Être quelqu’un de bien: 15 façons de le devenir!

Bienvenue sur mon blog !
Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous dévoile les 7 secrets pour changer de vie Maintenant : Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement !
Merci de votre visite, et à bientôt ! :)

être quelqu'un de bienAu quotidien, vous êtes emmenés à faire des choix dans vos relations avec les autres. Ces choix sont motivés par plusieurs facteurs sur lesquels il est parfois difficile d’avoir de l’influence.

Être quelqu’un de bien, c’est parvenir à faire dominer les actions de bonté dans vos relations. Cela passe par la manifestation d’un amour, d’une sympathie vis-à-vis des autres.

Il est important de le signifier avant toutes choses, l’être humain n’est pas un grand philanthrope. Même lorsqu’il l’est, les exigences de la vie en société finissent par le transformer en une personne préoccupée par son bien-être personnel uniquement.

Pour revenir aux bonnes valeurs, il existe des attitudes à avoir.

1 — Fuir l’égoïsme

Pour celui qui veut devenir quelqu’un de bien, l’égoïsme doit être l’ennemi numéro 1. Le problème est que l’égoïsme est très subtil et bien souvent, sa manifestation passe sous silence. Celui qui est égoïste ne s’en rend souvent pas compte. Il est donc primordial d’apprendre à connaitre ce sentiment. Il faut savoir que penser à soi n’est pas de facto être égoïste. Cependant, ne penser qu’à soi, c’est faire montre d’une attitude qui éloigne de la bonté.

Donc si vous vous posez la question suivante: « Suis-je quelqu’un de bien? » Et bien, demandez vous si vous êtes quelqu’un d’égoiste.

Lorsqu’un bonheur vous arrive, comment vous sentez-vous tant que vous ne l’avez pas annoncé à vos proches, à ceux qui comptent à vos yeux ? Certainement que vous ressentez dans le fond de votre gorge un gout d’inachevé. Partager sa joie la fait grandir. De même, vous soucier du bien-être des autres fera accroitre le vôtre . Autant en profiter. Levez un peu la tête et regardez autour de vous. Vous pouvez être d’un grand apport pour quelqu’un.

Donc, si vous vous posez la question suivante: « Suis-je quelqu’un de bien? » Et bien, demandez-vous si vous êtes quelqu’un d’égoïste et rectifiez la situation au besoin.

2 — Partager

Sans le partage, le monde serait comme un laboratoire ou chacun vient subir une expérience dans un délai bien déterminé. La société serait sans gout, elle serait invivable. En effet, c’est par le partage que le monde évolue et parvient à faire de grands progrès. Chaque jour, ne vous lassez pas de partager autour de vous. Ne voyez pas uniquement le bien matériel, car vous pouvez partager bien plus encore. Le plus difficile à ce niveau sera de parvenir à déterminer les besoins de chacun afin que votre apport soit bénéfique.

Ainsi, soyez à l’écoute, observez, analysez et surtout, parlez pour avoir des réponses.

3 — Un sourire, une parole agréable, ça ne coûte rien et pourtant !

Vous ne vous en êtes peut-être jamais rendu compte, mais de simples paroles prononcées avec une grande aimabilité peuvent apporter beaucoup de bonheur à une personne. De plus, si ces paroles arrivent à point nommé, si elles viennent apporter une réponse à la préoccupation de quelqu’un, leurs valeurs et leurs intensités seront décuplées. Ne manquez pas l’occasion de féliciter les autres même pour une victoire qui vous parait insignifiante. Soyez ravi de faire des compliments sans toutefois faire preuve de flatterie.

4 — Être présent dans les moments de joie…

La vie de tout être humain est parsemée d’évènements heureux et malheureux. Les deux extrêmes se juxtaposent. Si vous souhaitez avoir de l’impact dans la vie de quelqu’un, votre geste aura une portée plus grande si vous agissez dans ces circonstances. Attention, l’objectif n’est pas d’être manipulateur, mais bien de mener des actions d’une grande importance dans la vie des individus. Dans le bonheur, que leurs joies vous remplissent le cœur de bonheur. Surtout, n’hésitez pas à le leur exprimer.

5 — Mais aussi dans les moments de peines

Dans le malheur, soyez présents pour partager la douleur des autres. Évitez surtout de simuler un pseudo soutien, car il sera vite remarqué. Si votre cœur est véritablement affecté, vous ne pourrez en aucun cas jouer un quelconque jeu.

Les souvenirs que l’on garde des soutiens dans les moments de malheurs ont plus d’impact que ceux des instants de joie. Soyez donc percutants en vous montrant compatissant.

6 — Rendre des visites plus souvent

Le téléphone, les réseaux sociaux, c’est très utile, mais rien n’est plus chaleureux qu’une rencontre physique. Si la distance n’est pas une véritable barrière, faites l’effort de vous accorder du temps pour les autres. Soyez physiquement présent dans leur vie. Faites-en une de vos priorités. Il y a des émotions qui ne peuvent être transmises et aussi ressenties que physiquement.

7 — Redéfinir ses priorités

De façon générale, les objectifs que vous avez définis dans votre vie depuis toujours ont tourné autour de vous, prenant en compte vos intérêts seuls. Pourtant, pour être quelqu’un de bien, vous devez reconsidérer les choses.

Quelles sont vos priorités ? Sont-elles en phase avec votre ambition de devenir meilleur dans vos choix quotidiens ? Si c’est le cas, alors prospérez dans cette voie sinon posez-vous d’autres questions.

Quelles devraient être vos priorités ?

Les priorités que vous devez définir ne doivent pas que tourner autour de votre personne. Votre nouvelle nature ne correspond pas à cela. Tout d’abord, identifiez ce que vous pouvez apporter aux autres sans toutefois vous causer des préjudices. Ensuite, déterminez les moyens que vous pouvez mettre en œuvre pour y arriver. Enfin, donnez-vous les moyens de vous conformer à cela. Ce sont là vos nouvelles priorités, agissez donc selon.

8 — Donner sans rien attendre en retour

La générosité doit être l’une de vos valeurs les plus importantes. En effet, un cœur qui donne sans rien attendre à très peu de chance d’être déçu. Prenez le pas sur les éventuelles ingratitudes des uns et des autres. Surtout, gardez à l’esprit que la plus grande des récompenses d’avoir respecté les exigences de votre nouvelle personnalité. Remarquez que la générosité que les hommes manifestent, elle-même n’est souvent pas désintéressée. Vous par contre, faites le plus par conviction personnelle.

9 — Éviter les comparaisons

Entrer en comparaison est l’une des attitudes les plus destructrices ici-bas. Si vous désirez laisser votre bonté prendre le dessus, vous devez élever votre esprit au-dessus de toute envie qui fait suite à de multiples comparaisons. De plus, la plupart des comparaisons ne finissent que par vous rendre amer. C’est alors que se présente un cercle vicieux duquel il devient difficile de s’extirper. À force de baigner dans cette atmosphère de guerre, vous finirez par développer une attitude de personnes qui veulent toujours tout pour elles. Évitez-le donc.

10 — Rester soi-même

En tout état de cause, celui qui simule se fait démasquer très rapidement à moins qu’il n’ait des prédispositions d’acteur de cinéma. Ne cherchez surtout pas à ressembler à tel ou tel autre dans votre volonté d’être – et non d’avoir l’air d’être – une personne qui manifeste de la bonté envers les autres. Restez vous-même, avec vos sensibilités et vos convictions. Cependant, donnez de la place aux autres au milieu de ces règles qui peuvent par moment ecarter toute aide venant de vous en faveur des autres.

11 — Identifier ses faiblesses et les affronter

Si vous aspirez à laisser transparaitre votre bonté, à la manifester au quotidien, alors vous avez déjà les moyens de le faire. Seulement, il vous faudra tout d’abord vous connaitre et très bien. Cela implique d’avoir une idée sur vos forces, vos qualités, mais aussi et surtout sur vos faiblesses.

S’il vous arrive de découvrir que vous avez un tempérament de personne qui partage difficilement, les chances que vous donniez, même aux nécessiteux autour de vous, s’amenuisent. L’objectif final étant de devenir quelqu’un de meilleur, trouvez les attitudes à tenir pour vous donner les chances de changer. N’hésitez pas à chercher à comprendre ce qui pourrait expliquer de telles attitudes. Un choc émotionnel ? Une enfance difficile ? Un égo démesuré ? Autant de questions auxquelles il faudra trouver des réponses pour parvenir à trouver une issue heureuse.

12 – Voyager

Voyager c’est s’ouvrir à d’autres horizons. Quittez votre confort et vos repères quotidiens, allez à la découverte d’autres réalités, tentez de les percer, de les comprendre. Vous comprendrez la vie surement sous d’autres angles. Voyager, c’est aussi partir à la découverte des autres, chercher à les cerner, à les comprendre, surtout sans préjugés.

Les voyages dit-on font tomber les écailles des yeux.

13 – Rechercher un sourire

Si vous faites de la recherche des sourires des autres un objectif constant, vous serez plus enclin à poser des actions qui déclenchent cela chez eux. Un sourire vaut de l’or, surtout lorsqu’il est spontané. Faites en sorte par votre élan de bonté, les autres soient épanouies. C’est aussi cela être quelqu’un de bien.

14 – Comprendre le sens de la bonté

Avant de vous lancer dans tout exercice qui vise à devenir quelqu’un de bien, vous devez tout d’abord devenir votre sens personnel de la bonté. Pour vous, que représente-t-elle ? Comment se manifeste-t-elle ?

C’est en ayant une représentation claire et sans ambigüité de la bonté que vous serez à même de la manifester dans votre entourage. Il est important de relever que même s’il existe un sens commun que l’on tente de donner à la bonté, chacun en a une représentation claire. Trouvez donc la vôtre.

15 – Retenez que le bien fait vous reviendra toujours

Bonne nouvelle si vous avez décidé d’être quelqu’un de bien. En plus du fait qu’une telle attitude, peu importe ce que l’on pourra dire, est une sorte de satisfaction morale, elle vous garantit une réserve de bonté qui vous reviendra forcement. Cette loi est connue de tous. Le bien que vous faites à autrui vous reviendra forcément, tout comme le mal d’ailleurs. Retenez donc que plus vous serez en train de poser de bonnes actions en faveur des autres, mieux vous en disposerez pour vous dans un futur proche ou lointain.

Si le monde va mal aujourd’hui, c’est tout simplement parce que les individus manifestent de moins en moins de bonté pour leurs semblables. Chacun restant focalisé sur son bienêtre et ses gains personnels, voir quelqu’un souffrir n’a plus le même effet. Pourtant, il y a encore de l’humanité sur terre. Pour parvenir à la faire manifester en vous, vous devez vous déconnecter de vos réalités quotidiennes et vous tracer d’autres voies. Vous devez regarder autrement, comprendre différemment, puis agir par conséquent.

À tort, l’on a tendance à estimer l’élan d’un cœur qui donne, à la valeur de son don. Pourtant, le plus important n’est pas ce que vous donnez, mais la manière avec laquelle vous le faites, et surtout les motivations à la base de cette action. Devenir quelqu’un de bien, c’est accepter de bousculer un tant soit peu sa compréhension des relations humaines. Au-delà de tout, soyez toujours différents, démarquez-vous, sans forcément vouloir vous faire remarquer.

Vous avez aimé cet article ?
Alors, vous allez sans doute adorer mon livre qui vous dévoile les 7 secrets pour changer de vie Maintenant : Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement !
Merci de votre visite, et à bientôt ! :)

Exprimez-vous !

*