Les meilleurs pays pour vivre : le top 15

meilleurs pays pour vivrePlusieurs critères doivent être remplis avant de pouvoir définir le meilleur pays pour y vivre.

D’abord, il faut que le lieu soit en sécurité, du moins à un degré plus élevé qu’ailleurs, et agréable à vivre. Pour cela, il faudrait déjà que le climat ne soit pas rude et que les fléaux naturels comme les tempêtes et les tremblements de terre soient rares.

Ensuite, la qualité des emplois, leur sécurité et les opportunités de carrière déterminent également un pays pour être ou non propices à l’expatriation. Un pays, pour être éligible, doit en outre être propice à l’éducation des enfants.

Dans ce cadre, il faut scruter la méthode éducative, les prises en charge sur la santé. Si vous voulez déménager dans un autre pays, faites une recherche sur la culture locale et les attitudes de la population envers les expatriés, certaines étant vraiment accueillantes. Cela vous assurera une rapide intégration.

Mais ce n’est pas tout, le développement économique est très significatif, d’où la valeur du PIB. L’accès à l’information démontre également une aptitude d’un pays à rassurer sa population et à lui ouvrir la porte à toujours d’opportunités.

Ces facteurs ne sauraient tout de même être complets sans une stabilité politique. Effectivement, une petite tempête dans ce domaine peut être nocive à la stabilité de la vie des expatriés comme des locaux.

Aussi faudra-t-il surveiller le respect des droits et la qualité des services publics. Le degré de liberté d’agir et de s’exprimer est également important pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Les banques, à l’instar de la HSBC, et autres entités, à savoir le Social Progress Index, sortent chaque année une liste des meilleurs pays où il fait bon vivre, basés sur ces facteurs qui viennent d’être cités. Nous avons mixé le tout pour obtenir le top 15 du moment qui sera présenté ici.

Singapour

Singapour est un géant d’Asie. Le PIB n’est plus à demander tant le niveau et la qualité de vie y est supérieure à beaucoup d’autres pays.

Cette destination conviendrait à ceux qui souhaitent gagner des revenus élevés, vivre dans un environnement chaleureux et agréable au cœur de la modernité, ou encore profiter de la douceur du climat équatorial. La stabilité à l’endroit de la politique donne un autre avantage à cette île. A Singapour, on parle plusieurs langues officielles : anglais, mandarin, malais et tamoul. Les barrières linguistiques et culturelles y sont donc largement réduites.

C’est l’endroit idéal pour éduquer ses enfants et faire carrière, que ce soit notamment dans la finance, la recherche médicale ou le domaine de l’IT. Il faut savoir que la moyenne annuelle du salaire y est de 124 000 euros.

Bahreïn

Le Bahreïn continue de garder son rang parmi les plus hauts de la liste grâce à de nombreuses conditions rassemblées assurant un grand équilibre de vie à ses habitants. Les locaux s’entendent très bien avec les expatriés. L’environnement dans tous ses recoins y est propice à la vie familiale, de même que l’éducation y est assurée pour les enfants. Par ailleurs, les conditions de travail permettent aux salariés de faire évoluer rapidement leur carrière dans l’épanouissement.

La Thaïlande

Les paysages, la nature, la sympathie de la population, la clémence du climat font partie des principaux attraits de la Thaïlande et des raisons de s’y installer pour y vivre de manière permanente. On peut s’habituer assez vite à la Mousson. La cherté de l’éducation des enfants y sera palliée par un coût de la vie en général plus abordable.

Le Mexique

Le Mexique a une sombre facette concernant les problèmes de sécurité, mais qui est rapidement tempérée par la sympathie de la population locale. En plus, le pays offre de nombreuses opportunités pour lancer une carrière professionnelle.

Le Canada

Au Canada, il y a une partie où l’on parle anglais et l’autre français. Dans tous les cas, les gens sont très sympathiques et la vie est très calme. Tous les services sont de qualité. Et question sécurité, vous n’avez rien à craindre. Dans la zone où on parle français surtout, vous pouvez sortir seul la nuit, même très tard, sans risquer un seul cheveu de votre tête. En été, vous serez entourés de belles fleurs et en automne, vous serez ébloui à chaque fois par les riches couleurs des feuilles d’érable.

Ce pays aime beaucoup faire la fête, un autre témoin de la belle vie qu’elle promet à sa population comme aux nouveaux venus. La préservation de l’environnement, prouvé par l’abondance de l’eau et des forêts, a permis à ce pays de garder un meilleur rang depuis toujours.

L’Australie

L’Australie a toujours fait partie du top 15 depuis très longtemps. Dans ce pays, la nature est roi, l’air est pur et le climat très doux. La sécurité est également un plus chez le pays des Kangourous. Les enfants pourront y recevoir le meilleur de l’éducation, accompagnée d’innombrables activités permettant leur épanouissement. Cette destination est alors idéale pour les familles qui cherchent un bien-être partagé. Si vous y vivez, vous ne vous lasserez certainement pas non plus de sa beauté. Les gens y sont par ailleurs très accueillants.

La Nouvelle-Zélande

La première chose qui vient souvent en tête lorsqu’on mentionne ce pays, c’est le rugby. La Nouvelle-Zélande ne se démarque pas à cause d’indice comme le PIB, néanmoins, dans le cas général, il fait bon y vivre. Les infrastructures, concernant notamment le transport, l’éducation et le service public, sont parfaites pour accueillir les nouveaux venus.

La Nouvelle-Zélande, c’est un cadre chaleureux, naturellement beau. Le pays offre d’ailleurs à ses habitants un bon équilibre vie-travail en leur proposant une grande variété de loisirs. Ainsi, les gens vivant là-bas se sentent majoritairement heureux, notamment les familles. Le pays présente des points communs avec Singapour, selon les perspectives de carrière, aussi bien que les domaines porteurs : santé, finances, médias et télécoms.

Le Portugal

Le Portugal est toujours dans la course au top 15 jusqu’à aujourd’hui. Le temps y est clément et l’environnement accueillant. Les offres de travail bien rémunéré et la diversité des loisirs complètent le panorama pour former des conditions attrayantes aux expatriés.

Le Danemark

Le Danemark est un pays très ouvert. Les expatriés n’auront pas de ce fait de problèmes à fusionner avec les Danois. C’est un pays très calme, largement moins peuplé par rapport aux grandes villes d’Europe. Au Danemark, la vie familiale est une priorité, ainsi que l‘équilibre de vie de tout un chacun. C’est pourquoi le week-end, tout est presque fermé.

Les Pays-Bas

On est toujours au nord de l’Europe, dans un pays où la langue officielle est le néerlandais. De récentes et multiples réformes ont fait de cette destination une favorite. Le climat social et politique rassure les expatriés, lesquels sont combinés avec une croissance économique stable. L’export y est une source importante de développement.

On y travaille un peu moins qu’ailleurs avec de rares pauses café, alors que les revenus sont tout de même attractifs. Le système éducatif y est évolué, ce qui peut être intéressant pour les familles. La langue officielle est le danois, mais presque tout le monde parle très bien l’anglais.

La Finlande

Il n’y a rien à redire sur la qualité des prises en charge sanitaire. La sécurité n’y est pas non plus un souci. Après quoi l’éducation et le bien-être des enfants comme des parents sont relativement élevés. Tout cela engendre une très bonne qualité de vie, qui attire d’ailleurs chaque année pas mal d’expatriés. Qu’ils soient venus y faire carrière tout en assurant l’avenir de leurs enfants, on peut dire que le pari est gagné d’avance.

La Norvège

Parmi tous ces pays, la Norvège procure l’un des meilleurs équilibres de vie. Les expatriés sont unanimes là-dessus. Ils vivent d’ailleurs en harmonie avec les locaux puisque la culture locale ne constitue aucun blocage, celle-ci étant très décontractée. Les perspectives de carrières et la sécurité de l’emploi font également partie des avantages notables dans ce pays, où le développement économique va bon train.

La Suisse

La propreté est une grande qualité de ce pays et c’est un des critères qui en fait un des meilleurs pays où vivre. La Suisse est connue pour beaucoup de choses, notamment les montres et les chocolats. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est la qualité de vie et la culture professionnelle : la Suisse garantit l’excellence pour ses habitants. En plus de tout cela, le salaire moyen annuel en Suisse atteint presque le double de la moyenne globale. Ce qui permet d’envisager de larges perspectives.

L’Allemagne

L’Allemagne est un autre pays européen qui a une très bonne place dans le top 15. Ce n’est pas surprenant puisqu’elle est la première puissance économique du continent. Elle est très connue pour la sécurité de l’emploi et est devenue une destination privilégiée de ceux qui envisagent une carrière évolutive. Une lacune en main-d’œuvre qualifiée est à l’origine de cette opportunité.

La Suède

La Suède est un autre des meilleurs pays européens qui attire bon nombre d’expatriés pour y vivre. Les revenus y sont jugés meilleurs, autant que la qualité de vie, que l’on soit seul ou en famille. La stabilité politique de la Suède en plus est estimée rassurante. Les jeunes et les moins jeunes trouvent alléchantes les perspectives d’avenir offertes par le pays, principalement dans les télécoms et autres technologies de l’information.

Travailler en voyageant : 25 idées pour y parvenir

travailler en voyageantCe peut être une manière productive que de travailler en voyageant. Grâce à ce genre d’expérience, vous pourrez joindre l’utile à l’agréable.

Et surtout, vous aurez l’occasion de découvrir le monde, mais d’une autre façon. Ce serait vraiment épanouissant de pouvoir réaliser vos rêves de voyage en laissant des traces de votre passage et faisant un peu de profit, comme si vous auriez été payé pour ça.

Cet article s’adresse surtout à ceux qui veulent le faire, mais sans oser passer le cap et pour ceux qui n’ont jamais effleuré l’idée. Alors, n’est-ce pas tentant d’après vous que de s’aventurer dans un métier du voyage? Ne croyez-vous pas qu’il est temps de se bouger pour mettre à réalisation ces envies de toujours? Vous sentez-vous près pour une longue aventure?

On entend souvent à la télévision et sur internet des gens qui partent pour un tour du monde ou pour un voyage de trois mois voire plus dans un ou plusieurs pays étrangers à la fois. Mais pourquoi alors ne pas envisager de gagner de l’argent pendant ce temps au lieu d’uniquement en dépenser?

D’ailleurs, travailler en voyageant vous permettrait une immersion profonde dans la culture du pays où vous avez atterri, vous aurez l’occasion de vous rapprocher vraiment des locaux et vous en tirerez des expériences nouvelles et enrichissantes, qui vous offriront sans doute de jolies surprises tout le long. Et même si ce sera moins long pour vous, vous pourrez encore trouver quelques travaux qui correspondraient à votre profil. Aussi, ceux qui partent avec un budget limité pourront profiter pleinement grâce aux fruits de leur travail.

Le choix vous appartient et les opportunités qui s’offrent à vous ne manquent pas. On en juge d’ailleurs de grands intérêts à cause du fort engouement vers cette nouvelle possibilité. De nombreux pays proposent même maintenant des visas-travail pour les moins de 30 ans. Il y a de fortes chances de croire que tout le monde aimerait faire ça, si aucun empêchement majeur ne lui bloque la route. Après avoir eu connaissance des 25 idées livrées ici, vous n’aurez sûrement plus envie d’attendre encore plus longtemps. Vous trouverez à travers ces dernières une motivation sans pareil pour enfin passer le pas et commencer quelque chose de nouveau et de palpitant.

Essayez alors dès maintenant de savoir, et comparez, quels pays vous aimerez visiter et quels pays sont plus adaptés pour accomplir votre voyage-travail. Votre sécurité doit figurer parmi vos premiers critères de choix. Mais dans tous les cas, vous pouvez toujours creuser pour faire développer le phénomène dans un pays où celui-ci semble moins développé si vous voulez à tout prix que ce soit là bas. Rares sont les états qui font des lois pouvant rendre cette entreprise presque impossible. Vous ne serez par ailleurs aucunement déçu si vous vous préparez bien et décidez de partir avec une grande volonté.

Faire des traductions

C’est aussi simple que cela. Vous êtes dans une ville étrangère où de rares personnes maîtrisent le français ou l’anglais ou autre, mais dont vous, vous avez de bonnes connaissances en ces matières. Vous pouvez alors proposer votre traduction ou votre correction en prenant quelques euros pour chaque travail. Cela ne vous prendra pas beaucoup de temps. Ce qui signifie que vous pouvez rester avant tout un touriste.

Il se peut que les besoins soient importants si le tourisme y est développé et que beaucoup de Français par exemple passent là-bas. Le minimum serait alors pour l’intérêt de cette ville de proposer des menus et d’afficher des panneaux, des pancartes et les affiches divers dans les langues de ceux qui y viennent. Vous, pendant ce temps, vous pourrez vous faire assez d’argent afin de jouir incessamment des attraits et des activités touristiques de la ville pendant votre séjour.

Devenir interprète

Les plus beaux pays attendent toujours autant de monde et surtout les étrangers sont visés. Les interprètent font donc face à ces endroits à un volume d’autre élevé, auquel doit répondre un grand effectif. Vous pourrez être priorisé, car vous serez dans votre élément naturel donc plus efficace.

Travailler dans l’immobilier

Dans ces beaux pays aussi, les étrangers accourent pour acheter une propriété, qui sera surtout utilisée pendant les vacances. Vous êtes un bon élément pour les agences immobilières, car vous maîtrisez la langue des potentiels clients et disposent donc de fortes chances de mieux les convaincre. Néanmoins, vous devez être un commercial de nature, car la technique de la langue n’est pas suffisante. En effet, les affaires comme ça sont délicates et il faut alors du tact en plus.

Faire du bénévolat

Pourquoi ne pas faire profiter la population locale, là où vous allez, de votre caractère altruiste. Le bénévolat est une excellente façon de laisser quelque chose de bien pour eux et de faire un pas avec eux. Beaucoup de gens et beaucoup de pays en ont besoin, ce qui fait que les bénévoles sont alors la plupart du temps très recherché. Vous aimez les enfants, ou les animaux, ou la construction, que sais-je ? Ça tombe bien ! Vous pourrez par exemple vous occuper de malades, d’orphelins ou de personnes handicapées. Il y a aussi les centres qui prennent en charge des animaux domestiques jetés à la rue ou des animaux de parcs qui ont besoin de traitements particuliers.

Les choix sont illimités, à vous de vous orienter parmi toutes les alternatives vers le domaine qui vous correspond le plus. Peut-être que vous aurez l’occasion de construire des maisons pour des sans-abri, des gens démunis. Mais, comme son nom l’indique, vous ne ferez pas ce travail pour l’argent quoiqu’on puisse vous offrir le repas, l’hébergement en plus d’autres avantages. En acceptant de participer à ce genre d’activités, vous aurez la garantie que votre voyage soit encore plus excitant que prévu.

Les étudiants qui partent faire des études à l’étranger sont les premiers à être attirés par cette option. Ils pourront donc travailler en voyageant, et faire leurs études en même temps. Alors, même si vous n’êtes plus étudiant, vous avez également droit de choisir cette voie.

Enseigner

Si vous aimez l’éducation ou tout simplement le partage, vous pouvez choisir d’enseigner durant votre voyage pour pouvoir aussi gagner de l’argent. Vous pouvez entre autres enseigner une langue, un instrument de musique, des danses ou toute autre technique dont vous disposez de bases solides. Vous serez assuré de recevoir beaucoup plus que de l’argent, mais du plaisir et également de nouvelles connaissances, car les locaux auront sûrement aussi des choses à vous dire ou montrer.

Donner des cours de développement personnel

Les touristes, quand ils viennent dans un endroit, cherchent à diversifier leurs activités au maximum en pensant toujours à soi d’abord. Profitez de la situation pour donner des cours de développement personnel, à travers des échanges, du yoga, de la méditation et par d’autres techniques, etc. Le but est de vous faire de l’argent grâce à cette passion, dont le fruit sera encore plus bénéfique pour votre auditeur.

Figurer ou même jouer dans des films ou séries locaux

Il se peut que vous arriviez à destination au moment où le tournage d’un film ou d’une série se prépare. On pourrait alors avoir besoin de vous pour y figurer et parfois même pour y jouer un petit rôle. Ce sera pour vous une expérience de plus et une autre occasion de gagner quelques billets. Qui sait si ça a toujours été votre rêve d’apparaître un jour sur ce genre d’œuvres. Et dans le cas où on ne vous remarque pas, vous pouvez toujours aller proposer directement vos services.

Fruitpicking

La cueillette des fruits est un moment auquel l’effectif doit être plus que boosté dans les entreprises agricoles, notamment les fermes bios. Elle dure à priori pendant une à quelques semaines selon la taille du terrain, du nombre d’arbres fruitiers et du temps qu’il fait, faisant que les fruits mûrissent ensemble ou à différents moments. Tout le monde, ou presque, d’ailleurs, peut accomplir cette tâche. Sachez que vous aussi, vous pouvez participer même si vous êtes un touriste tout simplement. On vous paiera comme les autres, avec du cash, l’hébergement ou les repas.

Opter pour le visa-travail

Si vous avez prévu de faire de longs voyages ou encore si vous choisissez un pays qui propose les visas-travail, vous aurez la possibilité de rester jusqu’à 12 mois pour travailler dans le poste de votre choix, à condition que vous ayez réussi aux entretiens et aux tests s’il y en avait. Vous pouvez commencer avant votre départ votre recherche d’emploi. Le Canada, l’Australie, Singapour, la Corée du Sud et le Japon sont parmi ces pays.

Travailler dans une auberge de jeunesse

Ce genre d’établissement cherche très souvent des gens de passage pour booster leur équipe. Ils sont prêts à échanger quelques heures de travail contre une partie de votre pension contre un repas de la journée ou même parfois un peu d’argent de poche. L’auberge en question fera également des économies de cette manière. Le travail ne sera pas difficile. Vous apprendrez, vous ferez des rencontres et vous vous amuserez.

Travailler dans un hôtel

Les hôtels, en très grand nombre dans les destinations touristiques. Alors, si vous avez eu cette chance d’y partir en vacances et que vous avez envie de travailler en voyageant, vous pouvez postuler dans ce genre d’établissements, comme serveur, réceptionniste ou autre. Vous serez bien payé, vous multipliez vos expériences et passerez sûrement de moments merveilleux.  Imaginez aussi que vous tombez là où une célébrité que vous admirez va y faire un séjour.

Devenez barman ou serveur

Ce genre de travail se fait généralement par passion. Or, ce ne sont pas les bars qui vont manquer là où vous allez. On en voit partout. Alors, si vous acceptez de faire un peu de porte-à-porte à ces endroits pour proposer votre service ou de guetter les affiches, vous pourrez rapidement tomber sur une offre alléchante. Ce sera la fête tous les soirs pendant les vacances, quoi de plus beau?

Autres petits boulots manuels

Si vous avez quelques talents en coiffure, en maquillage ou en décoration, vous pouvez facilement trouver une occupation. Trouvez un local et sortez votre pancarte, après avoir réglé les détails administratifs pour légaliser votre activité bien sûr si nécessaire. Les massages aussi sont très prisés dans les villes touristiques.

Faire du gardiennage de maison

Vous rêvez d’un long voyage ? Il vous convient dans ce cas d’avoir une maison où loger au lieu de dormir à l’hôtel, car vous risquez alors de dépenser une fortune en matière d’hébergement. Mais toutefois, une maison aussi se loue. Seuls les bénévolats ont plus de chance d’être logés. Mais ne désespérez pas, il y a toujours une solution à tout problème. Le vôtre serait alors de trouver une famille qui va quitter leur maison aussi longtemps que vous et qui aurait donc besoin d’un gardien. Donc, eux ils partent et vous, vous occupez de la maison en travaillant comme gardien. Votre salaire sera la plupart du temps d’une autre nature, souvent votre hébergement au lieu d’argent.

Travailler comme « guide touristique »

Les opérateurs et agences de voyages sont aussi très nombreux dans les destinations touristiques, tout comme les hôtels. Ils sont en perpétuelle recherche d’accompagnateurs pour répondre aux accroissements des besoins. Les guides qui ont été formés pour ça ne suffisent plus, alors, ils sont prenants si vous voulez ce genre de travail et êtes prêts à y rester au moins une année. Les généreux pourboires que vous obtiendrez souvent compléteront votre maigre salaire.

Faire du freelance en ligne

Les travaux en freelance ont beaucoup évolué dernièrement, de façon à permettre à tout un chacun de trouver sa part. Vous pouvez par exemple faire des rédactions pour des sites internet, vous occuper de leurs graphiques, créer des logos, faire de la saisie, du travail administratif ou commercial, tout ça depuis là où vous passez vos vacances. Il vous reste de nombreuses autres possibilités, dans lesquels vous pourrez trouver quelque chose dont vous êtes capable.  Les seules conditions seraient de posséder un ordinateur, idéalement un portable, et d’une connexion internet fiable. Ne désespérez pas si vous avez un téléphone ou une tablette, car ils peuvent également suffire dans bien des cas, comme quand ce qu’on vous demande est de prendre des photos ou de regarder des publicités sur le Net.

Vendre ses photos de voyage

Sachez que cet investissement peut être tout aussi porteur si vous avez un talent en photographie. Vous découvrez des coins extraordinaires, vous y prenez du bon temps et prenez quelques photos. Après vous les mettez à vendre sur internet, dans les plateformes spécialisées, et le tour est joué. Les photos se vendent à quelques euros l’une. N’est-ce pas merveilleux que de se faire payer pour son propre plaisir?

Vendre des objets collectionnés durant les voyages

Vous trouverez sûrement des objets locaux intéressants et originaux, vendus de surcroît à un très bon prix. Vous penserez tout de suite aux bénéfices que vous pourrez faire en les revendant. Heureusement pour vous, il existe aujourd’hui plusieurs plateformes sur Internet qui vous permet de vendre des biens. Et rien ne vous empêche de commencer même si vous êtes encore en voyage, à condition que vous soyez sûr de trouver des services postaux efficaces qui pourront les acheminer en temps voulu à vos clients.

Écrire son propre blog

N’avez-vous pas vous aussi constaté que la plupart de ce dont vous pourrez faire comme travail pendant votre voyage sont plaisants. Parmi eux, vous avez aussi la possibilité d’alimenter un blog, votre blog. Comme quoi, vous tirez du plaisir quand vous racontez vos périples aux autres, vous pouvez en profiter pour montrer vos récits à vous proches. Le plus intéressant reste le gain que vous pourrez faire grâce à ce blog, et cela peut se faire selon diverses manières. Sachez qu’il n’est pas obligatoire que ce soit un site de voyage, bien au contraire, vous avez un choix exclusif sur le sujet. Vous faites d’une pierre trois coups en travaillant, voyageant et traitant d’un sujet qui vous passionne en même temps. Vous pouvez notamment faire apparaître uniquement des aperçus de vos articles au public et réserver le contenu entier à ceux qui s’abonnent à votre blog.

Proposer des refontes de site web

Les hôtels, les restaurants, les parcs et d’autres établissements de ce genre possèdent souvent leur propre site internet afin d’attirer les étrangers. Mais souvent, ils sont construits à la va-vite à défaut d’homme compétent. Vous pouvez alors proposer de les refaire si c’est de votre domaine afin de gagner de l’argent. Par ailleurs, avec les CMS, même les non-informaticiens peuvent arriver à créer des sites Internet. Une épaisse liasse vous attend si vous réussissez.

Vendre des livres

La vente de livres sur Amazon peut s’avérer être une efficace rentrée d’argent. C’est tout à fait porteur si vous êtes doué en rédaction et si vous avez des histoires palpitantes à raconter ou des formations à donner dans un domaine intéressant. Vous pourrez d’ailleurs embaucher quelqu’un pour faire la rédaction, le but étant que ça soit attirant. Vos lecteurs s’en délecteront et attendront alors toujours une suite. Ça vous servira en même temps de motivation pour voyager si c’était le sujet, ou pour approfondir encore l’art dans lequel vous aviez consacré votre temps et votre énergie. La cuisine, la musique, le commerce sont autant de sujets qui suscitent à chaque fois beaucoup d’intérêts.

Publier des vidéos sur YouTube

À part les photos et les livres, les vidéos peuvent aussi vous faire gagner une coquette somme d’argent, à l’instar du célèbre site YouTube qui vous paie quand votre site atteint des centaines, des milliers, voire des millions de vues. Alors, concoctez pour les internautes des vidéos dignes de retenir leur attention durant vos voyages et vous y gagnerez autant qu’eux. Vous pourrez peut-être filmer des parties de votre parcours, faire un reportage sur les coutumes de votre lieu de vacances, faire de l’humour, filmer des expériences aussi instructives qu’extraordinaires, par exemple vos singles tracks en vélo sur des chemins intéressants. Bref, tout dépendra de la qualité de vos vidéos.

Travailler à distance

Certains postes sont susceptibles d’être occupés même à distance, grâce notamment aux outils en ligne qui permettent entre autres de stocker et partager des documents pour les ouvrir et modifier à n’importe quel moment, et à n’importe quel endroit. Internet offre également la possibilité de faire des réunions par visioconférence ou en audio seulement, chaque fois qu’on en a besoin. En outre, vous pouvez toujours utiliser les mails et les réseaux sociaux, professionnels ou non, pour communiquer avec votre boîte.

Acheter des actions en bourse

La bourse peut être une source d’argent très bénéfique si on sait l’exploiter.  Elle peut également vous permettre de gagner votre vie tout en voyageant. Néanmoins, il faudra avoir de solides connaissances en la matière avant de commencer. Et vous pouvez toujours léguer tout le travail à un coursier et vous contenter d’embaucher vos dus. Le day-trading est encore plus rapide puisqu’au bout de la journée, vous pouvez récolter ce que vous avez gagné durant cette même journée. Mais il faut savoir que c’est toujours risqué, car bien que des paramètres puissent favoriser un probable gain, la roue peut tourner à un moment donné. C’est un jeu de tout ou rien, alors si vous n’avez pas de surplus suffisant dans votre budget, il ne vous pas vous aventurer sur ce terrain.

Partir vivre à l’étranger: 25 bonnes raisons de le faire

partir vivre à l'étrangerQui n’a pas eu déjà l’envie à un moment de sa vie de partir vivre à l’étranger?

Sans plus tarder, voici 25 raisons de quitter son pays pour aller vivre ailleurs. Découvrez pourquoi les autres l’ont fait et pourquoi vous aussi vous le ferez.

Découvrir d’autres horizons

Le monde est grand, les paysages sont à chaque fois différents. Alors si vous avez l’âme d’un voyageur et l’esprit à la fois curieux, ouvert et libre, vous aurez sûrement envie de découvrir d’autres terres. Vous y construirez de nouvelles expériences et vous ferez de nouveaux souvenirs.

Climat

On a toujours une préférence, soit on résiste mieux au froid soit on aime plus la chaleur. En tout cas, il y a dans le monde une grande variété de climats, dont l’un d’entre-deux vous sied sûrement plus que tous les autres. Si vous tenez une grande importance au climat, logiquement il fera partie des raisons qui vous donneront envie de partir ailleurs à l’étranger.

Sécurité

Vous habitez dans une zone de guerre ? Vous êtes inquiet pour votre maison et même pour votre personne, car la sécurité est un manque dans ton pays ? Ce serait très normal de votre part de vouloir rechercher du calme ailleurs. Dans la vie, on veut tous pouvoir dormir sur ces deux oreilles chaque nuit et pouvoir se balader à son aise dans les routes sans qu’il faille toujours douter des autres passants pour ce qu’ils peuvent vouloir vous faire ou pour ceux qu’ils ont avec eux.

Carrière professionnelle

Chacun d’entre nous a ses propres ambitions concernant sa carrière professionnelle. Cette raison peut être suffisante pour vous amener à quitter votre pays, probablement parce que la filière que vous avez choisie n’est pas encore très avancée et manque de débouchés, ou simplement parce qu’ailleurs les opportunités sont plus nombreuse, car son étendue est plus importante. Sinon, ce serait le niveau de salaire qui vous attire ou encore les conditions de travail. Les plus ambitieux recherchent eux les grandes entreprises internationales pour bénéficier d’un certain prestige et permettre la réalisation d’un rêve.

Carrière sportive

Vous êtes en passe de devenir un grand sportif ou voudrez le devenir. Partir vivre à l’étranger vous permettra sans doute de vous perfectionner dans un endroit où votre potentiel est pleinement développé et où il y a de grands clubs. Si vous voulez le pratiquer dans les règles de l’art, il vous faudrait un pays qui possède de nombreux licenciés et des entraîneurs ou professeurs reconnus, brefs qui sont de vrais professionnels.

Études

Les études amènent chaque année des milliers de jeunes et de moins jeunes à l’étranger. Ils auront alors l’occasion d’intégrer de meilleures écoles ou de percer d’autres niveaux pour d’autres diplômes. L’intérêt est compréhensible vu que les diplômes délivrés dans tel ou tel pays leur permettront de percer plus dans l’international, ou dans d’autres parce que leur propre pays ne peut encore délivrer le diplôme qu’il recherche. Dans de nombreux cas, c’est l’école même qui correspond à leur métier qui n’existe pas. Il y a des tonnes d’autres raisons, comme les bourses que délivrent annuellement de nombreux pays.

Qualité de vie

La qualité de vie est un luxe à laquelle n’a pas droit une grande majorité de personnes dans le monde. Ceux qui aspirent à cette vie auront indubitablement des arguments de fer pour quitter leur pays pour un autre. Ils recherchent la propreté, le bien-être quotidien, etc. Ils ont raison et les statistiques le démontrent, que dans certains pays il fait mieux vivre et que le bonheur est un peu plus facilement accessible. Vous y serez tranquille, avec tout le temps l’air frais et le stress en moins.

Écologie

Vous voulez mangez des fruits bio et des légumes frais chaque jour ? S’agit-il d’un luxe que vous ne pouvez accéder dans votre pays ? Pensez à réétudier la question en prenant un autre pays qui travaille plus sérieusement ce cas, où qui vit déjà ainsi par nature.

Sinon, est-ce que vous êtes militant pour la préservation de l’environnement et que vous trouvez qu’un pays est plus en faveur de ce à quoi vous luttez ardemment, le choix est peut-être déjà fait à propos de l’endroit où vous aimerez vivre. Ce sera où vous pourrez vivre de façon plus écologique, et avec des gens qui pensent comme vous et qui militent avec vous. Tout au contraire, vous pourrez avoir choisi votre destination pour pouvoir sensibiliser vos semblables à protéger la terre et la nature.

L’amour des animaux

Certaines personnes sont passionnées par des animaux, précisément par certaines espèces animales. Cette raison a déjà pousser des milliers de gens à s’embarquer dans une autre dimension sur terre, là où ils pourront les côtoyer au quotidien, les protéger de leurs prédateurs et les aimer en tant que leur deuxième famille. Vous faites peut-être partie du lot, ou prochainement. On ne cache pas que quelques-uns ont pour de bon abandonné leur vraie famille pour ces animaux dont ils chérissent à en mourir.

Coût de la vie

Bien sûr que la vie a un coût et dans certains coins du globe, elle est très chère. Les taxes, les impôts, bref tout ce qui revient à l’État peuvent également y être très élevées. C’est là que vous prenez votre machine à calculer pour compter ce que vous pourrez gagner dans un pays qui ne fait pas partie de cette catégorie, et ce que vous dépenserez chaque mois ou dans l’année. Le bénéfice que vous ferez serait une grande motivation car enfin vous aurez peut-être le moyen de faire votre tour du monde ou de vous acheter ce dont vous avez toujours rêvé.

Santé

La santé doit toujours figurer au centre des préoccupations du genre humain. Alors, si plusieurs critères font que votre pays actuel vous n’avez pas cette opportunité de vivre en bonne santé au quotidien, à cause par exemple de la pollution ou du climat, vous avez l’option d’habiter ailleurs. Dans certains cas, certaines personnes ont à vivre avec une maladie et que là où ils sont, ils ne peuvent bénéficier du soutien ou même des traitements dont ils ont besoin : les médicaments sont peut-être très chers ou n’existent pas.

Se rapprocher de ses proches

Vous en avez assez de vivre loin de vos proches ou de votre amoureux ? La solution serait, ne pensez-vous pas, de partir vivre à l’étranger ? Comme ça, vous vous débarrasserez de cette distance qui vous fait souvent du mal et pourrez être à l’heure dans les moments importants de leur vie ou de la vôtre.

Ambitions et rêves

Vous avez toujours eu envie de vivre dans tel ou tel pays? Et bien qu’est-ce qui vous empêche de faire le pas ? Vous faites fixation sur ce pays depuis des années, mais vous n’osez pas ? Beaucoup ont réalisé leur rêve, alors tentez votre chance pour faire pareil.

Envisagez d’avoir des ambitions et des rêves peut impliquer que vous aurez plus chance de les réaliser ailleurs qu’ici chez vous. Dans ce cas, la réponse est toute faite, car la vie mérite d’être vécue proportionnellement avec nos rêves. Soyez fou et partez vers la bonne destination.

Recherche de liberté

La liberté est dans certains pays une valeur qui fait envier du monde. Or, chacun de nous a des rêves de liberté : que ce soit d’opinion, de choix de vie, la liste s’allonge infiniment. Alors si vous voulez sentir cette vraie liberté et pouvoir mieux agir en conséquence selon votre philosophie et vos concepts, sauvez-vous de là où vous êtes actuellement.

Avancée technologique

Les avancées technologies sont plus fulgurantes dans certains pays plus que dans d’autres alors que l’engouement à ces perles des temps modernes s’étend de plus en plus. De nombreuses personnes, majoritairement geek, pourront alors être amené à venir y habiter. Ils seront alors tout prêt pour les sorties de nouvelles trouvailles pour être les premiers à en profiter, ils seront toujours à la page sur le sujet, et pourront même participer à l’avancée de ce secteur. L’avenir de ce dernier est d’ailleurs encore très prometteur sur du très long terme. À vrai dire, il domine tout le reste.

Politique

La politique figure au centre de la préoccupation d’un grand effectif d’entre nous. Et il y a des fois où celle-ci ne concorde en rien à leur conviction au point qu’elle nuise à leurs affaires, à leurs familles, au développement qu’ils veulent apporter dans leur milieu, qu’il s’agisse de la politique intérieur, la politique étrangère ou tout autre genre de politique. Certains font alors le choix de partir vivre ailleurs pour se libérer de cette contrainte et agir ou exercer selon leurs visions des choses. Ainsi, ils pensent pouvoir accomplir de grandes choses.

Culture

La culture est une grande richesse pour son pays. Et en plus de faire la fierté de son peuple, elle attire souvent des gens venus d’ailleurs qui sont alors prêts à abandonner leur pays ainsi que leurs mœurs pour vivre en adéquation avec cette culture. L’occasion se présente lorsqu’une personne pense que telle ou telle culture concorde mieux avec ses idéaux et sa vision du monde. Et quand cette personne est séduite, elle voudra à tout prix faire partie de ce monde différent du sien en commençant par allez vivre dans le pays concerné. Vous aussi avez-vous un tel attrait avec une certaine culture?

Langues

Les langues, elles sont nombreuses et passionnantes. Elles nous séduisent surtout par les intonations. Souvent donc, dès la première écoute, on en tombe amoureux. Ce genre de passion se fait insistant pour certains, les poussant ainsi à changer absolument de pays. Il y aussi les innombrables dialectes entre autres.

Religion

Le phénomène des différends religieux entre les diverses croyances n’a pas entièrement disparu. Alors, si vous ne pouvez pas pratiquer librement votre religion par ce que votre communauté est minoritaire ou par ce qu’on ne vous accepte pas vraiment, vous serez certainement partir vivre à l’étranger.

Lois

Les lois ne sont pas les mêmes partout dans le monde. Alors, dès qu’une de ces lois nous empêche de vivre comme on l’entend, comme quand elle nous empêche de nous marier à notre moitié ou de mettre à exécution une décision importante et personnelle, on pense tout de suite à partir vivre ailleurs. Beaucoup l’ont déjà fait.

Investissement

Les investisseurs sont prêts à tout, notamment s’ils vont y mettre une somme d’argent importante. Ici, il y a les terres agricoles les plus productives pour telle ou telle culture. Là, il y a le pétrole, les pierres précieuses et autres richesses sous-verres. À d’autres endroits, on trouve les élevages marins, etc. Les affaires donc peuvent vous amener à quitter votre pays pour investir ailleurs. Pareil pour les entrepreneurs qui décident d’exporter la main d’œuvre là où les prix sont compétitifs, là également où les taxes sont moins onéreuses.

Si vous voulez par exemple investir dans des grands crus comme on n’en produit pas chez vous, vous aurez à choisir un meilleur endroit, des terres qui peuvent vous offrir le meilleur des vignobles et qui produisent naturellement du goût et du parfum pour votre vin.

Voyage à Cuba: « rien d’inclus »!

Le capitole de la havane a Cuba

Avec le froid infernal qu’il a fait au Québec cet hiver, un voyage dans le sud s’imposait. J’ai choisi Cuba pour sa proximité, son histoire et les recommandations reçu de mes compères de voyage lors de mon tour du monde l’année dernière.

Au Canada, Cuba est bien connu par les fanatiques de plage et de chaleur. Les formules tout incluses au sein des stations balnéaires telles que Varadero ou Cayo Coco représentent certainement plus de 95 % du tourisme.

Pourtant, les plages de Cuba ne sont qu’une infime partie de ce que peut apporter comme expérience ce pays aux voyageurs.

Se loger chez l’habitant: « les casas particulares »

Jamais je ne me serai autant imprégné d’une culture ailleurs qu’à Cuba. Les casas particulares (chambres chez l’habitant avec repas en option) demeurent le meilleur moyen de s’immerger dans le quotidien des Cubains.

Certes, au tout début, vous sentirez que l’intimité que peut offrir un hôtel est moindre, mais vous constaterez rapidement l’énorme richesse d’y séjourner.

Conséquence de la révolution communiste

Cuba est un pays à part entière. L’histoire de la révolution communiste et l’embargo mené par les États-Unis depuis le début des années 60 font de cette région des caraïbes un lieu authentique à visiter sur terre.

En effet, les voitures anciennes et les marchands de pains qui déambulent dans les rues, l’absence de multinationale, les épiceries à moitié vides ou l’architecture ancestrale (souvent en piètre état) démontrent que l’économie de Cuba stagne depuis plusieurs dizaines d’années, mais ironiquement c’est ce qui lui donne du charme et de l’unicité.

La nourriture à Cuba

On dit souvent que la nourriture y est mauvaise et qu’il est difficile de bien y manger. Je confirme les dires. Toutefois, il existe un nombre grandissant de restaurants tenus par des particuliers (aussi nommé paladares) qui offrent un menu et des repas très intéressant.

Mes premiers jours ont été difficiles à ce niveau. J’ai été surpris de voir que les Cubains appréciaient autant le fastfood tels que les pizzas, les hamburgers, les sandwichs jambon fromage ou même la crème glacée.

Avec un peu de persévérance, vous trouverez de bons restaurants dans toutes les villes. C’est également ici que les guides de voyage prennent tout leur sens.

Internet à Cuba…

Et puis n’attendez pas d’être sur place pour y effectuer vos recherches sur internet, puisque le WiFi est quasi inexistant sur l’île complète, outre à l’intérieur des quelques hôtels luxueux appartenant à l’état ou les très bondés centres de télécommunication Telepunto.

Pour quelqu’un qui utilise Internet quotidiennement, voyager semblera plus difficile ici que n’importe ou ailleurs sur terre (et encore plus pour un digital nomade comme moi!) Peu d’entreprises possèdent un site internet à Cuba et à l’heure où j’écris cet article il est toujours impossible de réserver des chambres chez les habitants ou à l’hôtel via Internet.

Voyager à Cuba demande de la patience et de la persévérance, mais une fois qu’on s’est accoutumé à ses différentes difficultés, il devient un plaisir d’y séjourner.

Température, sécurité et pauvreté à Cuba

La température des caraïbes est à mon avis la meilleure au monde et Cuba est sans le moindre doute le pays le moins dangereux de l’Amérique latine et un des plus sécuritaires au monde. Ce sont là deux qualités que très peu de régions du monde possèdent.

De plus, les Cubains sont en générale sympathique et très ouvert d’esprit. Bien que beaucoup sont peu souriants et semblent ennuyés par la vie (plus particulièrement les travailleurs du service à la clientèle), rappelez-vous que le salaire moyen est de 20 $ par mois pour des semaines de travail dépassant souvent les 60 h. Les Cubains sont pauvres, très pauvres, et un deuxième travail au noir est souvent nécessaire pour survivre.

Mettez-vous à leur place et ne jugez pas trop rapidement comme je l’ai fait à mes premiers abords. Relativer nous permet souvent de mieux comprendre les choses…

J’ai adoré Cuba, plus particulièrement La Havane qui fut un véritable coup de coeur. J’y retournerai bientôt et je vous conseille d’en faire de même puisqu’à l’heure actuelle les choses changent très rapidement à Cuba. Surtout depuis que Raoul Castro a pris les rênes du pays, il y a 5 ans.

Le visage de Cuba se transforme chaque mois et son authenticité risque de s’effriter rapidement si la venue des Américains se concrétise.

Vivez la vraie expérience cubaine pendant qu’il en est encore temps!

Voitures anciennes à Cuba

L’embargo est responsable de l’omniprésence des voitures anciennes à Cuba

salle entrainement cuba

Cette petite salle d’entraînement installée sur le toit d’une maison, construite à partir de simples morceaux de bois et de briques ainsi que de vieilles pièces industrielles, démontre à quel point les cubains ont la la capacité de tout transformer à partir de rien.

plage_santa_maria_cuba

La merveilleuse plage de Santa Maria à proximité de La Havane, une excellente alternative à Varadero.

Sia Kara, un superbe restaurant/bar de La Havane tenu par un français fort sympathique et un cubain. Essayez les brochettes!

malecon_havane

Le malecon de la havane qui sillonne la mer sur 8 km. Allez-y pour le coucher du soleil!

rue trinidad cuba

Trinidad: un « must » de Cuba. Je m’aurais étrangement cru dans la ville d’Antigua au Guatemala.

casa particulares cuba

On retrouve toutes sortes de casas particulares à Cuba.

champs de tabac à vinales

Un voyage à Cuba ne serait pas complet sans une balade dans les champs de tabac à Vinales…

222 jours après être parti faire le tour du monde, je rentre à la maison!

avionLe 30 octobre 2013, je quittais mon pays pour faire le tour du monde après avoir tout plaqué. À la suite de mes 222 jours de voyage, 19 pays visités et 83 063 km parcourus, je dresse le voile sur cette aventure incroyable et rentre à la maison.

Durant ce voyage, j’ai rencontré de nombreuses personnes qui sont parties faire le tour du monde. Des personnes passionnées et déterminées. Des personnes accrochées à leur rêve. De véritables fanatiques de voyage.

Ces personnes, elles avaient toutes trois points en commun.

  • Elles avaient un rêve à réaliser.
  • Elles avaient une passion : le voyage.
  • Elles avaient le courage et la détermination de réaliser leur rêve.

En outre, une autre similitude était propre à ces globes-trotteurs.

La majorité avait économisé durant plusieurs années pour réaliser leurs rêves. La plupart rentreront les poches vides pour retrouver un boulot, économiser et partir de nouveau.

Je me sens privilégié de pouvoir voyager grâce à mon business Internet. Vraiment.

C’est un mode de vie que très peu ont la chance d’avoir et qui me permet d’être plus libre que n’importe qui. J’ai pu le constater à plusieurs reprises durant mon voyage.

Je peux continuer à voyager comme bon me semble et pour toujours.

Malgré tout, j’ai pris une décision : celle de rentrer à la maison.

Pourquoi? Parce que j’ai besoin de faire un bilan, parce que j’ai envie de revoir mes amis et ma famille, parce que j’ai besoin de me poser pour plusieurs mois, mais aussi parce que l’été bat son plein au Québec à l’heure actuelle.

Le moment est donc idéal pour retourner chez moi.

Qu’en est-il de la destination de mes rêves? (lire cet article pour les détails)

Je ne l’ai pas (encore) trouvée. C’est peut-être parce qu’elle n’existe pas.

Certes, j’ai voyagé dans des pays que j’ai adorés tels que la Colombie, l’Argentine, l’Afrique du Sud ou la Thaïlande, mais au point d’y vivre? Je n’en suis pas encore sûr. Du moins, ce dont je suis sûr, c’est que j’aurai besoin d’y passer beaucoup plus que quelques jours ou quelques semaines pour prendre une décision comme celle de m’y installer pour de bon. Et puis, jamais je n’aurai cru dire cela, mais il y a plein de choses dont je m’ennuie du Québec. Force est de croire qu’il faut parfois partir très longtemps pour s’ennuyer des choses qu’on banalise en temps normal.

Pour le moment, je regarde en arrière avec le sourire sur l’expérience la plus intense de mon existence.

Je n’en ai jamais parlé à personne, mais lorsque j’ai pris la ferme décision de partir et que je me suis pleinement engagé, eh bien, il y a eu un moment où… j’ai eu terriblement peur.

En effet, j’étais arrivé à un moment fatidique de ma vie ou j’avais une décision importante à prendre. Le genre de décision qui impacte votre vie pour toujours. Une décision qui allait soit arrêter de me faire croire en mes rêves, ou qui au contraire, allait me pousser à en réaliser davantage.

Mon intuition l’a emportée sur la raison. J’ai donc décidé de prendre la voie la plus excitante, mais également la plus insécurisante.

J’ai eu peur du danger et de tous les risques qu’implique un tel voyage, peur de me retrouver seul, peur de regretter les décisions que j’avais prises et j’en passe.

À un certain moment, je suis devenu tellement froid à l’idée de faire ce voyage que j’ai perdu l’envie de partir.

Mais il était trop tard…

J’avais déjà tout vendu, tout donné, tout délaissé… Je ne pouvais plus faire marche arrière.

J’imagine que c’était dû à l’effet de l’étau qui se referme contre soi; un sentiment qu’on peut aussi ressentir lors d’une période de grand stress telle que les jours qui précèdent une opération chirurgicale importante ou une entrevue de carrière décisive.

Vaincre mes peurs pour vivre mon rêve en aura-t-il valu le coup? Plus que jamais.

Ce sont presque huit mois au total de voyage autour du monde;  les huit mois les plus étincelants de ma vie.

Ce fut un concentré de vie à tous les niveaux.

Pour dire la vérité, j’aurai probablement fait plus de rencontres fascinantes, vues de choses splendides, vécues d’expériences intenses et d’anecdotes complètement folles durant ces 222 jours de voyage qu’au cours de toute ma vie.

J’aurai vécu les huit plus beaux mois de ma vie, mais j’aurai réalisé également beaucoup plus.

  • Ce voyage m’aura permis de me faire de nouveaux amis extraordinaires aux quatre coins de la planète avec qui je garde contact.
  • Ce voyage m’aura permis d’apprendre une nouvelle langue et de pouvoir communiquer aisément avec les Espagnols pour toujours.
  • Ce voyage m’aura permis de renforcer ma confiance en moi, d’augmenter mon intuition, de mieux gérer l’inconnu et de savoir agir même dans le doute.
  • Ce voyage m’aura permis de développer et d’accroître le chiffre d’affaires de mon entreprise à un nouveau sommet, même en n’y travaillant que 5 à 10 heures par semaine.
  • Ce voyage m’aura permis de me connaître davantage et de répondre à des questions que je me posais depuis un trop grand nombre d’années; des questions dont je n’arrivais pas à trouver la réponse peu importe le temps et l’effort que j’y consacrais.
  • Ce voyage m’aura ouvert l’esprit plus que jamais et m’aura fait prendre conscience que tout est possible et que tous mes futurs rêves sont accessibles.

Ce voyage a été un cadeau,  une révélation,  une véritable thérapie. Et je ne peux faire autrement que vous recommander d’en faire de même.

mon-tour-du-monde

Le secret, c’est de commencer à vous engager petit à petit même si vous n’y croyez pas, même si vous pensez que c’est trop fou, même si vous croyez que vous n’avez pas les couilles pour le faire.

Si ce n’est pas faire le tour du monde qui vous emballe, alors engagez-vous d’une autre manière dans ce qui vous tient le plus à cœur.

Il n’est jamais trop tard pour vivre vos rêves les plus fous peu importe où vous en êtes dans votre vie actuellement. L’âge est une fausse excuse, l’argent aussi.

Il y a toujours un moyen de parvenir à ses fins lorsqu’on le veut vraiment.

J’y suis parvenu.

Vais-je m’arrêter ici? Certainement pas.

Je ne peux vivre sans avoir de projets, d’objectifs et de buts à réaliser. C’est ce qui m’anime, me motive et me rend heureux.

Déjà faut-il savoir ce qui vous rend heureux.

J’y ai réfléchi longtemps durant mon voyage.

C’est pourquoi j’aurai toujours de nouveaux projets, et ce, jusqu’à la fin de mes jours.

Une chose est certaine, je peux fièrement vous dire aujourd’hui que je quitterai un jour ce monde avec peu de regret puisque j’y ai vécu mes plus grands rêves.

Et vous, pouvez-vous en dire autant?

Singapore, Hong Kong, Tokyo et compagnie: le monde à l’envers!

victoriapeak hongkongPlus de 7 mois se sont écoulés depuis que j’ai tout abandonné pour partir faire le tour du monde.

Je me retrouve aujourd’hui à l’autre bout du monde.

Pour la première fois, le décalage horaire du pays dans lequel je me retrouve atteint son apogée : 12 heures de différences avec mon lieu de résidence habituel.

Les communications de vive voix avec mes proches se font de plus en plus rares.

Les actualités de mon pays commencent à défiler au compte goutte qu’à partir de très tard le soir.

Le prix de fermeture de mes actions en bourse n’est disponible que tôt le lendemain matin.

Non seulement le décalage horaire me déboussole, mais les coutumes, langues et technologies me projettent dans l’au-delà.

Singapore : multiculturalité et architecture

singapore architectureAprès avoir passé près de 2 mois dans l’Asie pauvre (i.e. : l’Inde, la Thaïlande et le Vietnam), je me suis envolé pour Singapore, un pays riche qui se démarque par son architecture osée et son côté multiculturel hors norme.

Je m’y suis senti mieux que jamais. La température plus douce, la propreté, la convivialité des déplacements et l’absence de criminalité ainsi que de vendeurs insistants en sont parmi les principales raisons.

Singapore est une ville moderne au sein de laquelle on peut retrouver plusieurs quartiers de différentes ethnicités tel que la petite Inde, le quartier chinois et un marché arabe.

On y retrouve aussi l’impressionnant hôtel Marina Bay Sands, Gardens by the bay et les deux dômes de verres lesquels sont des constructions aux styles futuristes qui défient les plus récentes créations de Dubaï.

La plupart des visiteurs y séjourneront d’une à trois journées, le temps de visiter ses quelques attractions.

Hong Kong : gratte-ciels, finance et luxe

Hong Kong pour sa part se démarque part sont architecture construite sur la verticale. Elle est d’ailleurs la ville qui détient le plus grand nombre de gratte-ciels au monde. Cette ville représente le cœur financier d’Asie. Le véritable « Wall Street » de l’orient.

J’ai été frappé par la simplicité d’y voyager, mais également la richesse qui y émane.

voitures_luxes_hongkongÀ vrai dire, de toutes les villes que j’ai visitées, Hong Kong est probablement celle ou j’aurai vu le plus de magasins de luxe, que ce soit pour la vente de voitures, de montres ou de vêtements de marques prestigieuses.

J’adore les grandes villes telles que Miami, Buenos Aires ou Madrid. Hong Kong en fait désormais partie. Elle m’aura procuré cette agréable sensation de me retrouver pendant un instant dans la ville de New York.

Japon : langue, coutume et extravagance

Après avoir séjourné dans la ville la plus conviviale, simple et facile à visiter, je suis débarqué au Japon avec une tout autre opinion.

L’anglais est très peu parlé au Japon, les indications de la langue de Shakespeare sont également très rares et la quasi-totalité des banques japonaises n’est pas compatible avec les cartes canadiennes.

C’est presqu’à croire qu’il faut comprendre le Japonais (ou l’être) pour voyager dans ce pays…

C’est la première fois qu’on me parle constamment en Japonais lorsque je vais à l’épicerie ou que j’achète de quoi au dépanneur du coin. On me fait littéralement la conversation, même si j’ai l’air d’un américain qui n’y comprend rien!

J’ai donc appris le Japonais. En 3 mots : konischiwa, sumimasen et arigato :)

Malgré tout, les Japonais sont très gentils. Ils essaieront de vous aider du mieux qu’ils le peuvent. Ils sont polis, respectueux et très ordonnés. Et ils ont également des coutumes, règles et mœurs qui bousculent mes plus grandes expectations.

ecolier_japonTout d’abord, tous les étudiants doivent porter un uniforme identique jusqu’à l’université (ça, vous le saviez peut-être déjà…)

Manger ou boire dans la rue est impoli, mais y boire des boissons alcoolisées ou y uriné n’est pas interdit.

Fumer dans la rue est prohibé, mais accepté dans de très nombreux restaurants!

Il est illégal de boire de l’alcool avant l’âge de 20 ans. Toutefois, il est possible d’acheter des boissons alcoolisées librement dans les machines distributrices qu’on retrouve un peu partout dans les rues.

Il existe différents types d’hôtels, cafés et restaurants (parfois un peu loufoque) au Japon.

  • Les cafés chats: ce sont des cafés où on se rend pour boire ou manger, mais plus particulièrement pour jouer et flatter les chats. Dans la même lignée, il y a les cafés lapins.
  • Les « maid » cafés: ce sont des cafés où on débourse pour avoir de la compagnie d’une jeune et jolie demoiselle. Un menu vous sera remis avec différents services tels que « jouer aux cartes », « tenir la main », « parler et être écouté », etc.
  • Les restaurants thématiques: ce sont des restaurants qui ont une vocation propre eux et qui plongent complètement le client dans leurs univers. Vous pourrez par exemple trouver le restaurant d’Alice aux pays des merveilles, un restaurant de vampire, de prisonnier, de ninja, de sumo et ainsi de suite.
  • Les « loves hotel »: c’est ici que les Japonais se retrouvent le temps d’une courte séance de sexe avec leur nouvelle conjointe ou aventurière pour une ambiance décontracté. Tous les thèmes de chambres d’hôtel et de chambre sont à votre portée : l’hôtel du père Noël, l’hôtel de Hello Kitty, la cave de Batman, etc.

La liste pourrait s’étendre longuement, mais ce court aperçu vous démontre vivement que les Japonais sont des gens à la fois créatif et unique en leur genre pour qui le divertissement prend une place très importante.

Si vous voulez en savoir davantage sur les lieux farfelus qu’on peut retrouver au Japon, alors je vous recommande jeter un coup d’oeil à cet article ou celui-ci.

Une visite au Japon ne peut que vous surprendre!

gardenbay singapore

Garden by the Bay à Singapore présente un spectacle de lumières tous les soirs!

domes singapore

Vue sur la ville extra-terrestre (Singapore) du haut de l’hôtel Marina Bay Sands.

marina_bay_sands

L’hôtel Marina Bay Sands en question…

big buddha hongkong

Le plus gros Buddha en cuivre au monde se trouve à Hong Kong.

machine distributrice tokyo

Les machines distributrices sont omniprésentes au Japon.

kinkaku-ji-templeLe Golden Temple à Kyoto, un des temples les plus visités de la ville.

bamboo forestLe forêt des bamboos à Kyoto.

fushimi_inari_shrineIl y a des milliers d’arcs (torii) au santuaire Fushimi Inari.

sushi plastiqueLes Japonais ont une drôle d’obsession pour les aliments en plastique. On en retrouve devant presque tous les restaurants pour présenter le menu.

shibuya intersection japonL’intersection Shibuya impressionne par le nombre de piétons qui y traversent en même temps.

skytree tokyo tower

Tokyo Skytree est la deuxième plus haute tour du monde après Burj Khalifa.

restaurant_japonais

J’ai rencontré Sho et Kosa, deux Japonais fort sympathique, lors d’une excursion en Bolivie. Quatre mois plus tard, lorsque j’étais de passage à Tokyo, nous nous somme vus de nouveau et avons passé une soirée mémorable. C’est la magie du voyage…

Partir en Thaïlande… ou au Vietnam!?

halong bay vietnamJe voyage à temps plein autour du monde depuis maintenant plus d’une demie-année.

Je me rends aujourd’hui à Singapore, le temps d’une courte escale de quelques jours pour partir de nouveau vers ma prochaine destination.

J’ai débuté mon voyage en Asie du Sud-est en Thaïlande, pays que j’avais déjà visité il y a quelques en 2011 (voir cet article).

J’y suis débarqué 3 ans plus tard avec le même enthousiasme.

J’adore la Thaïlande! C’est un endroit où je pourrais définitivement vivre.

Ce n’est pas surprenant qu’autant d’étrangers s’y établissent et qu’elle soit considérée comme une des destinations les plus touristiques du monde.

Les Thaïlandais sont parmi les peuples les plus gentils, courtois et souriants que j’ai eu l’occasion de rencontrer dans ma vie. Non seulement ils possèdent toutes ces qualités, mais en plus ils se mixent parfaitement aux étrangers, comme s’ils étaient nés dans la même famille. Ce sont aussi des gens avec qui on peut rigoler même si le langage est parfois une barrière. Ils ont un sens de l’humour sans égal!

Vous comprendrez qu’après mon traumatisant périple en Inde, mes 2 semaines passées en Thaïlande se sont révélées paradisiaques.

Plages, massages, restaurants et travail : 4 mots qui résument bien ce que j’y ai fait.

Départ pour le Vietnam!

J’étais supposé me rendre au Vietnam en autobus en passant par le Cambodge pour une visite au Temple d’Angkor (un des plus reconnus du monde).

J’avais le choix entre 25 heures d’autobus inconfortable et 10 jours de médicaments contre la malaria à consommer qui me donne la nausée ou un aller simple vers la même destination finale en seulement 1 heure et pour le même prix.  Je voulais vraiment voir ce temple, mais à quel point?

Voyager, c’est savoir prendre des décisions…

Lorsqu’on fait un voyage autour du monde, ce genre de décision déchirante, on en rencontre tous les mois, voir toutes les semaines. Et la réalité, c’est qu’il faut savoir prendre les meilleures décisions (parfois très difficiles) selon notre budget, le temps qu’on dispose, mais également selon nos envies.

C’est ce dernier critère qui l’emporte le plus souvent.

Le voyage évolue au fil du temps et les envies aussi.

Je suis donc arrivé à Saigon (Ho Chi Minh Ville) après un court voyage d’une heure depuis Bangkok.

Vietnam : le pays de la motocyclette

saigon ho chi minh villeIl y a 90 millions d’habitants au Vietnam et 37 millions de motocyclettes. Si on fait un calcul rapide, ça fait presque une motocyclette pour 2 habitants.

Le trafic de cette ville est monstrueux et y traverser la rue (n’importe quelle) est tout un défi!

Imaginez y conduire…

Les plus téméraires le font, mais trop souvent se blessent.

Vous ne manquerez pas d’offre de la part des taxis-motos au Vietnam. Ils se trouvent à tous les coins rues et pas seulement à Saigon! Plusieurs d’entre eux sont des hommes d’affaires polyvalents. Et puisque leur anglais est très basique, leur discours très verbalisé ressemblera à celui-ci :

« Taxi-moto!? No? Marijuana!? »

« Marijuana!? Nooooooo? Cocaïne!? »

« Cocaïne!? No? Boom, boom, miam miam!? »

Tiens, moi qui croyais que la drogue était très réprimandée au Vietnam.

D’ailleurs, je ne suis toujours pas sûr de la signification du terme « boom, boom, miam, miam » que j’ai beaucoup entendu à Nha Trang, mais si je me fis à leur langage non verbal très expressif, je suis à peu près convaincu que ça l’avait une connotation sexuelle ou un lien avec tous ces salons de massage douteux. À ce sujet, si vous avez envie d’un massage professionnel, je vous recommande de magasiner avec soin votre massothérapeute, car ici au pays de la plurivalence, n’importe qui peut improviser la profession qu’il souhaite, que ce soit chauffeur, coiffeur ou restaurateur.

J’ai vu à plusieurs reprises à Hanoï des hôtels qui s’autoproclamaient également agence de voyage, restaurant, épicerie et j’en passe.

De mon point de vue, beaucoup de Vietnamiens pensent que s’il y a de l’argent à faire, et bien, ils peuvent le faire.

Le tourisme est devenu une opportunité sans précédent pour les Vietnamiens. Le nombre de voyageurs qui visitent le Vietnam chaque année a explosé au cours des 20 dernières années.

Les prix un moins élevés que la Thaïlande, la stabilité politique, l’histoire, le climat, les plages et autres attraits touristiques font du Vietnam un endroit de plus en plus attrayant pour les touristes.

Et puis, quoiqu’un peu plus conservateur, ils sont tout aussi souriants et gentils que leur grand concurrent de l’ouest.

En conclusion, j’ai énormément aimé le Vietnam et ses habitants; presqu’au point de le recommander avant la Thaïlande.

La tombe de khai Dinh’s à Hue

 La tombe de khai Dinh’s à Hue

hoi an rivière

 Hoi An est la ville la plus charmante que j’ai visitée au Vietnam

canard vietnam

 Des canards qui s’apprêtent à prendre la route du marché…

plage nha trang vietnam

La plage de Nha Trang, une des plus belles du Vietnam

musee guerre vietnam

La guerre marquera à tout jamais les Vietnamiens

pho soupe vietnam

Le « pho » est une soupe populaire du Vietnam. Les rouleaux de printemps sont également une de leur spécialité.

pagoda  thien mieu vietnam

La pagode de Thien Mu à Hue

vietnamienne

Cette Vietnamienne voulait vraiment que je la prenne en photo (et que je lui achète des bananes.) J’ai accepté son offre :)

moto hanoi

J’ai attendu 15 minutes pour traverser cette rue… Les passages piétonniers sont tous complètement ignorés!

bus de  nuit vietnam

Les bus de nuits du Vietnam sont très abordables et modernes, mais une nuit à l’intérieur de celui-ci ne vous donnera pas l’envie d’en faire une autre.

vendeur halong bay

On trouve de tout sur Halong Bay : eau, bières, snack, cigarettes, etc. Évidemment, il y a une prime de distance à payer sur tous les produits, donc prévoyez le coup si vous y séjournez!

couché de soleil halong bay

Couché de soleil à Halong Bay

enfants vietnamiens

 Toujours le sourire aux lèvres ces Vietnamiens!

Vous allez en Inde? Préparez-vous à un choc culturel!

Taj mahalVoilà maintenant 167 jours que j’ai tout plaqué pour partir faire le tour du monde.

C’est avec soulagement que je quitte aujourd’hui l’Inde : soulagement, non pas parce que j’ai détesté ce pays, mais plutôt parce qu’il m’a épuisé.  En réalité, j’étais déjà affligé par le fait de m’y rendre, particulièrement après une semaine de rêve passé à Dubaï. Malgré tout, c’était un devoir pour moi de visiter ce pays qui me promettait un dépaysement à tous les niveaux.

J’avais entendu tellement de choses sur l’Inde que je ne pouvais qu’avoir des anticipations mitigées. À vrai dire, je m’attendais au pire. Je m’attendais littéralement à aller à la guerre.

Je suis débarqué à l’aéroport de Delhi psychologiquement prêt pour affronter tous ces chauffeurs de taxi pirate, bagagistes et arnaqueurs à la recherche de touriste fraîchement débarqué dans leur pays. Bref, je me voyais déjà essayer de construire mon chemin à travers une foule d’Indiens prêts à tout faire pour me soutirer quelques roupies.

Eh bien, à ma grande surprise, ça ne s’est pas passé comme prévu. À vrai dire, personne n’est venu m’aborder pour me proposer un quelconque service, pas même un honnête chauffeur de taxi.

« Wow! Si c’est ça l’Inde, ça va être du gâteau!» me disais-je!

Je payai mon taxi prépayé et parti en direction de mon auberge.

La vraie Inde ne se fit pas attendre très longtemps…

Delhi indeUn court voyage qui aurait normalement dû prendre 15 minutes aura finalement duré 3 longues heures. Un trafic épouvantable m’attendait à quelques minutes seulement de l’aéroport. Des voitures, motos, velotaxi et tuk-tuk partout se chevauchaient au centimètre prêt pour arriver à destination avant son voisin.

Les bruits de klaxon incessables, la hiérarchie routière complètement absente et le nombre surélevé de véhicules routiers au mètre carré étaient choquants. Bref, le chaos total.

En fait, aucun code de la route ne semblait être présent ou appliqué dans cette ville, code qui soi dit en passant n’étais pas absent que sur la route…

Je suis resté bouche bée à plusieurs reprises lorsqu’on me devançait dans la courte file de la billetterie du Metro comme si j’étais complètement invisible. Je dois avouer qu’au début, ça me pompait un peu, mais au final j’en riais plus qu’autre chose. Et puis je me disais, c’est peut-être chose courante dans ce pays. Après tout, les règles et coutumes sont complètement différentes ici.

Enfin, ma traumatisante expérience se poursuivit jusqu’au summum, lors de mon arrivée à Varanasi: la ville sacrée en bordure du Gange. Dans cette rivière polyvalente, les gens s’y baignent, s’y lavent, y boivent et y font la crémation des corps. Les cendres de la majorité de ces derniers y sont jetées. Pour ce qui est des enfants, femmes enceintes et homme de grandes importances, ils y sont plutôt coulés jusque dans le fond de la rivière à l’aide de pierre massive. Bref, une ville à éviter pour les âmes sensibles et maniaques de propreté.

L’Inde du Sud pour relaxer…

Je me suis remis de mes émotions fortes en prenant quelques jours de répit à Goa, un véritable havre de paix si on compare cette région aux précédentes visitées, pour finalement quitter le pays à partir de Mumbai, une ville beaucoup plus propre et structurée que toutes les autres que j’ai pu voir en Inde. Mais attention, vous n’échapperez pas arnaqueurs de grande classe. De vrais magiciens qui peuvent vider votre portefeuille en un tour de main. Je le sais, car j’ai assisté à leur magie en tant que spectateur, mais également en tant qu’acteur impliqué.

Somme toute, j’aurais pu vous dire au court de cet article que le Taj Mahal était vraiment splendide ou que Mumbai est responsable d’un plus grand nombre de productions cinématiques qu’Hollywood, mais en fin de compte, un voyage en Inde, ça demeure beaucoup plus que ça. C’est une expérience intense qui se vit qu’en y allant.

Comme vous pouvez le constater, l’Inde n’est pas le pays que j’ai préféré, mais je suis content de l’avoir vu et vécu. On ne peut pas tout aimer. Et puis, comme beaucoup disent : « L’Inde, on adore ou on déteste. »

Le train en Inde

30 millions de personnes utilisent le train chaque jour pour voyager en Inde.

Le red fort à delhi

Le « Red Fort » de Delhi, un des nombreux forts et monuments qu’on peut retrouver en Inde

la rivière gange à varanasi

Varanasi, la ville sacrée. Certainement le lieu le plus mythique que j’ai vu de ma vie.

goa plage et restaurant

Plages, chaleur, soleil et restaurants sont au rendez-vous à Goa.

camion en inde "horn ok please"

On peut observer derrière la plupart des camions en Inde « Horn OK Please ». J’aurai entendu plus de bruits de klaxon en 5 minutes en Inde qu’en 1 an dans mon propre pays.

dharavi slum

Dharavi Slum : le 3e plus gros ghetto au monde. Merci à Nikesh et l’équipe de Mystical Mumbai pour le super tour organisé au sein de ce lieu fascinant.

Mon séjour en Afrique du Sud + une longue escale à Dubaï

tête de lion cape townPlus de 5 mois se sont maintenant écoulés depuis le début de mon voyage autour du monde. Je suis présentement dans l’avion en direction de l’Inde, plus précisément New Delhi. Les 3 dernières semaines ont encore une fois été très remplies, chargées en émotions et débordantes de moments fantastiques.

À vrai dire, plus ce voyage avance dans le temps et plus je suis renversé par les événements qui se produisent; par les lieux visités, les gens rencontrés ou les différentes aventures vécues.

Lorsque je suis débarqué en Afrique du Sud, je croyais que les rencontres seraient moins opportunes (l’Amérique latine est réputée pour avoir un réseau d’auberges de jeunesse convivial et propice aux rencontres).

À ma grande surprise, je n’ai jamais connu autant de nouvelles personnes qu’ici en Afrique du Sud : boire un verre avec un bagagiste volontaire vivant dans un ghetto, souper avec une actrice portugaise passionnée par les réseaux sociaux, passer le carnaval de Cape Town avec une Allemande rencontré dans un stationnement, etc.

La réalité, c’est que les nouvelles rencontres semblent de plus en plus faciles et les lieux où elles se produisent de plus en plus inusités.

C’est la force de voyager seul… Vous vous ouvrez aux autres et les autres s’ouvrent à vous.

Donc, tout a commencé à Cape Town.

Cape Town : la ville que tout le monde adore…

capetown waterfront« Tout le monde adore Cape Town ! » : c’est ce que le Sud-africain chez qui j’ai résidé m’a affirmé lorsque je lui ai dit « J’adore Cape Town ! ».

En effet, il n’y a pas grand-chose qu’on peut détester de cette ville. La température est quasi parfaite, la ville est d’une propreté exemplaire (une amende de 100$ vous sera remise si vous êtes pris à jeter un mégot de cigarette parterre), les paysages sont à couper le souffle (la montagne de table y joue pour beaucoup), les gens sont super sympathiques (on vous demandera presque toujours « how are you? »), puis enfin, je dirais que je n’ai jamais aussi bien mangé de toute ma vie : santé, frais et original.

Certes, ce n’est pas sans revers. Cape Town demeure une des villes les plus dangereuses du monde. Malgré tout, la sécurité au centre-ville peut se comparer à la plupart des grandes villes d’Amérique ou d’Europe, même parfois mieux.

Le récent système de caméras de surveillances implantées dans les quartiers les plus touristiques de la ville a eu de grandes répercussions positives sur la sécurité, sans compter que de nombreuses patrouilles policières sont déjà présentes en permanence.

Puis que dire du nouveau système d’autobus MyCity : convivial, simple, abordable et sécuritaire à la fois. Une ressource dont je n’ai pu me passer durant mon séjour.

Évidemment, ça n’empêche pas que certains incidents peuvent se produire sur une base régulière et encore plus particulièrement le soir. Plusieurs quartiers et villes (Johannesburg notamment) sont tout simplement à éviter. Il s’agit d’être prudent, d’être bien informé et de faire preuve de bon sens.

Il faut aussi dire que beaucoup de problèmes politiques demeurent en Afrique du Sud. La corruption est sur une pente montante et certains citoyens parlent de leur pays comme le Zimbabwe du futur. Rien de rassurant pour les personnes qui y vivent.

En effet, je n’aurai jamais autant entendu parler de politique, de racisme ou d’inégalité sociale que dans ce pays. Tous des sujets chauds qui semblent hanter les Sud-Africains depuis des générations.

J’ai malgré tout trouvé exceptionnel de voir les noirs cohabiter normalement avec les blancs. C’est véritablement un pays qui ne ressemble à aucun autre au monde et c’est certainement ce qui fait son plus grand charme.

Et que dire de la faune? On y retrouve de tout : pingouins, dauphins, requins, phoques, baleine, reptiles, singes, etc.

safari

J’aurai d’ailleurs complété mon séjour en Afrique du Sud en vivant un Safari de quelques jours dans le parc Kruger accompagné par le meilleur guide ainsi que des compatriotes formidables. Une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie!

Deux semaines de purs enchantements qui ont été suivis par une semaine dans la ville que j’ai toujours rêvé de visiter…

Dubaï : la ville de la démesure

Mon vol avec Emirates Airways m’a tout de suite mis dans l’ambiance : luxe, confort, coutumes vestimentaires… Parmi les meilleures
compagnies aériennes avec lesquels j’ai voyagé.

Je suis arrivé dans le vieux Dubaï au cours de ma première journée, histoire d’en savoir un peu plus sur le passé de cette ville. C’est ici qu’on peut découvrir les plus vieux bâtiments de la ville (seulement 200 ans) et connaître son histoire via une visite au Musée de Dubaï ou à une promenade à travers le quartier historique Bastakiya.

Certes, il est intéressant de découvrir le passé de Dubaï, néanmoins, il demeure que le plus impressionnant à contempler de cette
dubai ville se retrouve dans le nouveau Dubaï. C’est là qu’on pourra retrouver les édifices les plus spectaculaires et les lieux les plus luxueux tels que le Dubaï Mall, le Burj Khalifa, la Madinat Jumeirah ou le Burj Al Arab.

Qui dit luxueux dit aussi coûteux… Presque tout est cher à Dubaï. On y retrouve d’ailleurs qu’une seule auberge de jeunesse (située à plus d’une heure de la ville!) C’est une destination qui s’adresse davantage aux plus fortunés de ce monde.

Autre caractéristique intéressante à noter : la vente d’alcool y est illégale. Le seul lieu où vous pourrez apprécier une bière ou un verre de vin (dont le prix est plus que souvent exorbitant) sera à l’intérieur d’un hôtel/restaurant réputé.

La religion islamique y règne. C’est d’ailleurs également pourquoi vous pourrez apercevoir de nombreuses femmes voilées et beaucoup d’hommes vêtus de leur djellaba.

Enfin, j’ai été impressionné par la richesse qui se dégage de ce pays. C’est après avoir visité Dubaï qu’on se rend effectivement compte qu’avec l’argent tout est possible. Bref, un lieu idyllique pour tous les fanatiques de richesse et de luxe.

« Le mot impossible n’est pas dans le dictionnaire des leaders. Peu importe la hauteur du défi, la foi, la détermination et les solutions le surmonteront. »  – Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, sultan des Émirats Arabes Unis.

Et voici quelques images de ces dernières semaines…

pingouins_bouldersbeach

Je n’ai jamais vu autant de pingouins! C’était à Boulders Beach.

safari-elephants

Un troupeau d’éléphants aperçu très tôt le matin, le meilleur moment pour apercevoir les animaux du parc Kruger.

river-three-canyon

Blyde River Canyon: un site à ne pas manquer (tout près du parc national Kruger).

burj_khalifa

Avec ses 828 mètres de haut, le Burj Khalifa détient le record du gratte-ciel le plus haut au monde.

dubai

Dubaï vue du haut de Burj Khalifa.

burj_al_arab

Le Burj Al Arab: le seul hôtel 7 étoiles de ce monde…

burj_alarab_restaurant

…Et le seul moyen d’y accéder, est d’y dormir ou y manger!

3 pays en 3 semaines : Bolivie, Argentine et Brésil

lagoon_parc_sajama2

Lorsque j’ai décidé de tout abandonner pour partir faire le tour du monde, jamais je n’aurais imaginé tout le travail de planification et d’organisation qui se cache derrière un tel voyage.

Au cours de mes premières semaines, j’étais en mode « apathique », c’est-à-dire que je prévoyais au jour le jour, sans trop savoir ce que serait la journée ou la semaine suivante.

Après 4 mois de voyages, la situation est devenue complètement l’inverse…

C’est en partie mon visa en Inde (valide que 180 jours) qui m’a mis une telle pression…

Il faut dire que je n’ai jamais été un grand organisateur. J’aime bien qu’on planifie pour moi. C’est d’ailleurs mon ancienne copine qui s’occupait davantage de ce genre truc lorsqu’on voyageait ensemble.

Aujourd’hui, je prends conscience de l’importance de la planification pour un voyage, un business ou l’atteinte de n’importe quel objectif.

Sans direction claire et précise de son but, on ne va nulle part. En planifiant et en organisant à l’avance, on se libère d’un lourd fardeau et tout devient possible, même lorsque le temps est un enjeu.

Je n’aurais jamais pu profiter pleinement de mes trois dernières semaines de voyages sans un plan concret de mon itinéraire et des activités à réaliser.

C’est donc avec cette philosophie que j’ai quitté le Pérou pour la Bolivie.

La Bolivie : les plus beaux paysages que j’ai vus de ma vie

lagoon du parc sajama en bolivieN’ayant qu’une semaine en Bolivie, j’ai décidé de me limiter à la ville de La Paz et le salar d’Uyuni.

Au cours de mes trois premiers mois de voyage, plusieurs personnes m’ont parlé de ce dernier lieu et m’ont dit que c’était un endroit fantastique à découvrir. Les photos que j’ai pu contempler m’ont effectivement convaincu.

Le lieu se trouve à 12 heures d’autobus de La Paz. Ça faisait un peu loin pour y passer qu’une seule journée… J’ai donc décidé de booker un tour organisé de 3 jours qui incluait une visite du salar d’Uyuni et un road trip de 2 jours en 4×4 dans le parc National Sajama. Dans cet endroit, le jour était relativement chaud (jusqu’à 25 degrés) et les nuits étaient très froides (jusqu’à -25 degrés). Un vrai désert… Il n’y a rien, que des paysages extraordinaires et des 4×4 qui y circulent.

J’aurai vu au cours de ces 3 jours, les plus beaux paysages de ma vie. Un quasi 50 heures de transports routiers qui en aura valu la peine!

Buenos Aires : l’europe pour le prix de l’amérique latine

Pour ce qui est de ma semaine en Argentine, j’ai décidé de la passer en totalité dans la capitale Buenos Aires, une ville dont je plaza de armas buenos airesn’avais trop d’attente. On m’a avait dit beaucoup de bien et j’ai tout de suite compris pourquoi.

Buenos Aires est la ville la plus visitée d’Amérique du Sud. On la surnomme « Paris d’amérique ». En fait, on se croirait davantage en europe qu’en amérique latine. La physionomie des gens est différente (l’Argentine est une colonie italienne), l’architecture est de style européen, les voitures sont de marque européenne, la nourriture est d’un niveau supérieur à tout ce qu’on y retrouve en Amérique latine (particulièrement le vin et les grillades) et on se sent plus que jamais en sécurité. Bref, de quoi dépayser quand on vient de passer plusieurs mois en amérique latine.

Puis que dire des prix, ils sont tout simplement dérisoires si on entre au pays avec des dollars américains et qu’on les change sur le « black market » au taux bleu. Le peso argentin est une fois de plus en crise. L’inflation annuelle a atteint un taux alarmant et la dévaluation de la monnaie écope chaque mois.

En échangeant, vos dollars américains chez un commerçant de changes (cambio) clandestin sur la rue Florida ou Lavalle dans le centre-ville, vous pourrez augmenter votre pouvoir d’achat par plus de 30 % (voir cet article pour plus de détail). Enfin, c’est un énorme plus pour les touristes… Et un conseil : quittez le pays sans un peso en poche, car on vous en donnera que des pacotilles à l’extérieur du pays…

Enfin, j’ai été exalté par l’atmosphère que dégage Buenos Aires; une ville que je n’aurais jamais voulu quitter, ou une ville dans laquelle, peut-être, je vivrai. Histoire à suivre…

Le Carnaval de Rio : une fête grandiose

rio de janeiro brésilToute bonne chose a une fin, mais peut aussi être le début d’une autre bonne chose… Je suis donc parti pour le Carnaval de Rio de Janeiro, projet qui n’était pas prévu à la base. Le coupable : le gouvernement brésilien et son exigence d’obtenir un visa à l’avance pour entrer au pays (les français, vous êtes épargnés).

Le timing était pourtant parfait… J’ai donc dû trouver une solution, car il y en a toujours une. Merci à Kyle du blog LeaveYourDailyHell.com et son article bien détaillé sur la manière d’obtenir un visa brésilien à Buenos Aires qui m’a permis de résoudre mon problème en moins de 24h.

Mon arrivée à Rio fut un choc.

Tout d’abord, ce fut le choc de la langue…

Je ne comprenais plus personne et plus personne ne me comprenait. Les Brésiliens parlent le portugais et certainement plus de 90 % des gens avec qui j’ai essayé de parler ne parlaient n’y l’anglais, n’y l’espagnol.

Puis, le choc de la fête…

Je suis débarqué de l’autobus pas très loin de mon auberge en pleine festivité…

Il y avait du monde partout, déguisés en à peu près n’importe quoi, qui buvaient sans retenue.

Il faut rappeler que le Carnaval de Rio est le plus grand « party » au monde. Durant 5 jours, les Brésiliens fêtent dans la rue, et ce, partout dans la ville que ce soit le jour ou la nuit. C’est également l’occasion d’assister aux défilés des meilleures écoles de Samba à l’intérieur du Sambadrome et de participer à des bals masqués de tous les genres.

Je n’ai pas tout aimé de cette ville, mais je dois avouer que c’est dans le top des plus belles villes que j’ai vues à ce jour. Les plages sont tout simplement magnifiques!

C’est ainsi que se termine mon voyage en amérique latine…

Quatre mois d’expérience ultra enrichissante et des souvenirs gravés dans ma tête à tout jamais.

Continuez à me suivre via la Newsletter, Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+ (et maintenant Flickr, Instagram et Pinterest) pour connaître la suite de cette aventure!

Et voici les photos…

salar_uyuni

Le salar d’Uyuni partiellement inondé d’eau. Janvier, février et mars font partie des saisons pluvieuses…

arbre_de_pierre

Le célèbre arbre de pierre qu’on peut retrouver à l’intérieur du parc national Sajama.

desert_bolivie

On retrouve des paysages à couper le souffle en Bolivie!

caminito_buenosaires

« El Caminito »: une des rues les plus populaires de Buenos Aires. On y retrouve des maisons anciennes aux façades colorées et plusieurs professionnels de Tango danser en pleine rue.

chutes_iguazu

Mon escale vers Rio ma permis d’aller visiter les plus grandes chutes d’Amérique du Sud: Iguazu.

plage_riodejaneiro

Rio de Janeiro est encerclé par de nombreuses plages.

 carnaval_rio_sambadrome

Le Sambadrome de Rio: le seul véritable endroit où on peut assister à des défilés professionnels de Samba durant le Carnaval de Rio.

stadium_maracana

Le stade Maracana aussi surnommé le temple du football. C’est ici qu’aura lieu la finale de la coupe du monde en 2014!

christ_redempteur

Le Christ Rédempteur: une des 7 nouvelles merveilles du monde. Avec plus de 750 000 visiteurs par an, la statut de 38 mètres de haut est considéré comme l’attraction #1 de Rio de Janeiro.