prix fort. Le confort n’est pas utile quand pour le moment, la priorité est la stabilité financière. Ne faites pas encore de projets qui pourront mal se terminer pour votre portefeuille. D’autre part, vous avez également déjà appris à vivre une vie économe. Dans tous les cas, il faut prendre le temps de réfléchir avant d’ouvrir les poches. Qu’il s’agisse de vêtement, de nourriture ou d’autre chose, soyez toujours juste dans vos choix. Vous aurez toujours le temps d’en profiter une fois que votre situation financière s’améliore.

Économiser

Cette étape parait à première vue difficilement réalisable. C’est logique si vous essayez de commencer le redressement de vos finances par elle. Mais une fois que les précédentes ont été accomplies, il ne vous sera pas compliqué de trouver de l’argent à mettre de côté. Le but de cet argent est de vous dépanner en cas d’imprévu, ou encore de vous permettre de réaliser un projet qui nécessite une importante somme d’argent. Il n’est pas obligatoire d’épargner une coquette somme par mois, commencez plutôt avec le minimum.

Au fur et à mesure, votre épargne s’agrandira sans que vous ayez l’impression d’y être parvenu en faisant de grands sacrifices ou privations. Il faut tout simplement avoir le courage de commencer et de maintenir le rythme, car en théorie, vous ne verrez que les difficultés. Placez votre argent dans un compte épargne en banque et vous le verrez déjà multiplié selon le taux de la banque en un an. Vous acquérez ainsi une bonne habitude qui vous sera bénéfique toute votre vie.

Investir

Investir, c’est utiliser l’argent gagné pour en générer plus. Lorsque vous parviendrez à stabiliser votre situation financière et à épargner, vous devez songer à ce genre de projet pour améliorer encore plus vos revenus et ainsi votre vie de tous les jours. Vous pouvez notamment investir dans l’immobilier, le foncier, le commerce en ligne, le blogging, le vin, la bourse et autre.

De nombreux domaines vous permettent de commencer petit, à l’exemple de tous les business sur internet. Vous pouvez commencer par une petite somme, mais n’espérer pas cueillir immédiatement des bénéfices, il vous faudra un travail acharné à la base. Il sera également nécessaire d’être persévérant, car la concurrence non plus n’est pas facile.

Pour la bourse, vous pourrez commencer même à 200 euros, notamment grâce au Forex. Mais le risque de perdre son argent est autant réel que la chance de gagner. Il vous faudra une base de connaissances solide, en plus d’être constamment à jour en ce qui concerne l’évolution de ce marché. Vous pouvez également choisir de devenir autoentrepreneur et commencer avec de moindres dépenses si vous trouvez une idée dans ce sens.

Tout appliquer en stabilisant le rythme

Les conseils précédents sont tous essentiels si vous voulez vous en sortir financièrement. Il vous faudra donc un travail laborieux pour les instaurer chacun dans votre quotidien. En plus de ça, vous devez stabiliser votre rythme afin que tout devienne le plus naturel possible pour vous. Autrement, vous aurez l’impression d’être sous pression, de devoir faire des efforts surhumains et des sacrifices.

Désormais, vous aurez ces clés comme principe de vie et agirez en conséquence. Ils doivent devenir des réflexes naturels, mais non pas d’obligation. Ce sera votre garantie pour ne plus succomber aux tentations et revenir à votre situation d’avant.

L’histoire du marketing: comprendre les origines

histoire du marketingAujourd’hui, on parle de marketing par ci, marketing par là. On en entend un peu partout, dans les entreprises, dans le business en ligne, etc.

Mais, savez-vous que l’histoire du marketing remonte à très longtemps. En effet, les origines de cette discipline existent depuis bon nombre d’années.

Aujourd’hui, on est à parler de marketing digital, de marketing internet, de marketing en ligne, et que sais-je d’autre. Qui aurait cru ? Mais c’est de bon augure. En effet, voir l’évolution du marketing à travers toute son histoire est plus que gratifiant vu que cela reflète bien tous les changements connus par notre environnement, par notre marché et par le genre humain en général.

Voulez-vous savoir l’avant, le présent et l’après de cette notion de marketing durant tout ce temps passé.

Savez-vous exactement ce que représente le marketing aujourd’hui, contrairement à ce qu’il représentait à ces débuts ?

J’ai essayé de faire ma petite enquête sur le sujet, et c’est ce que nous allons voir dans l’article de ce jour : l’histoire du marketing, depuis les origines jusqu’à nos jours, et ce que cette discipline nous réserve pour les années à venir.

Comment tout cela a commencé ? Quelle est l’origine du marketing ?

Comme je vous l’ai dit, j’ai fait ma petite enquête sur l’histoire du marketing et je n’ai pas pu savoir avec certitude l’origine du mot marketing. Ce que je retiens, c’est que le terme marketing a été utilisé pour la première fois il y a bien longtemps, aux États-Unis. D’où son expression anglicisée : « Marketing ».

D’aucuns disent que le terme « Marketing » a été entendu pour la première en l’an 1902, de la bouche du professeur de l’Université du Michigan, Ed Jones lors d’un cours magistral qu’il donnait. Cette expression aurait même été reprise dans la brochure descriptive de son cours.

D’autres soutiennent que la naissance de la notion de marketing n’est apparue qu’en l’année 1922, des écrits du premier président de l’American Marketing Association, Fred E. Clarck. Ce dernier a publié le livre « Principes de marketing » qui constitue une initiation complète à la notion du marketing. Et c’est de là que lui a été dédiée la paternité du « marketing ».

Mais franchement, de savoir le nom de celui qui a créé le marketing et l’année exacte de sa naissance n’est pas le plus important. Ce qui compte à mon avis et qu’il est important de retenir, c’est que le marketing est aussi vieux que le besoin de l’être humain à obtenir quelques choses en échange d’une autre chose. Aussi loin que cela puisse remonter, vous pouvez imaginer vous-même.

Aujourd’hui, les choses ont vraiment changé. Le but principal du marketing a quelque peu évolué.

Nous nous en rendrons compte plus tard dans la suite de ce post. Pour l’instant, concentrons-nous sur les différentes migrations de la discipline du marketing.

Les différentes étapes du marketing

Oui, c’est clair, le marketing, comme établit à l’origine a vraiment évolué.

Dans ce paragraphe, nous verrons les différentes migrations qu’a connues le marketing. Mais avant, voyons ensemble la définition de cette notion de « marketing ».

C’est quoi le marketing ?

La plateforme Wikipédia définit le marketing comme étant une culture organisationnelle des entreprises, associations ou autres ; un état d’esprit qui cherche à privilégier les attentes et les besoins des acteurs (individuel ou collectif) de ces organisations par rapport aux attentes et besoins des membres de celles-ci.

À mon avis, c’est une définition assez modernisée. À l’origine, et de manière plus claire, le marketing est défini comme étant l’étude et l’application de stratégie pour améliorer la vente d’un produit ou service.

Vous verrez maintenant, au fil des étapes, comment la pensée et les actions ont évolué, de la période de l’autosuffisance économique à aujourd’hui.

Étape n°1 : La période de l’autosuffisance économique

De ce qu’on sait, dans les débuts de l’humanité, toutes les familles étaient autosuffisantes. Chacun était autonome et se suffisait. Il n’y avait donc pas nécessité d’échanger quoi que ce soit.

À cette époque donc, on ne parlait pas encore de marketing.

Étape n°2 : La période du troc

Au fur et à mesure de l’évolution des choses, avec la naissance de nouveaux peuples, les choses ont commencé à changer. Des besoins forts se sont exprimés, notamment sur le point de la nourriture (production des aliments). Et les hommes ont été emmenés à réfléchir à la possibilité d’obtenir des choses qu’ils ne produisaient pas.  C’est de là qu’est né le concept d’échange et de troc : donner quelques choses en échange d’une autre chose. Ç’a été le point de départ du marketing.

Étape n°3 : La période des grands bouleversements

C’est vrai qu’il y a eu la notion des échanges et des trocs. Mais le système n’a pas été facile à mettre en place. Il fallait trouver la personne qui avait le produit recherché et qui était prête à l’échanger. Et en même temps, il fallait que cette personne soit intéressée par ce qui était offert en échange. C’était une quête assez complexe.

Et après, au VII siècle, il y a eu l’apparition de la monnaie. Et ça, ça été un grand soulagement. Les gens ont pu facilement utiliser cette monnaie pour satisfaire à leurs échanges.

Vous voyez comment a évolué petit à petit « la marketing » ?

Ensuite, il y a eu l’apparition de l’impression. Et de cela a découlé la naissance des premiers livres et magasine en tant que média. Ce qui est venu faciliter ce qu’on a appelé le commerce national et international.

Étape n°4 : L’étape de la révolution industrielle

En l’an 1760, James Watt invente la machine à vapeur. Une autre grande avancée.

La machine à vapeur a joué un très grand rôle dans le commerce entre les nations. Ce qui a été à l’origine du marketing moderne.

Après, il y a eu le plus grand bouleversement de l’humanité, la première et la Seconde Guerre mondiale, respectivement de 1914 à 1918 et de 1939 à 1945. Ce qui a conduit à une autre nouvelle étape.

Étape n°5 : Étape de la production de masse

Au cours de cette période s’implémentent réellement les médias. Ce qui conduit à un grand saut dans le monde du marketing. Les communications commerciales se font de plus en plus, et de manière plus aisée.

Et après, il y a eu l’apparition des premiers ordinateurs : la grande révolution.

Je ne parlerai pas d’internet, qui lui est d’actualité, mais qui est, notons-le, venu bouleverser tout : nouvelles façons de communiquer, nouvelles façons de vendre et d’acheter, nouvelle façon de vivre.

Et c’est dans cette ère que nous vivons actuellement.

Même dans cette période, les choses continuent de bouger et ne sont pas prêtes à s’arrêter : commerce électronique, marketing internet, etc.

Jusqu’où et vers où allons-nous, on ne pourra le dire. Regardons l’avenir.

Ce qu’il est important de retenir à ce jour, c’est que l’essence du marketing en lui-même repose sur la quête de stratégie pour augmenter les ventes.

Au début, pendant les premières années du capitalisme, les entreprises se concentraient sur la production et la fabrication. Ce qui représentait pour eux, une des clés, sinon la clé essentielle de leur réussite : produire plus afin de vendre plus.

Au fil du temps, elles ont plutôt mis l’accent sur la quête de personnes aptes à acheter leurs produits.

Aujourd’hui, les choses ont encore évolué. Les entreprises se concentrent plus sur la satisfaction du client. Elles produisent pour répondre aux besoins du consommateur.

Ce qui risque d’arriver, et je pense qu’on y est déjà, les entreprises demanderont de plus en plus aux clients de donner leurs avis et suggestions pour leur satisfaction, de participer à l’œuvre, autant pour la création de nouveaux produits que pour les campagnes publicitaires.

Et on ira encore plus loin.

Mais dans tout ça, où et comment se situer par rapport à nos business en ligne

Le marketing dans le business en ligne

Que ce soit pour un site internet, un blog ou une boutique en ligne, la question n’est pas de produire du contenu pour produire. La satisfaction du client doit être au centre de notre activité.

Un grand marketeur disait et je cite : « il ne faut pas vendre ce qu’on pense que le client veut, mais ce que le client veut ». Et de là est tout l’essence du marketing moderne : apporter au client ceux dont il a besoin. Et c’est comme cela que la réussite suivra.

Pour donc ce qui nous intéresse, les business en ligne, et même pour tous les autres business, une écoute du client doit être initiée. Nous devons être à l’écoute du client.

Pour cela, je vous invite à « abuser » des sondages. Demandez à vos prospects et potentiels clients ce qu’ils veulent, ce qu’ils attendent de vous. C’est comme ça que vous pourrez leur donner exactement ce qu’ils veulent, et c’est comme ça qu’ils se fidéliseront à vos services.

Je pense que tout est dit, vous pourrez en compléter dans les commentaires.

Comment prévoyez-vous manager votre clientèle ? Ce sujet nous intéresse. Parlons-en dans les commentaires.

Je ne vous laisserai pas comme ça sans entamer le sujet de ce qui nous attend avec le marketing. Vers où nous emmène le marketing ? À quoi devons-nous nous attendre les prochaines années ?

C’est le point de notre prochain paragraphe

C’est quoi la suite ? Que nous réservent les différentes migrations du marketing ?

Attendez ! Vous pensez que je sais vers quoi on va exactement. Je ne peux vous le dire.

Avec toutes ces évolutions et toutes ces migrations comportementales du genre humain, je ne saurais vous le dire. Ce dont je suis plus tôt sûr, c’est que la satisfaction et donc l’implication du client sera toujours au cœur de cette discipline.

Aussi, il faudra prévoir la facilité d’accès et d’acquisition. Avec la robotisation qui évolue aussi à grands pas, il faudra s’attendre à beaucoup de nouveauté. On reste tous à l’écoute, je suppose.

Dans ce présent article, nous avons vu ensemble l’histoire du marketing, depuis le début jusqu’à nos jours, avec ces différentes évolutions.

Maintenant, je veux vous entendre. J’ai besoin de votre avis.

Selon vous, quel avenir nous réserve cette discipline. Vers quoi allons-nous ? Qu’est-ce qui pourrait changer entre temps ?

C’est toujours bon d’en avoir une idée. Dites-le-moi donc dans les commentaires.

À tout de suite.

Personal branding: 7 clés pour l’exploiter efficacement

personal brandingGérer son personal branding est devenu indispensable pour la vie de chacun de nous.

Aujourd’hui, on constate beaucoup de dérives. Je ne sais pas si c’est fait exprès, mais beaucoup de personnes sont à côté de la plaque. J’ai l’impression qu’elles ne s’en rendent pas compte. Ou bien, c’est moi ?

Vous, votre personnalité, votre vous. J’estime que c’est trop important.

Que voyez-vous quand vous vous regardez dans le miroir ? Faites l’exercice s’il vous plaît.

Êtes-vous représentatif ? Vous sentez vous aligné avec vous-même. Sentez-vous que des choses vous manquent. Que ressentez-vous réellement ?

Vous savez, l’image qu’on se fait de soi-même est très importante.

Dans l’article d’aujourd’hui, nous parlerons de l’image, de la marque que nous donnons à notre propre personnalité. Cela s’appelle le personal branding.

Nous verrons ce que c’est que le personal branding et comment l’exploiter efficacement.

Qu’est-ce que c’est le personal branding ?

Le personal branding ou le marketing de la personnalité, c’est le fait de manager les compétences, les valeurs et la valeur ajoutée d’une personne auprès d’une certaine audience.

Pour dire simple, c’est le fait de gérer son image, de mettre en avant ses qualités, ses réalisations, de promouvoir ses activités et de les faire connaître.

Vous comprenez ? Vous devez, en un mot, vous valoriser, pour valoriser votre activité.

L’objectif final, c’est de faire en sorte d’être reconnu et de se rendre expert dans le domaine qu’on aura choisi.

Il y a une mention qui me revient, et que j’avais bien appréciée au travers d’une de mes lectures : « Se connaître et se faire connaître afin de se faire reconnaitre ».

Je pense que tout est résumé là.

Vous devez garder à l’esprit que vous êtes une marque et que vous devez valoriser votre personnalité.

Les bonnes questions à se poser

Pour gérer votre image, vous devez mettre en place toute une stratégie. Pour ce faire, vous devez vous poser les bonnes questions.

Que représentez-vous ? Quelle est votre réputation actuelle ? Que dit-on de vous ?

Quelle image souhaiterez-vous donner à votre personnalité et à votre business ?

Dans quel domaine souhaiterez-vous qu’on vous reconnaisse comme expert ?

Que doit-on retenir de vous et de votre business ?

Autant de questions que vous devez vous poser pour pouvoir vous mettre dans une meilleure posture.

Allons-y pas à pas.

Que représentez-vous ?

Cette question devra vous permettre de déterminer votre positionnement actuel.

Vous devez y énumérer vos forces, vos faiblesses, ce qui vous passionne, ce qui vous ralenti dans votre évolution. Pratiquement tout.

Au final, vous devez être à mesure de savoir où vous êtes. Vous devez savoir ce qui vous rend différent des autres, ce qui vous rend unique.

Quelle est votre réputation actuelle ?

Vous devez réussir à déterminer comment vous êtes perçu aujourd’hui. Par vos amis, par votre entourage.

Un des moyens pour le savoir est de leur demander.

Mais aussi, vous pouvez chercher votre nom sur les moteurs de recherche comme Google par exemple. Et vous serez situé. S’il n’y a rien sur vous, posez-vous des questions.

Ensuite, vous devez faire le point de vos expertises. En quoi êtes-vous expert ? Quels sont vos domaines de compétence.

Quel but voulez-vous atteindre en développant votre personal branding ?

Et voilà la grande question. Pourquoi voulez-vous améliorer votre personal branding ? Qu’est-ce que vous visez au final ?

C’est en fonction de vos réponses que vous déterminerez la stratégie à déployer.

Après ce questionnement, vous devez être à mesure de savoir où vous en êtes et vers où vous voulez vous rendre.

Pour la suite, vous devez adopter l’attitude adéquate. Vous devez être :

  • Cohérent dans tout ce que vous faite : c’est ainsi que votre audience saura que vous êtes crédible ou pas.
  • Constant dans votre parcours : votre attitude doit être pratiquement la même tout au long de votre parcours. Si ce n’est pas le cas, vous devez expliquer à votre audience les raisons.

Maintenant, partageons ensemble quelques astuces, quelque 7 clés à appliquer pour optimiser notre personal branding.

7 clés pour exploiter efficacement votre personal branding

Mettre en place une stratégie de communication efficace

Votre présence sur le web ne doit pas se faire à la va-vite ; vous devez mettre en place toute une stratégie de communication qui vous mènera vers le but visé.

  • Pour parler de votre image, vous devez vous créer un gravatar.

Un gravatar est une image ou une photo qui sera affichée (normalement) chaque fois que vous faites une intervention sur le web (quand vous commentez par exemple un article sur un blog).

Ce gravatar devra être le même quelque soit la plateforme utilisée. En fait, il devra permettre à vous faire reconnaitre facilement. Ce peut être une photo, un logo, un slogan ou autres. Laissez-vous aller à votre imagination.

Il faut toutefois veiller à ce que ce gravatar soit visible et bien lisible. Ce sont généralement de petites vignettes, alors il faut faire attention, car si on identifie difficilement ce qui est mentionné, il n’y en aurait aucun intérêt.

  • Soigner votre signature web

Votre signature web est un outil de communication très puissant. Elle peut être utilisée pour passer un message particulier, une annonce et peut servir à indiquer du premier coup votre positionnement.

Le contenu de cette signature web doit refléter l’image que vous voulez donner à votre personnalité. N’hésitez donc pas à y ajouter votre logo ou votre photo. C’est selon, et en fonction du message que vous voulez passer.

Très souvent utilisée en fin de mail, vous pouvez aussi la mentionner dans vos publications.

  • Exploiter votre image

Optimiser votre référencement naturel

Comme je le dis souvent, le premier réflexe aujourd’hui quand on recherche une information, c’est de nous diriger vers les moteurs de recherche.

Allez donc chercher votre nom et prénom, ou votre marque sur les moteurs de recherches, et regardez ce qu’on en dit. Ensuite, essayez autant que vous pouvez, de corriger au besoin.

Prenez aussi la peine de payer un nom de domaine en votre nom de telle sorte à pouvoir manager votre image. Même si vous ne savez pas quoi en faire pour l’instant, prenez-le quand même. Il serait dommage que quelqu’un d’autre, qui a le même nom que vous le prenne et en gère la direction.

Les noms de domaines aujourd’hui sont très accessibles en matière de coût, et il ne faut pas s’en priver. Votre image peut en dépendre.

Gérer vos médias sociaux

Vous connaissez les réseaux sociaux ? Vous savez qu’aujourd’hui, ils sont pratiquement incontournables dans le développement de toute activité. N’est-ce pas ?

Vous devez y être, et de la bonne manière.

On en parle dans les commentaires si vous voulez.

Tenir un blog

Vous savez mon engagement à vous encourager à mettre en place un blog. C’est un exercice qui peut vous paraître pas nécessaire. Mais croyez-en en ce que je vous dis : avoir un blog aujourd’hui est un avantage concurrentiel indéniable.

Vous pourrez y partager du contenu qui servira à redorer votre image, votre expertise et vos compétences. Votre blog vous ouvre au monde, et de la meilleure des manières. En fonction du contenu que vous partagez, vous pourrez orienter votre cible vers ce que vous voulez faire remarquer de vous. C’est aussi simple que cela.

Je reste disponible au besoin. Dites-moi dans les commentaires, si vous avez besoin qu’on en échange sur le sujet.

Faire des interventions dans des forums et dans des cercles thématiques

Les forums de discussion drainent un bon nombre de personnes qui viennent échanger et/ou apprendre sur un sujet particulier. Si vous avez des compétences sur ces sujets, et si vous souhaitez redorer votre image dans le sens de ces sujets, il serait intéressant pour vous d’y participer.

Prenez toute fois garde à vos interventions. Faites en sorte qu’elles soient pertinentes et utiles. C’est ainsi qu’on vous remarquera assez facilement.

Pensez aussi aux cercles thématiques et aux plateformes sérieuses et à forte audience telles que Slideshare. Partagez-y du contenu et vous augmenterez votre audience.

Être un exemple, sinon donner l’exemple dans la vie, et dans l’action

Vous devez refléter ce que vous voulez laisser paraître, dans votre vie et dans vos actions.

Vous ne pouvez pas faire croire que vous êtes entreprenant, alors qu’au fond, vous n’agissez pas. Les gens ne sont pas dupes. Ils le détecteront tout de suite.

Surveiller votre réputation et gérer votre présence numérique

Vous devez vous faire connaître numériquement, à travers tous les points précédents que nous avons mentionnés (blog, réseaux sociaux, signature, etc.).

Ensuite, vous devez surveiller ce qui est dit de vous, votre réputation.

Il y a des outils qui le permettent assez aisément. On pourrait en parler dans les commentaires.

Votre personal branding, c’est votre marque personnelle. Prenez-en donc soin.

Pensez à vous en tant que marque. Soi, son projet, sa cible.

La balle est dans votre camp. Dites-moi dans les commentaires ce que vous avez retenu et ce que vous êtes prêt à faire. Si vous avez aussi une expérience particulière ou un complément à suggérer, ce serait gentil de le partager.

À toute suite dans les commentaires.