Comment ne pas se soucier de ce que pensent les autres de vous ?

ne-pas-se-soucier-des-autres1Avouons-le, il est difficile de ne pas se soucier de ce que pensent les autres.

En effet, l’homme est un être social vivant au sein d’un collectif qui impose des normes, qu’elles soient explicites ou implicites.

Ainsi, il lui devient complexe de faire des choix réellement détachés de ceux qui l’entourent, puisque les relations interpersonnelles composent sa vie quotidienne.

Pourtant, porter un intérêt disproportionné à l’avis des gens devient rapidement un obstacle à l’épanouissement ! Comment se libérer définitivement du regard des autres ? Découvrez-le dans cet article !

Développer son estime de soi

La différence entre estime de soi et confiance en soi 

 Beaucoup de personnes confondent estime de soi et confiance en soi. Ces deux notions comportent pourtant quelques nuances qu’il est important de définir. Avoir de l’estime de soi, c’est se sentir valable, tandis qu’avoir de la confiance en soi, c’est se sentir capable.

L’estime de soi parle donc de la manière dont une personne perçoit son identité et, par conséquent, sa légitimité. Tandis que la confiance en soi aborde plutôt le regard qu’une personne porte sur ses compétences à agir et réagir face aux diverses situations de la vie.

Rappelons cependant que l’estime de soi et la confiance en soi restent intimement liées. En effet, l’une influe sur l’autre, et vice versa. Quand on se sent valable, on a plus de facilité à se sentir capable. De même, quand on se sait capable, on arrive plus facilement à se penser valable !

Les conséquences du manque d’estime de soi 

 Le manque d’estime de soi, c’est à dire le fait de douter de sa valeur en tant que personne, fait également douter de son droit à penser, à émettre des opinions, et à faire des choix.

De cette manière, on en vient beaucoup plus facilement à s’accrocher à ceux des autres ! Le manque d’estime de soi implique inconsciemment d’imaginer que les autres savent toujours mieux que nous. Ainsi, le regard des gens qui nous entourent arrive beaucoup plus facilement à nous toucher.

Si vous apportez une grande importance à l’opinion d’autrui et si cette dernière vous fait facilement changer d’avis ou renoncer à vos choix, c’est probablement que vous manquez d’estime de vous ! En modifiant la perception profonde de votre personne, vous remarquerez rapidement un grand changement dans l’attention que vous portez au regard des autres.

Découvrir sa valeur 

Bien entendu, gagner en estime de soi n’est pas chose facile. Cette démarche est souvent longue, et nécessite de nombreux efforts et remises en question. Il s’agit généralement de passer par une phase introspective pour comprendre les origines du problème, et ainsi les modifier dans le présent.

Bien souvent, ces dernières remontent aux expériences vécues au cours de la petite enfance. Il sera nécessaire de démanteler en profondeur toutes les croyances limitantes que vous entretenez à votre sujet. De cette manière, vous pourrez, pour le dire en images, « réinitialiser » les paramètres indésirables de votre cerveau, et les reprogrammer d’une manière plus adaptée !

Dans cette démarche, plusieurs outils peuvent vous être utiles. Il est par exemple possible d’avoir recours à une thérapie cognitive et comportementale avec un psychologue. Pour ceux qui préfèrent se tourner vers les thérapies brèves, l’hypnose éricksonienne est particulièrement recommandée pour traiter les traumatismes.

En plongeant le corps dans un état de conscience modifié, elle vient couper certains liens automatiques effectués par le cerveau. Bien entendu, la liste n’est pas exhaustive, c’est à vous de trouver les solutions les plus adaptées à votre profil !

Être sur de ses choix 

En gagnant en estime de vous, vous constaterez rapidement un changement dans votre manière de percevoir le monde qui vous entoure. Vous ne ressentirez plus nécessairement le besoin de faire vérifier et valider vos idées ou vos choix par autrui. En effet, la confiance que vous aurez acquise en vos pensées vous permettra de vous suffire à vous-même.

Sachez cependant que nous vivons dans une société où la majorité des gens croient bon d’émettre des opinions sur la vie des autres sans y être nécessairement invités. Beaucoup d’individus utilisent le jugement comme bouclier de protection à la peur de ce qu’ils ne connaissent pas ou ne comprennent pas. Cette situation est bien entendu dommage, mais vous ne pourrez pas la modifier seul du jour au lendemain. Ainsi, soyez dans l’acceptation de l’état actuel des choses, et concentrez-vous principalement sur vous-même. Vous verrez qu’une fois votre estime de vous bien ancrée, ces attaques extérieures vous ébranleront considérablement moins.

Attention, cela ne signifie pas plus rien ne vous touchera. Il est humain de ressentir des sentiments tels que la tristesse, la colère ou la frustration. Cependant, la différence sera dans le fait que ces dernières ne vous effondreront pas. Vous aurez la force nécessaire pour continuer à avancer !

Accroître sa confiance en soi

Les conséquences du manque de confiance en soi 

 Quand on manque de confiance en soi, c’est-à-dire quand on ne croit pas en ses capacités dans l’action, on en vient à redouter particulièrement l’avis des autres sur ses actes. Face à ce mécanisme de pensée, plusieurs spirales infernales se mettent en place :

Tout d’abord, en pensant soi-même qu’on n’y arrivera pas, on engendre du stress et de l’anxiété. Ce stress et cette anxiété amoindrissent la mobilisation de nos compétences et aboutissent à un échec. Les réactions négatives des autres face à cet échec viennent renforcer nos craintes initiales, et cette situation se reproduira la fois suivante de manière encore plus intense.

Ensuite, le fait de se soucier de ce que pensent les autres pousse ces autres à nous mettre dans les situations que nous redoutons le plus. Être mal à l’aise se perçoit, notamment au travers du langage non verbal. Ces signaux inconscients sont une porte ouverte aux attaques extérieures.

Plusieurs mouvements spirituels disent d’ailleurs que la vie nous amène à vivre à répétition les situations qui appuient sur nos blessures dans l’objectif d’attirer notre attention sur ces dernières et de nous pousser à les soigner ! Vous l’aurez compris, plus vous portez une importance au regard des autres, et plus ce dernier sera présent et vous touchera. Moins vous portez une importance au regard des autres, moins ce dernier sera présent, et surtout, moins il impactera sur vous.

 Se sentir capable 

 Pour gagner en confiance en soi et ne plus se soucier de ce que les autres pensent, il est nécessaire de comprendre les origines de ce manquement. De la même manière qu’avec l’estime de soi, il sera probablement intéressant d’en chercher les causes dans la petite enfance.

Le manque d’estime de soi s’explique par des situations où l’on vous a dit ou fait sentir que votre valeur était moindre. Exemples : « ce n’est pas possible de toujours ramener de mauvaises notes, tu es nul ! », « arrête d’embêter ton frère, tu es méchant ! ». Le manque de confiance en soi, quant à lui, relève des situations où l’on a remis en doute vos capacités. Exemples : « laisse-moi faire, tu vas tout faire tomber ! », « ce n’est pas la peine, tu n’y arriveras pas, donne-moi ça ! ».

Il sera aussi important de vous forger de nouvelles expériences aux issues positives. De cette manière, votre cerveau enregistrera que vous pouvez y arriver, et osera plus facilement envisager les situations futures avec optimisme. S’il n’est pas facile de sauter le pas, sachez que des outils peuvent vous aider. Par exemple, l’hypnose ou la sophrologie permettent de visualiser mentalement ces situations aux dénouements positifs et de les intégrer à votre inconscient.

 Agir en toute sérénité 

 En modifiant profondément la perception de vos capacités, vous agirez de manière beaucoup plus sereine. Vos actions seront stables et fortes. Vous craindrez moins l’avis des autres à leur sujet, et vous les accomplirez avec plus de spontanéité, de détermination et d’assurance.

De cette manière, le regard des autres changera à son tour. Les gens ont tendance à moins oser dénigrer une personne qui a confiance en elle. Cette dernière suscite même parfois, à l’inverse, de l’admiration ! Bien entendu, échapper totalement aux critiques n’existe pas. Cependant, les jugements que vous subirez ne seront plus aussi à même de vous perturber !

Oser lâcher-prise

Comprendre le lien entre blessures et jugements 

Ne pas se soucier de ce que les autres pensent passe aussi par la compréhension des mécanismes qui se jouent dans les rapports humains. Il faut savoir que ce que les gens pensent et disent sur autrui en révèle plus sur eux-mêmes que sur le sujet en question !

La majorité des individus agissent de façon miroir. Cela signifie que, sans le savoir, ils traitent leur entourage de la même façon qu’ils se traitent eux-mêmes intérieurement. Par exemple, si vous rencontrez une personne particulièrement froide et intransigeante, il est fort probable que cette dernière manque avant tout d’amour et de tolérance envers elle-même.

Les gens ne sont pas seulement des coupables, mais avant tout des malades. Ils vivent avec leur enfant intérieur profondément blessé. De cette manière, ils perçoivent la vie et les autres au travers du prisme de leurs souffrances. Ce qu’ils perçoivent de vous n’est pas la réalité, mais le fruit de leurs propres projections, qui s’adaptent aux paramétrages spécifiques de leur cerveau.

Comprendre cet aspect caché de l’être permet de faire preuve de plus de compréhension, de bienveillance et de lâcher-prise. Vous savez désormais que vous n’êtes pas réellement la cible des attaques extérieures, mais juste un prétexte à extérioriser un manque dans un instant précis !

S’autoriser à recevoir ou non les critiques 

 Imaginez qu’un matin, le facteur souhaite vous livrer un colis indésirable qui n’est pas à votre nom, ou que vous n’avez jamais commandé, qu’allez-vous faire ? Le refuser, évidemment, ou tout au plus, le renvoyer à son véritable destinataire. Demandez-vous alors pourquoi vous acceptez chaque jour, sans faire le moindre trie, toutes les remarques négatives des gens que vous croisez ? La comparaison peut sembler curieuse, elle a pourtant lieu d’être !

Maintenant que vous savez qu’une critique engage plus son auteur que son destinataire, autorisez-vous à sélectionner avec rigueur celles que vous acceptez de recevoir ! Si une remarque vous paraît manquer de pertinence, ou être effectuée dans une intention malveillante, laissez-la tout simplement glisser à vos pieds, sans lui porter la moindre importance. En effet, si cette dernière n’a pas lieu d’être, c’est qu’elle ne vous est pas réellement destinée.

Si les autres sont libres de parler autant qu’ils le souhaitent, vous êtes libre de vous laisser toucher ou non par leurs paroles. Rappelez-vous en toutes circonstances que vous restez maître des éléments qui entrent dans votre sphère intellectuelle et émotionnelle ! En agissant de cette manière, non seulement vous vous évitez des tracas inutiles, mais vous gardez également votre temps et votre énergie pour les remarques extérieures véritablement constructives.