Burn out : Comment s’en sortir et quelles solutions utiliser ?

Bienvenue sur mon blog !
Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous dévoile les 7 secrets pour changer de vie Maintenant : Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement !
Merci de votre visite, et à bientôt ! :)

burnoutLe burn out ou épuisement professionnel est un mal qui s’installe de façon lente et subtile, pourtant, ses conséquences peuvent être désastreuses.

Directement lié au milieu professionnel, il résulte d’un engagement excessif à accomplir ses tâches et à atteindre les objectifs que l’on s’est fixés, volontairement ou le plus souvent par contrainte.

Lorsqu’il est engagé, il devient indispensable de trouver des moyens rapides et efficaces pour se sortir la tête de ce cercle vicieux.

Comment donc se remettre d’un burn out et quelles solutions utiliser ?

Identifier le burn out

Avant même de penser à sortir du burn out, le plus important est de réussir à vous faire à l’idée que vous foncez directement vers celui-ci. Ceci étant dit, il faut garder à l’esprit que mieux vaut prévenir que guérir.  Pour cela, il est nécessaire d’en connaître les symptômes et les manifestations.

Le burn out se manifeste par une fatigue excessive tant physique qu’émotionnelle. Concrètement, vous vous retrouvez au centre d’un cercle qui se résume à Travail – Objectif à atteindre – Travail.

Le hic c’est que les objectifs à atteindre sont le plus souvent en constante évolution et parfois même ils se trouvent au-delà de vos capacités.  Mais votre engagement trop profond vous conduira à vouloir toujours en faire plus, pour arriver à les atteindre.

D’un autre côté, si vos supérieurs hiérarchiques feignent de ne pas voir les efforts surhumains que vous engagez, cela ne fera que vous enfoncer émotionnellement. Dès lors, vous serez constamment en train de vous creuser les méninges, prendre des risques, faire des sacrifices, vous surpasser, pour trouver des solutions et finalement tomber dans le burn out.

L’évolution de notre société, avec l’apparition des moyens de communication des plus sophistiqués, n’a fait qu’accroître la pression que l’on peut subir dans le milieu professionnel. Les délais de réponse aux mails deviennent de plus en plus serrés, l’on peut même continuer à travailler depuis chez soi, il faut rester joignable 24h/24, voire même 7J/7, ce qui donne l’impression que le travail ne s’arrête jamais. C’est cette constante exposition au cadre professionnel et à ses exigences contraignantes, qui amplifie les risques de burn out.

Les symptômes les plus récurrents peuvent être listés comme suit, quoique ce ne soient pas les seuls :

  • La nervosité
  • L’anxiété
  • Le manque de concentration
  • Une fatigue physique excessive et continue
  • L’insomnie
  • Le manque d’appétit
  • La volonté d’être seul(e)
  • La baisse de la productivité

Plusieurs autres signes, pas nécessairement physiques, peuvent permettre d’identifier clairement le burnout. Que faut-il donc faire lorsque l’on est persuadé d’être tombé dans ce piège ?

Prendre du recul

Que faut-il faire pour arrêter un feu qui se propage ? Tenter de couper oxygène qui l’alimente est la solution la plus efficace. Mais pour cela, il faut agir vite. Eh bien, il faut savoir qu’il n’y a rien de bien différent dans le cadre d’un sur épuisement causé par le travail. Si vous souhaitez sortir du burn out, vous n’avez rien d’autre à faire que de mettre fin à votre travail excessif et de vous mettre au repos, afin de retrouver votre équilibre émotionnel et physique. Il ne s’agit pas forcément de rendre votre démission, mais vous devez réaménager votre rythme de travail et le ramener à un débit normal.

Il sera peut-être indispensable que vous preniez quelques jours de repos avant de pouvoir aller de plus belle. Évitez de laisser votre travail consommer votre vie. À un moment donné, il faut admettre que votre santé doit passer avant tout, elle, passer en premier.

C’est en étant constamment exposé aux stress, aux pressions du milieu professionnel que l’on finit par être une victime du burn out. Séparez-vous donc de tout, sur une période bien déterminée. Vous devrez tout mettre en œuvre pour ne pas être soumis à une pression constante sur cette période. S’il est nécessaire que vous changiez de cadre de vie durant ce laps de temps, n’hésitez pas à la faire. La routine est aussi l’un des catalyseurs du burn-out.

Respectez-vous la durée légale de travail ? N’allez-vous pas au-delà de la durée quotidienne moyenne admise ? Il est possible que sur une période donnée, vous soyez dans l’obligation de faire des heures en plus, et que vous excédiez la durée moyenne requise. Mais cela ne doit pas s’inscrire sur une période trop longue. La fatigue, les stress et les pressions accumulés ne feront qu’accélérer le processus d’atteinte du burnout. Sachez donc prendre du recul.

Imposez-vous des contraintes horaires que vous vous efforcerez de respecter à la lettre même si cela vous empêche d’évoluer au rythme que vous souhaitez. Vous pouvez par exemple décider de marquer une pause à une heure précise, ou encore arrêter complètement de travailler à une autre heure… Bref, vous devez trouver les moyens de faire baisser votre rythme de travail. La réalité est que bien souvent, on est plus efficace en marquant des pauses et en continuant plus tard, qu’en se tuant à la tâche sur une longue période sans marquer de pause. Faites preuve de bon sens et de prudence.

Réorganiser son cadre du travail

Les exigences professionnelles sont très souvent chronophages. Elles vous emballent tellement qu’en définitive, votre vie tourne exclusivement autour de votre travail et rien d’autre. Vous ne devez pas en arriver à ce point. Réorganisez-vous, réorganisez les choses et définissez vos priorités. Que devez-vous faire passer en premier et qu’est-ce qui doit suivre ?

Il peut arriver que vous vous retrouviez dans une posture qui demande de vous que vous accomplissiez des tâches qui ne sont normalement pas de votre ressort. Soit en raison de l’incompétence de l’un de vos collègues ou encore du fait d’objectifs trop grands que votre hiérarchie vous demande d’atteindre. Il ne faut pas passer par quatre chemins, votre bien-être passe en premier. Trouvez donc le moyen de revenir à un rythme normal au risque de voir graduellement baisser votre efficacité et votre santé. Il deviendra alors nécessaire d’en informer votre collègue sur le prix que vous devez payer en raison de son manque d’efficacité ou et des conséquences qui peuvent en découler ou encore en tenir informé votre hiérarchie. Faites des propositions, ne laissez pas le silence vous tuer à petit feu.

Des actions trop répétitives donnent le sentiment d’instrumentalisation. Vous devez vous sentir valorisés dans vos tâches quotidiennes. L’idée c’est de trouver le moyen de vraiment aimer ce que l’on fait. Dans le cas contraire, lorsque la motivation n’est pas au rendez-vous, on peut facilement sombrer dans la déprime. Dans ces circonstances, il est envisageable de demander à être muté dans un autre service, d’être commis à d’autres taches… en gros, de changer d’environnement de travail.

Se construire une vie en dehors du cadre professionnel

La vie professionnelle est absorbante. En fonction des métiers, ou même des postes de responsabilités, certaines personnes finissent par « être prises » au piège par leur travail. Pour ces personnes, plus rien n’a de sens. Tout se résume au cadre professionnel. De telles personnes sont plus susceptibles de sombrer dans le burnout.

La famille et les amis

Il est indispensable de trouver les moyens de sortir de la bulle professionnelle. La première des choses, c’est de faire passer la famille et les amies en priorité. Pour le réussir, imposez-vous des jours et des heures, où vous levez carrément le pied pour vous consacrer exclusivement à ceux qui sont autour de vous. À y regarder de plus près, vous remarquerez que ceux-ci n’attendent que cela. Parlez leur de votre volonté de passer davantage de temps à leur côté, vous verrez qu’ils contribueront à vous encourager dans cette entreprise.

Les sorties entre collègues ne sont pas à proscrire, mais le fait est que bien souvent, vous vous retrouverez à revenir sur des sujets professionnels, de quoi vous garder dans cette même bulle professionnelle. Puisque l’objectif ici est de sortir du burnout, mieux vaut vous tourner vers des personnes qui vous entraineront vers des sujets qui n’ont rien à voir avec votre travail.

Les loisirs, ça compte

Les loisirs contribuent à l’équilibre physique et émotionnel. Avez-vous une passion ? Avez-vous un loisir favori ? Pourquoi ne pas l’inclure dans votre emploi du temps hebdomadaire ? Dégagez du temps pour vous consacrer à cette activité et vous contribuerez à faire baisser le stress du travail. Plus vous vous engagerez sur ce chemin, mieux vous vous sentirez, car vous permettrez à votre corps et à votre esprit de faire sa cure de façon naturelle. Il y a une multitude d’actions que vous pouvez mener : regarder un film que vous appréciez, live un livre, écouter de la musique… L’idéal serait que vous trouviez votre passion, vous découvririez certainement une manière de « fuir » la pression professionnelle sans la considérer comme une contrainte.

Prévenir le burnout

Ne pas prendre des dispositions pour éviter le burnout, c’est un peu comme voir une étincelle s’agrandir et la laisser gentiment poursuivre son chemin, pour revenir plus tard essayer de contenir un incendie plus important et dévastateur. Une telle attitude est tout simplement inconcevable, pourtant c’est l’image la plus proche de la réalité. Il est possible de prévenir le burnout si tant est que l’on reste attentif à ses signes et que l’on agit rapidement et efficacement.

Prévenir le burnout consiste donc à être attentif à l’apparition de l’un des symptômes cités plus haut. Leur apparition ne signifie pas forcément que le burnout est consommé, mais cela peut être un bon indicateur. Il vous reviendra après cela de pousser votre observation plus loin pour en déceler les véritables raisons, mais aussi comment y mettre fin.

Il existe aussi des dispositions d’esprit qui sont enclines au burnout. C’est le cas des personnes un peu trop perfectionnistes et qui ne laissent aucune place à l’erreur dans leur vie professionnelle. Il est évident qu’il s’agit d’une qualité, mais cette qualité peut accélérer le burn out. Le fait de ne laisser aucune place à l’erreur est aussi une attitude qui dispose l’esprit à voir le moindre échec comme un fiasco total. C’est le cas dans les milieux professionnels ou la concurrence est rude ou encore dans les milieux ou les résultats professionnels sont intrinsèquement liés à la valeur de chacun. Il se crée alors un fort attachement émotionnel entre le travailleur et son activité professionnelle. Lorsque le deuxième est atteint, c’est le premier qui en pâtit. Trouvez donc le moyen de garder une « distance de sécurité » entre vos valeurs en tant qu’individu qui vit dans une société où l’erreur est permise et où la perfection n’existe pas, et votre travail. Ne confondez jamais ces deux réalités même si elles évoluent de façon parallèle.

En cas de doute, consultez un spécialiste

Il est important de consulter un spécialiste en cas de doutes, celui-ci, à la suite d’un diagnostic poussé sera en mesure de vous indiquer les mesures à prendre pour garantir votre bien-être professionnel. La communication compte énormément. Plus vite vous agirez, plus vite des solutions pourront être trouvées et mieux ce sera.

Le burnout est l’un des maux les plus récurrents dans le cadre professionnel. Dans une société où les pressions se font de plus en plus constantes, il est simple de se retrouver en train de poursuivre un objectif, parfois irréalisable, et cela, dans des délais très brefs. C’est donc les conditions professionnelles dans lesquels l’on évolue qui influent directement la manifestation du burn out. Heureusement, vous êtes en mesure de prendre les choses en main. Cela passe par plusieurs actions dont l’objectif sera d’améliorer vos conditions de travail. Ce sont entre autres :

  • Diversifier vos tâches
  • Prendre des pauses conséquentes
  • Éviter de faire le travail de d’autres à leur place
  • Accorder du temps à la famille, aux amis et proche
  • Trouver une passion et la pratiquer
  • S’accorder des moments de loisir

Plus important encore c’est réussir à faire le distinguo entre la valeur que l’on représente en tant qu’être humain et les exploits professionnels que l’on est capable d’accomplir. Tant que la réussite professionnelle sera le seul indicateur de satisfaction, un mauvais pas sera synonyme de burn out. Ne laissez pas le cadre professionnel vous voler votre vie, car elle va bien au-delà du travail !

Vous avez aimé cet article ?
Alors, vous allez sans doute adorer mon livre qui vous dévoile les 7 secrets pour changer de vie Maintenant : Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement !
Merci de votre visite, et à bientôt ! :)

Exprimez-vous !

*