Comment apprendre plus vite ?

Bienvenue sur mon blog !
Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous dévoile les 7 secrets pour changer de vie Maintenant : Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement !
Merci de votre visite, et à bientôt ! :)

apprendre plus vite et facilementLe monde évolue plus tôt rapidement ces derniers temps, apprendre plus vite est devenu une nécessité pour être au diapason de cette évolution.

Il existe en dehors de l’apprentissage classique de nouvelle technique pour apprendre mieux, vite et facilement en stimulant de façon particulière son cerveau.

Le cerveau peut accomplir des tâches extrêmement variées et augmenter de manière impressionnante sa capacité de rétention juste en prenant soin de vous et de votre cerveau.

S’il est vrai que certaines personnes sont naturellement dotées d’une mémoire phénoménale, une personne ordinaire peut développer sa mémoire de manière impressionnante.

Votre cerveau est semblable à un muscle et peut s’adapter en se développant grâce à des exercices spécifiques.

Nous vous proposons donc quelques astuces pour vous permettre de renforcer votre mémoire et ainsi, booster votre capacité à mieux retenir et donc à apprendre plus vite.

L’apprentissage n’aura plus aucun secret sur vous, vous augmenterez votre quotient intellectuel en très peu de temps et de manière efficace.

Préparez-vous à l’apprentissage

Pour bien apprendre, il faut se mettre dans certaines dispositions, prendre soin de vous est indispensable si vous voulez avoir de meilleurs résultats. L’apprentissage est un art dont les techniques sont simples à mettre en place, mais difficiles à respecter, il faut donc un minimum de discipline pour y arriver et obtenir de bons résultats. Il y a comme dans toute méthodologie des règles à respecter, pour pouvoir apprendre plus vite il faut savoir faire la part des choses.

Voilà quelques actions à mener pour être préparé à bien retenir ce que vous apprenez :

  • Dormir suffisamment, en effet durant le sommeil, le cerveau est nettoyé des toxines à l’aide d’un fluide qui se crée spécialement pour ça. Pendant le sommeil les connaissances sont stabilisées et stockées durablement, l’insomnie est donc contreproductive ;
  • Manger équilibré, « ’ventre affamé n’a point d’oreilles »’ tachez de ne pas oublier ce dicton. L’alimentation est une donnée essentielle de votre apprentissage, mangez correctement durant vos trois principaux repas dans la journée, vos capacités intellectuelles n’en seront que meilleures encore. Manger des fruits secs ou frais vous évitera une digestion trop lourde et donc une perte d’énergie en cas d’exercices intellectuels prolongés ;
  • Il faut aussi penser à vous hydrater, votre corps et donc votre cerveau ont besoin d’eau pour mieux fonctionner. La déshydratation diminuera de fait votre niveau de concentration. Elle peut même s’avérer dangereuse en provoquant des maux de tête plus ou moins violents et ainsi freiner l’assimilation ;
  • Faire de l’exercice, une activité physique régulière et modérée est souhaitable, bon pour la santé et bien pour le corps elle est un bon stimulant pour votre cerveau. Des expériences ont démontré qu’on apprend plus vite après avoir pratiqué une activité physique pas très intense ;

Ces éléments de base sont des préalables à ne surtout pas négliger. Mais ils ne suffissent pas pour mener à bien cette épreuve.

Stratégies et méthodologie

L’apprentissage par définition est un processus complexe, pour cette raison, vous ne devez surtout pas avoir peur de vous tromper et faire des expériences. Dressez une liste des méthodes qui pourrait vous convenir, essayez différentes façons d’apprendre ensuite choisissez la méthode qui est la plus efficace pour vous.

Il faut voire l’apprentissage comme une expérience, pour la mener à bien il faut avoir un plan, une procédure de mise en œuvre et au moins un moyen d’évaluer les résultats.

Apprendre plus vite doit suivre la même logique avec la même rigueur, surtout, adoptez une méthode qui vous permette de suivre vos progrès et de les évaluer. Voici quelques pistes à prendre en considération :

  • Pour savoir comment former son cerveau à apprendre, vous devez être motivé, c’est le meilleur stimulant pour votre cerveau, fixez-vous un objectif et donnez-vous les moyens de l’atteindre. La concentration est la clé pour mieux travailler, mémoriser facilement et donc étudier aisément ;
  • Développer votre concentration est essentiel pour vite progresser, car votre apprentissage est fortement lié au développement de votre capacité à vous concentrer. Exécuter des tâches complexes pendant une durée d’exécution précise, va vous permettre de booster votre concentration et vous permet ainsi d’apprendre plus vite et plus facilement;
  • Fixez-vous un objectif qui vous conduira à apprendre plus et plus vite. Apprenez à maintenir votre attention tout le temps en toutes circonstances ;
  • Selon ce que vous voulez apprendre, vous devez trouver le style qui vous sied le plus, connaitre vos particularités est un atout essentiel pour bien apprendre. Votre mémoire peut être visuelle c’est-à-dire que votre cerveau enregistre plus rapidement les dessins et graphiques, transformer donc autant que faire se peut vos connaissances en courbes ou en cartes. Vous pouvez plutôt avoir une mémoire auditive c’est-à-dire que vous retenez facilement la voix, trouvez donc un moyen d’enregistrer tout ou une partie de vos cours. Selon le sujet à apprendre, vous devez pouvoir adapter votre façon d’apprendre, votre mémoire auditive est plus utile pour les sujets un peu abstraits comme la philosophie, l’histoire. Votre mémoire visuelle pour la géographie, les mathématiques.
  • Pour réviser efficacement, vous devez travailler régulièrement, ça porte toujours ces fruits. Vous devez élaborer des cartes mentales, surtout pour ceux qui ont une mémoire visuelle, faite des représentations graphiques en établissant des liens entre elles, durant son élaboration et sa mémorisation, cette carte structure la pensée et discipline votre esprit. Vous serez ainsi en mesure de mémoriser et d’approfondir vos connaissances rapidement tout en augmentant votre rétention à long terme et donc d’apprendre plus vite ;
  • Vous devez savoir que ce n’est parce que vous avez échoué à un test que vous ne connaissez pas, force est de relever que, connaitre ne suffit pas pour avoir le savoir-faire. C’est tout un art qui demande de l’expérience et du tact et heureusement cela aussi s’apprend, c’est la raison pour laquelle vous devez utiliser la stratégie qui simule le mieux votre environnement professionnel ;
  • L’astuce la plus utilisée est d’essayer de recréer votre environnement ainsi que l’atmosphère professionnelle qui y règne. Vous êtes ainsi psychologiquement en train de perfectionner et d’améliorer vos connaissances pour les transformer très progressivement en savoir-faire ;
  • Le plus souvent malgré vos connaissances votre état d’esprit peut vous freiner lorsque vous voulez mettre en pratique votre savoir-faire, il faut avoir confiance en vous ou du moins, vous reposer sur vos capacités pour résoudre vos problèmes, vous serez surpris du résultat ;

En dépit de tous ces conseils d’apprentissage, des soucis peuvent apparaitre lors de l’apprentissage.

Les problèmes d’apprentissage

Dans le cas où vous constatez que vous n’arrivez pas à vous concentrer pendant longtemps et même pas du tout où que votre cerveau retient finalement très peu de choses après des heures de travail. Surtout après avoir essayé différentes méthodes, il faut envisager la possibilité que vous souffriez d’un trouble de l’apprentissage.

Ces personnes qui en souffrent ne sont pas stupides, loin de là, simplement elles doivent apprendre différemment, mais ne s’en rendent pas toujours compte. De nos jours grâce à la science ces troubles de l’apprentissage sont bien identifiés. On peut citer entre autres :

  • La dyslexie qui est un trouble spécifique de la lecture. Si vous en souffrez, vous lirez quelque chose ou vous aurez même une difficulté à lire. Tout ce que vous lirez n’aura aucun sens pour vous, il vous sera donc très difficile d’apprendre plus vite ;
  • La dysgraphie et la dyscalculie qui sont des troubles assez proches de la dyslexie, mais ils touchent respectivement l’écriture et le calcul. Si vous réussissez à parler d’un sujet, mais que vous ressentez d’énormes difficultés à faire la même chose à l’écrit, il est possible que vous souffriez de dysgraphie. Par contre, si vous confondez les chiffres, que vous n’arrivez pas à les mémoriser ou à assimiler les apprentissages numériques, il est possible que vous souffriez de dyscalculie ;
  • Certaines personnes sont atteintes de trouble auditif central (TAC), dans ce cas il entend bien les sons, mais ne les analyse pas de façon adéquate. C’est une sorte de surdité sauf qu’en fait, il n’y a pas de problème d’audition ;
  • Certains troubles se manifestent par une incapacité à se concentrer lorsqu’il y a un arrière-fond bruyant. Dans de tels cas, il faut se faire diagnostiquer la maladie et trouver des mesures appropriées pour vous permettre de la pallier et donc d’apprendre plus vite ;

Une fois que ces difficultés sont ciblées et qu’un traitement est appliqué, l’apprentissage peut recommencer.

Astuces pour un apprentissage réussi

Il y a plus d’une seule façon d’apprendre, même si la plupart des gens n’utilisent souvent qu’une ou deux méthodes. Variez vos façons d’apprendre et adoptez celles qui vous paraissent les plus efficaces. Celles qui vous permettront d’apprendre plus vite, il faut savoir qu’il n’existe pas de définition claire du « bon apprentissage » ou de technique d’apprentissage idéale. La meilleure méthodologie dépend de vos aptitudes et de vos capacités à en faire bon usage.

Apprendre est une chose, savoir se servir de ses connaissances en est une autre n’hésitez pas à saisir toutes les occasions qui vous permettent d’utiliser votre savoir. Ceci étant, pour apprendre rapidement et efficacement, il faut connaitre et surtout adopter les stratégies qui permettent à votre cerveau de fonctionner de la façon la plus optimale possible. Les changements sont de plus en plus rapides, vous devez pouvoir vous adapter et apprendre plus vite que la moyenne.

Dormez suffisamment, consommez des aliments sains, hydratez-vous suffisamment et régulièrement, faites de l’exercice physique de façon modérée sont des éléments essentiels pour vite apprendre. Ensuite, vous devez stimuler votre cerveau et rester concentré en toutes circonstances durant votre apprentissage. Choisissez la stratégie d’apprentissage la plus optimale en tenant compte de vos capacités et des contraintes liées à votre contexte.

Vous avez aimé cet article ?
Alors, vous allez sans doute adorer mon livre qui vous dévoile les 7 secrets pour changer de vie Maintenant : Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement !
Merci de votre visite, et à bientôt ! :)

Exprimez-vous !

*