7 stratégies pour vaincre la peur de l’inconnu

La peur de l’inconnu est un sentiment que chacun a éprouvé au moins une fois dans sa vie.

De par sa nature, l’être humain aime avoir un contrôle plus ou moins absolu sur son environnement.

Dès que certains paramètres lui échappent, il développe de l’anxiété qui peut très rapidement se transformer en obstacle.

Les conséquences sont nombreuses. Elles peuvent aller de la simple peur de prendre des décisions, à l’incapacité à de poser des actions.

La peur de l’inconnue est amplifiée par le doute. Plus les questions sont nombreuses, plus cette peur sera importante. Pourtant, il est évident qu’il est impossible de trouver la réponse à certaines questions si on n’a pas déjà engagé certaines actions. En d’autres termes, quel que soit le niveau de contrôle que vous souhaitez avoir, il y a toujours une marge qui échappera à votre contrôle.

Pourquoi continuer à vouloir tout contrôler ? Heureusement, il existe des stratégies pour vaincre la peur de l’inconnue

1- S’informer du mieux qu’on peut

L’inconnu peut avoir plusieurs visages. C’est d’ailleurs le nombre important de possibilités qui effraie. Que ce soient les questions qui sont suscitées par ce nouveau territoire où vous devez aller vivre, par les exigences du métier que vous êtes sur le point d’embrasser,  ou encore par les contraintes liées au projet que vous allez lancer, la peur de l’inconnu est constamment présente dans votre vie.

À défaut d’avoir les réponses à toutes les questions, trouvez le moyen d’en savoir le maximum avant de vous engager dans quoi que ce soit. Évitez les décisions prises sur des coups de tête.

Parfois aussi, vous êtes sous l’influence d’un grand nombre de préjugés et d’apriori : les médias, l’inconscient collectif, les histoires entendues, les idées reçues… Toutes ces informations qui sont souvent loin d’être avérées peuvent renforcer l’image négative que vous avez d’une réalité bien précise.

Le plus simple serait d’approcher une personne qui a déjà pratiqué le chemin que vous vous apprêtez à prendre. Les livres, les vidéos sur internet, les recherches un peu poussées peuvent vous permettre de vous faire une idée sur le sujet qui attise vos peurs.

2- Éviter de vouloir tout contrôler

Le fait de vouloir tout contrôler est un gros piège. Une fois que vous vous engagez sur ce chemin, chaque élément qui s’ajoute a de fortes chances de vous déstabiliser. Il est donc important de lâcher prise.

Pour être plus efficace, assurez-vous de bien avoir la main sur ce que vous avez pu répertorier comme facteurs importants. Pour les autres, ne vous cassez pas la tête. Laissez les choses venir. C’est souvent au pied de l’ouvrage que les bonnes techniques et méthodes pour se tirer d’affaire apparaissent. Accroissez vos chances de vaincre vos peurs. Une fois que vous vous dites que vous allez forcement rencontrer des imprévus, vous êtes mentalement préparé à cela. La peur de perdre tout contrôle est le début de la perte de contrôle.

3- Accepter de quitter sa zone de confort

Faire un saut dans le vide c’est clairement quitter sa zone de confort. Tant que cela n’est pas clairement accepté, il est impossible de vaincre la peur de l’inconnu.

Imaginez que vous deviez quitter votre ville, votre pays, pour une destination que vous n’avez jamais visitée. Vos habitudes les plus banales risquent de connaitre un chamboulement. Que ce soit votre alimentation, vos fréquentations, les activités que vous menez, votre style vestimentaire même… toutes ces choses sont susceptibles d’être affectées. Rendez-vous à l’évidence.

Faire le choix d’affronter l’inconnu, c’est donc faire également le choix de changer ses habitudes. En fonction du changement qui vous attend, une préparation sera nécessaire.

4- Ne pas avoir peur d’échouer

L’échec est une éventualité qui fait reculer bon nombre d’initiatives. Le regard des autres, les contraintes financières, sociales… sont autant de réalités qui se bousculent dans l’esprit de celui qui a l’intention de s’engager dans une aventure aux multiples inconnus. Il faut donc être prêt à oser. Vaincre la peur de l’inconnu c’est d’abord et avant tout accepter de l’affronter.

Il ne faut pas se voiler la face. Il n’existe pas de projet, ni même de choix qui ne soit sujet à aucun risque ou possibilité d’échec. Il faut composer avec. À moins que votre souffle doive s’arrêter si vous échouez, vous aurez les moyens de vous remettre au moins à votre niveau initial, même si vous ne réussissez pas. Prenez en compte ce cas de figure et laissez-vous une porte de sortie avant de vous lancer.

Si vous comptez lancer un projet par exemple, engager l’entièreté de vos économies serait prendre un risque énorme. Vous y croyez peut-être, mais nul n’est à l’abri des imprévus. Accordez-vous une marge de subsistance en cas de mauvais calcul. En gros, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Le fait de savoir que vous avez la possibilité de rattraper, un tant soit peu, le tir en cas de fiasco peut vous aider à être plus rassuré et à vous engager avec moins de crainte.

5- Visualiser

Faites-vous une image mentale de ce qui vous attend. Imaginez. Projetez-vous. Peu importe si vous vous faites de fausses idées. Mieux vaut avoir un socle sur lequel s’appuyer que de ne rien avoir du tout.

L’image mentale que vous vous faites doit s’appuyer sur vos capacités et compétences du moment. Si telle situation se présente à vous, êtes-vous en mesure de réagir efficacement ? Avez-vous les ressources pour tenir le coup. Que ce soit des contacts, des stratégies, des délais, des marges de manœuvre… Établissez une carte sous forme de chronogramme.

Bien sûr vous ne pouvez pas faire un tour de magie pour prévoir tout. S’il le faut, prenez conseil auprès de personnes qui pourraient, par leur expérience, vous aider à bien ficeler votre carte mentale. Jouez la carte du réalisme.

6- Développer ses compétences

Sans compétences, vouloir vaincre la peur de l’inconnu sera peine perdue. Pour le peu que vous savez, vous pouvez déduire les compétences qui vous seront indispensables. Il est inutile de vous précipiter. Ne prenez pas le risque de perdre votre chemin dès les premiers instants.

Les compétences ne se trouvent pas forcément dans les livres. Il vous faudra peut-être modifier vos habitudes sur une certaine période, et attendre de voir le changement, avant de faire votre grand saut.

Il vous faudra d’abord faire une sorte d’audit. Faites le même avec le peu d’informations que vous avez. Quelles sont vos compétences ? Quelles sont celles qui vous maquent ? Trouvez les bons créneaux et travaillez à combler vos manques. Jouez la carte de la préparation.

7- S’entourer de personnes positives

Pour réussir à vaincre la peur de l’inconnu, il est important de s’entourer de personnes positives. Les personnes que vous côtoyez ont une forte influence sur vous. Prenez donc garde de choisir celles qui n’amplifieront pas vos craintes au lieu de vous aider à les vaincre.

Par prudence, vous pouvez sélectionner les personnes à qui vous en parlerez, en tenant compte de l’énergie [positive ou négative] qu’elles peuvent dégager. Éloignez-vous des pessimistes. Jouez la carte de la discrétion.

Toutes les stratégies pour vaincre la peur de l’inconnu s’appuient sur un mental solide. Vous devez conditionner votre esprit pour qu’il puisse être dans les meilleures dispositions. Quelles sont vos réussites passées ? Vous en avez déjà eu au moins une fois. Appuyez-vous sur ces acquis et challengez-vous devant les difficultés éventuelles qui croiseront votre chemin. Et si vous échouez, vous aurez au moins gagné une leçon. Elle vous servira pour les autres fois.