Comment changer son système de croyances ?

changer son système de croyanceCelui qui a conscience de l’impact de son système de croyances et qui sait comment changer son système de croyances et comment mettre à profit tous les mécanismes qui le gouvernent peut littéralement changer sa vie de manière radicale.

La problématique qui se pose alors c’est : « comment changer son système de croyances ».

Qu’est-ce que la croyance ?

Pour mieux comprendre, prenons tout d’abord des exemples concrets pour pouvoir nous faire une idée de ce que c’est.

Exemple n°1 :

Quand je dis le mot « chien », cela signifiera deux choses différentes pour deux personnes différentes :

– pour une personne A, le chien est son « meilleur ami » puisque celui-ci lui est fidèle, attentionné, très câlin, protecteur…

– pour une personne B, le chien est son « pire ennemi » car enfant, il s’est fait poursuivre et mordre par un chien.

Exemple n°2 :

Lors d’un match de foot, l’attaquant a raté un but.

Les différentes hypothèses qui se présentent pour l’entraîneur et les spectateurs qui supportent selon les croyances sont les suivantes :

La chance n’a pas été de son côté (ici, il n’y a qu’une moindre implication)

Il y a eu manque de concentration (implication de la responsabilité)

Le buteur n’a aucun talent (implication fortement majorée)

« ce n’est pas grave, garde espoir » (croyance et mise en confiance)

La croyance est tout ce qui génère et influe par la suite notre comportement vis-à-vis de notre environnement, qu’elle soit consciente ou non.

D’après cette logique, on peut la schématiser comme telle :

CROYANCE-PENSÉE-ACTION-RÉACTION/RÉSULTATS

Les croyances diffèrent d’un individu à un autre, mais il faut savoir que pour tout individu, elles vont définir des impacts non négligeables à des niveaux différents de sa vie. On verra progressivement comment ce système de croyances joue un rôle primordial dans le quotidien et par cette même voie l’avenir.

Rôles

Sachant que la croyance n’est pas une réalité, les envies ou les comportements ne seront pas suffisants pour la changer.

Tout de même, elle va influencer nos actes voire nos envies et atteint jusqu’à notre mental.

Exemple : le placebo (qui est le fait d’introduire une substance non médicamenteuse à une personne ayant une certaine affection ou un quelconque problème de santé et lui « faire croire » à son insu des vertus guérissant de ce produit) qui a déjà fait ses preuves en tant que médication proprement dite. On introduit ici la notion de croyance en la puissance de l’esprit humain et en son potentiel à agir sur le corps.

Il existe une interdépendance et une interaction entre croyance-psychologie-somatique et il est capital de savoir et de maîtriser cela pour espérer un épanouissement total dans la vie. Cette maîtrise est nécessaire pour activer les capacités d’une personne et modifier ses comportements en fonction de ses croyances. Diverses études effectuées de par le monde démontrent que l’homme possède un potentiel énorme, non exploité qui influe sur tous les processus biologiques et physiopathologiques comme le sommeil, le contrôle de la douleur ou encore la guérison spontanée. Ce potentiel qui dépend lui-même du système de croyance de chacun, en sa propre personne et qui nécessite un gros travail sur soi et sur son environnement.

Une fois que vous vous « croyez » capable d’effectuer une tâche, que vous vous en sentez capable, vos actions s’en suivront et vous n’aurez alors en tête que votre objectif.

Vous allez essayer d’atteindre votre objectif, vous allez peut-être échouer à votre premier essai, mais vous réessayerez encore, vous écoperez peut-être des échecs cuisants, mais vous réajusterez jusqu’à réussir.

Cette notion « échec-essai-échec » est très importante dans la mesure où votre croyance vous fournit la motivation nécessaire pour continuer à avancer et non pas à abandonner. Plus votre croyance sera forte, plus votre motivation sera grande et votre estime en sera meilleure. La stratégie que vous adopterez pour réussir s’affinera avec le temps.

Le plus difficile étant de faire attention à ne pas se laisser avoir par l’amère sensation passagère lorsqu’on subit un échec; à ce moment il faut impérativement se mettre en tête que cela fait obligatoirement partie du parcours, que c’est inévitable, mais que c’est surmontable.

Problèmes

Il y a 3 types de problème qui va se poser lors des échecs :

Le désespoir : c’est une impression qu’il n’y a pas d’autre voie pour réussir, que l’échec est inévitable.

L’impuissance : c’est le mélange de la solitude et de l’incapacité à accomplir telle ou telle tâche.

La diminution de l’estime de soi : sensation qu’il n’y a aucun mérite pour soi, attribution de tout accomplissement a la croyance seule. Mise à mal de la valeur de la personne qui peut aller jusqu’à totalement se dévaloriser.

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises croyances. Seul la vie que l’on mène et l’avenir décident de la véracité de celle-ci. Comme la différence entre la vision d’un pessimiste, d’un optimiste et d’un réaliste.

Le premier qui ne voit que ce qui va mal dans sa vie et dans son monde, qu’il ne peut y avoir de bon déroulement.

Le second qui lui va croire au potentiel humain, le bon en chacun et vas témoigner d’empathie exceptionnelle envers autrui.

Le dernier qui lui ne prête attention qu’aux faits et réfléchit logiquement, il ne prend pas parti, mais se contente d’analyser et de constater les faits.

Comment changer son système de croyances ?

Entrons maintenant dans le principal sujet après avoir essayé de développer ce qu’on entend par croyance, système de croyances ainsi que ses impacts et les problèmes qu’elle peut apporter.

Changer son propre système de croyances est chose ardue, cela nécessite beaucoup d’implication que ce soit au niveau du temps ou du travail et de tous les sacrifices que l’on doit faire.

L’éducation

Une éducation débute dès l’enfance et continue de manière perpétuelle au long de la vie. Elle est la base de tout apprentissage pour programmer les croyances puisque c’est la période où le cerveau est en cours de développement.

Dans ses débuts, le cerveau peut le comparer à une éponge qui absorbe des acquis : des connaissances, différentes croyances que l’on lui inculque. Tant qu’il est encore malléable et manipulable à volonté, il faut en profiter pour y mettre la majorité des croyances qui par la suite détermineront la manière de penser et les actions futures de l’enfant. Ici donc, le rôle primordial des parents, du tuteur, et de toute personne environnant cet enfant est l’éducation et l’apprentissage.

Certes, les résultats ne se verront pas du jour au lendemain; il faut du temps pour que les fruits de ce tutorat apparaissent, cela se fera au fur et à mesure que le temps avance, car progressivement l’enfant va transformer ses croyances en convictions et en acte. Son système de croyances va se forger petit à petit.

Agir sur les racines

Comme nous l’avions vu plus haut, les fondements du système de croyances se posent dès le plus jeune âge. Ce qui rend encore plus difficile le fait de vouloir les changer; dire à une personne pessimiste de nature de ne pas agir comme telle s’avèrera plus inutile, ce ne sera que perte d’énergie et de temps. Ses croyances qui ont influencé sa vision du monde restent ancrées dans son inconscient, le mental n’a que très peu d’influence là-dessus et les convictions ultérieures encore moins.

Il est donc logique d’agir directement sur cet inconscient pour espérer obtenir des résultats concrets. Nous verrons plus bas le moyen pour y parvenir qui est « l’immersion ».

Une fois cela accompli, vous pourriez décider des croyances que vous voudriez ou non ainsi que du système et des mécanismes que vous voulez y mettre.

Sélection des croyances à acquérir

Il n’est pas question ici de vous débarrasser des croyances préétablies depuis toujours, mais d’adopter de nouvelles en espérant que ces dernières prendront le dessus sur les anciennes.

Pour cela, il vous faudra pendre un papier et un stylo et noter toutes les convictions ou résolutions que vous voudriez avoir. (Un moyen simple, mais qui a déjà fait ses preuves dans diverses situations)

Exemple :

– Il faut impérativement que je réussisse tout ce que j’entreprends.

– Se dire que l’échec n’en est pas toujours un, mais plutôt une opportunités à saisir pour réessayer et mieux réussir.

– Il y a toujours une leçon à tirer de toutes les situations aussi bonnes ou aussi périlleuses soit-elle.

– L’échec fait partie de l’apprentissage.

Maintenant que vous avez défini vos objectifs, il faudra absolument éradiquer les sources qui ont servi à nourrir vos croyances antérieures, cela concerne votre propre personne ainsi que tout votre entourage. Éliminer tout pessimisme de votre vie, éliminer toutes les choses qui pourront vous tirer vers le bas.

Comme nous l’avons vu avant, le système de croyances est fortement collé à l’inconscient, il est donc presque impossible de l’arracher, de ce fait il est obligatoire de se mettre à l’esprit que les tentatives d’élimination que l’on essaye de faire pour changer notre manière de vivre ne va pas faire régresser les croyances déjà en place, mais vont tout du moins les stopper.

Conditionner l’esprit par rapport aux objectifs

On introduit ici la notion d’« immersion », pour faire simple il s’agit de se faire un lavage de cerveau. Intégrer dans notre cerveau d’abord les nouvelles croyances que l’on veut adopter, les objectifs qu’on se donne puis visualiser la manière dont on veut les réaliser. Le but étant de gagner surtout en confiance en soi et son potentiel d’action et de réussite. Les étapes sont :

Définir les buts que l’on veut.

Éliminer toutes les personnes qui vous transmettent leur énergie négative, éliminer de votre environnement tout ce qui pourrait nuire à votre bonne lancée, tout ce que vous verrez-entendrez-sentirez qui vous empêcheront d’atteindre vos objectifs (télé, journal, émissions, musique… etc.)

Entourez-vous des bonnes personnes, ceux qui vous communiqueront leur bonne volonté et leurs soutiens. Ceux que vous voudrez prendre pour exemple. Si ce n’est pas possible, lisez leur autobiographie, apprenez de ce qu’ils font et faites d’eux votre modèle qu’ils soient de grands hommes de l’histoire, d’homme de science, de philosophes, de célébrités ou d’athlètes que vous admirez. Cela boostera votre désir d’accomplissement, votre estime et vous donnera beaucoup plus d’inspiration.

L’immersion est donc une manière de voir les choses, c’est le fait de se focaliser seulement sur les objectifs qu’on s’est donnés, en être obsédé et ne regarder que ce sujet. D’adopter la bonne manière de vivre en fonction de ces objectifs. Être en quête de ces résolutions.

C’est un changement radical et non une petite habitude qu’on se donne pour s’apaiser la conscience. Une fois établi, elle prendra racine et vous profiterez plus tard du fruit de votre labeur.

Il suffit quelquefois de reconsidérer son système de croyances, se dire que tout est possible à cœur vaillant; d’arrêter de penser négativement, mais plutôt de noter ce que vous pouvez faire et de planifier ce que vous ferez.

Les nouvelles croyances incarneront votre réussite et à force de répétitions et de travail ardu vont finir par payer à long terme.

À force d’avoir beaucoup d’estime pour soi, de se valoriser par rapport à son environnement et d’agir comme tel, notre dynamique globale va changer. Bref, il faut revisiter et changer son système de croyances.

En résumé, il est nécessaire…

De s’investir dès le plus jeune âge dans l’éducation et l’apprentissage.

D’identifier les problèmes à la racine et d’y agir.

De définir les croyances qu’on veut adopter.

D’éliminer tout élément nuisible à la progression dans l’environnement à la progression, de tout ce qui peut contredire vos objectifs.

De s’entourer de positivité.

Et enfin de s’immerger totalement dans l’univers des nouvelles croyances que vous vous êtes donné.

7 façons de changer ses croyances limitantes

Changer ses croyances limitantesL’une des plus grandes vérités que tout être humain devrait découvrir c’est qu’il est possible de changer ses croyances limitantes.

L’Homme est le résultat de ses convictions les plus enfouies. C’est de ces convictions qu’il tire toutes les énergies et les motivations qui orientent sa marche de tous les jours.

Il va de soi que des croyances qui montrent rapidement leurs limites ne peuvent permettre d’atteindre un objectif clair, aussi minime soit-il.

C’est en effet en réalisant que l’on a focalisé la base de sa vie sur des croyances limitantes, que l’on en est influencé de façon forte et profonde, qu’on peut prendre la décision ferme de ne plus se laisser malmener. Les sept points suivants s’apparentent à une thérapie lente, mais dont les effets sont perceptibles au fil du temps. Leur succès dépendra du sérieux et l’importance avec lesquels ils seront appliqués.

1-     Le présent peut marquer la rupture avec le passé

Aucune loi physique, scientifique, sociologique… n’impose au présent d’être la suite logique et linéaire du passé. Si vous n’avez expérimenté qu’échec et désillusion par le passé, rien ni personne ne vous impose de reproduire cela dans le présent ou encore dans le futur. Il est bel et bien possible de marquer la rupture et le changement. Pour cela, tout commence par l’inscription de cette vérité dans votre esprit. En effet, vous devez l’inscrire très profondément de manière à obliger les réalités de votre quotidien à suivre cette tendance. Tant que cette rupture n’est pas marquée, rien de nouveau ne se présentera.

Les croyances limitantes sont des vérités qui se sont imprimées dans votre esprit depuis tellement longtemps qu’elles finissent par faire partie de votre façon d’être, de vos convictions personnelles, et même de votre inconscient.

La plupart du temps, ce ne sont pas des choses que vous avez installées vous-même, mais elles se sont imposées à vous et parfois à votre insu. Ce sont les circonstances de la vie, les péripéties qui croisent votre chemin, les paroles que vous entendez, les expériences de vies que vous observez, qui finissent finalement par vous imposer une façon particulière de voir, de penser, de concevoir, d’appréhender les choses. Pour que cela change, il faut tout simplement être persuadé que c’est possible avant même de penser à mener des actions qui vont dans ce sens.

2-     Identifiez-les, pour mieux les combattre

Si vous êtes arrivé à ce niveau de cet article, cela signifie certainement que vous êtes conscients du fait que vous êtes influencés par des croyances limitatives. Mais comment les changer si vous n’êtes pas encore parvenus à les identifier clairement ? N’est-il pas admis que mieux l’on connaît ses ennemis, mieux l’on peut les combattre ? Identifier vos croyances limitantes est donc très important. Mais pour cela, il est impératif de faire une immersion totale dans les réalités de votre quotidien.

Ne vous précipitez surtout pas pour établir une liste qui en définitive se révélera être en rupture totale avec la réalité. Prenez le temps de réfléchir, tranquillement et à tête reposée. Regardez dans le passé et faites un diagnostic intégral. Quelles sont les craintes qui vous envahissent à chaque fois que vous devez prendre une décision importante ? Quelles sont les pensées qui vous poussent à vous confiner dans une zone de confort pour éviter tout gène ? Quelles sont les actions qui vous freinent dans votre élan ? De quoi avez-vous le plus peur ?

Voici autant de questions que vous devez vous poser pour identifier vos croyances limitantes. Une fois que vous les avez identifiées, prenez un bout de papier et marquez-les toutes. Marquez tout ce qui vous vient à l’esprit sans toutefois en juger la pertinence dans un premier temps. Puis, classez-les des plus influentes à celles qui le sont moins.

Votre liste finira par faire ressortir des vérités que vous n’aviez jamais pris le temps de regarder en face. Ne fuyez pas cette réalité, mais décidez à l’instant même de l’affronter afin de changer les choses dans votre vie.

Votre liste pourrait comporter des mentions comme :

  • Je ne peux que me contenter des places secondaires
  • Je ne peux parler correctement en public
  • Mon physique m’empêche d’être à mon aise quand je suis en face des autres
  • Je ne pourrai jamais construire quelque chose de grand tout seul
  • J’ai toujours besoin des autres pour réussir
  • Sans les avis de tierces personnes, je risque de me casser la figure
  • Les gros challenges ce n’est pas trop mon truc
  • Le temps est une ressource qui jouera toujours contre moi
  • Il m’est difficile de saisir une belle opportunité qui se présente sur mon chemin
  • J’ai beau débuter un projet fabuleux, il finit par s’écrouler tout seul
  • Personne ne peut devenir riche sans être malhonnête, donc moi également
  • Changer, c’est remplacer

Changer ses croyances limitantes ne se limite pas à une simple volonté. C’est déjà une bonne chose de le vouloir, mais il faut faire le pas et arriver de façon concrète à faire bouger les lignes. Une fois que vous les avez identifiées de façon claire et précise, la prochaine étape consistera à réduire totalement ou partiellement l’influence de chacune d’elles.

Pour chaque croyance limitante, une attitude réparatrice doit être adoptée. Si par exemple vous avez toujours été persuadé que votre temps ne vous sera jamais suffisant pour atteindre vos objectifs et que vous serez toujours en train de courir après lui, la solution consistera pour vous à mieux vous organiser désormais pour que le temps devienne un allié et non un ennemi qui vous met au tapis à chaque fois. Pour y arriver, de nombreuses possibilités s’offrent à vous.

L’objectif final est d’imprimer ces nouvelles croyances dans votre esprit afin de changer définitivement votre perception des réalités qui vous limitent. Elles consistent pour la plupart à essayer de vous convaincre d’une chose. Ces exercices puissants n’auront d’effets que si vous vous appliquez à les faire sur une certaine période avec constance.

L’autosuggestion

L’autosuggestion consistera ici à remplacer des pensées négatives par d’autres qui sont plus positives. C’est une manière de gommer ce dont vous n’avez plus besoin, et écrire autre chose à la place. Vous devrez alors vous convaincre de ce que vous voulez voir se manifester en vous. Plus vous serez conséquent avec vous-même en pratiquant cela dans la discipline, plus vous en remarquerez l’efficacité.

Les croyances limitantes sont souvent issues de préjugés ou encore de considérations qui remontent à votre enfance. Autant dire que ce ne sera pas suite à un coup de baguette magique que les choses changeront. Établissez un programme clair qui consistera à vous imposer un moment d’exercice, à intervalle de temps régulier, que vous serez tenu de respecter. Les deux moments les plus adaptés sont, le matin dès votre réveil, et avant de vous endormir la nuit.  Le premier parce que c’est en quelque sorte une mise à niveau de votre esprit que vous faites chaque matin, lui suggérer des pensées positives sera donc efficace. Et avant de se couché, vous sèmerez de bonnes graines que votre esprit digérera durant votre sommeil.

Concrètement le procédé est très simple. Tenez-vous devant un grand miroir, regardez-vous droit dans les yeux, continuez jusqu’à avoir l’impression d’avoir une autre personne devant vous. Maintenant que cela est fait, parlez-vous à vous-même, toujours comme s’il s’agissait d’une autre personne. Au préalable, vous aurez défini des phrases fortes que vous voudrez imprimer dans votre esprit. Vous pourrez les trouver en jetant un coup d’œil au point (2).

  • Je peux aussi être à la tête, je peux être premier
  • Je suis éloquent, je suis très à l’aise en public
  • Mon physique ne peut en aucun cas constituer une barrière à mon épanouissement
  • Tout seul, je peux arriver à accomplir des choses fabuleuses
  • Je peux me passer des autres, je peux avancer tout seul
  • Les avis restent les avis, je suis capable de décider par moi-même
  • Je peux relever de gros challenges
  • Le temps est mon meilleur allié, je sais l’utiliser efficacement
  • Aucune opportunité ne peut m’échapper
  • Je termine tous les projets que je débute et le succès est au rendez-vous
  • La richesse n’est pas toujours liée à la malhonnêteté. Ce sera mon cas, je serai riche honnêtement

Répétez ces phrases plusieurs fois, tout en faisant le vide dans votre esprit.

Les messages subliminaux

Les messages subliminaux sont d’une efficacité redoutable. Cependant, il est conseillé de les manipuler avec délicatesse. En effet, un message subliminal est un message envoyé directement à votre subconscient afin de lui imposer une certaine manière de voir les choses et de conditionner même ses réactions. Il va sans dire qu’un mauvais message subliminal pourrait vous causer des torts qu’il sera difficile de réparer. Assurez-vous donc d’avoir le bon message avant de vous lancer dans un quelconque exercice. Ce sera un message qui est de nature à vous emmener à croire en vous, afin de changer vos croyances limitantes, et en regardant à ce qu’il y a de meilleur en vous.

Une fois que ce préalable est acquis, vous allez devoir vous isoler dans un endroit calme et écouter ce message en boucle, sans distraction. Même si vous avez l’impression que cela ne produit rien sur vous, continuez, les résultats de cet exercice ne sont pas perceptibles d’un seul coup d’œil. Avec de la régularité et de la patience, vous commencerez à voir des changements s’opérer en vous.

La lecture

Pour changer ses croyances limitantes, la lecture peut être une puissante arme. Il faut savoir que la lecture a une puissance qui est telle qu’elle est capable de changer la perception que vous vous faites de certaines réalités. Cependant, ce n’est naturellement pas toutes les lectures qui sont indiquées en pareilles circonstances. Privilégiez la littérature spécialisée. Bon nombre de livres sont capables de vous faire explorer des univers de votre personnalité que vous ignoriez, ce sont ces livres-là que vous devez privilégier.

Lorsque vous vous mettrez à lire, vous devez garder à l’esprit que quelque chose doit changer en vous après cette lecture. Prenez donc le temps de préparer le chemin sans vous précipiter. Tenez un carnet de lecture qui vous imposera de faire ressortir les points positifs que chaque nouvelle lecture vous apporte, notez-les et gardez-les à portée de main afin de les relire de temps en temps. C’est en le faisant que vous pourrez tirer le meilleur de vos lectures.

Qui s’assemble se ressemble

Changer ses croyances limitantes peut aussi consister à changer ses fréquentations. Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs, dit-on. Vous devez passer vos fréquentations au peigne fin. Quelles sont parmi les personnes que vous fréquentez celles qui ont tendance à vous confiner dans vos croyances limitatives ? Quelles sont celles qui au contraire prennent plaisir à vous pousser vers l’avant, à vous motiver, à vous montrer le chemin à suivre pour atteindre le sommet ? C’est cette deuxième catégorie de personne que vous devez conserver parmi vos fréquentations. Bien entendu il faudra trouver les moyens de vous « débarrasser » d’eux. Dans un premier temps, rien ne vous oblige à couper les ponts brusquement. Vous pouvez le faire de façon graduelle. Toujours est-il que cela s’impose si vous ne voulez plus subir les influences négatives de ces amis. Le choix vous revient.

Apprendre de ses erreurs

Se débarrasser de ses croyances limitantes ne se fait pas facilement. Vous devrez faire preuve de beaucoup de patience, de constance dans vos exercices, de rigueur, mais vous devrez surtout apprendre de vos erreurs. Avancez en gardant un œil sur chaque pas que vous faites, de manière à pouvoir mieux orienter le prochain. S’il vous arrive d’avoir l’impression que malgré tous vos efforts les choses ne changent pas, n’hésitez pas à mettre une pause et analyser la situation. Êtes-vous dans la bonne direction ? N’avez-vous pas établi un blocage un peu trop profond qui vous empêche d’évoluer ?

En fonction des réponses que vous aurez tirées de là, faites un diagnostic pour en sortir des conclusions. Si malgré tout cela vous pensez que le problème est bien plus coriace, n’hésitez pas à vous rendre chez un spécialiste qui essaiera d’aller un peu plus loin avec vous, dans votre noble volonté de changer vos croyances limitantes.

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

    changer ses croyances, 7 façon de changer ses confiance limitante, comment avoir de nouveaux croyance, conviction et croyances limitantes, https://www sylvainwealth com/7-facons-de-changer-ses-croyances-limitantes html, livre changer ses croyances, modifier les croyances du subconscient, reprogrammer les croyances negatives le subliminal